Conditions et modalités de réservation

Faire de l’escalade de glace dans un parc national doit se faire dans le plus grand respect du milieu naturel. Faire son chemin dans ces secteurs dépourvus d’infrastructures humaines fait appel à des compétences et à des capacités particulières permettant d’évoluer en autonomie et en harmonie.

Pour votre sécurité et celle des membres de votre groupe, veuillez prendre connaissance en totalité du présent document.

Avertissements (sécurité et responsabilité)

Votre sécurité, votre responsabilité

Avant de présenter une demande d’autorisation pour faire l'ascension de l'escalade de glace, il faut être conscient que les secours sont éloignés et que votre sécurité est de votre responsabilité. Une préparation adéquate est de mise. Questionnez-vous d’abord sur vos compétences, vos habiletés et votre condition physique. L'ascension d'une paroi de glace comporte certains risques et il est important de les connaître afin de bien s’y préparer et afin de réagir adéquatement.

Nous vous invitons à consulter nos fiches-conseils relatives aux activités et aux séjours offerts par la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq). Certains organismes peuvent vous aider à planifier votre séjour et vos activités de façon sécuritaire. N’hésitez pas à communiquer avec la Fédération québécoise de la montagne et de l'escalade.

Aucune patrouille n’est effectuée à cette période de l'année sur cette portion de territoire. Les services d’urgence sont éloignés et l’accès à la paroi est particulièrement difficile. Dans le cas d’incidents qui exigent des soins immédiats ou une évacuation, les délais peuvent être très longs (parfois quelques jours). Par ailleurs, l’isolement de ce secteur fait qu'il est une zone hors service pour les téléphones cellulaires. Une trousse de premiers soins et des notions de secourisme en régions éloignées sont essentielles en situation d’urgence.

Les frais reliés aux opérations de recherche et de sauvetage sont entièrement à la charge du bénéficiaire. Il est fortement suggéré de vérifier si votre compagnie d’assurance couvre ces frais. Autrement, certaines compagnies privées, notamment Airmédic, offrent la possibilité de bénéficier de tels services en devenant membre de cet organisme.

Aucune vérification ne sera effectuée quant à votre retour. Il est de votre responsabilité de confier à une personne de confiance une copie de votre itinéraire, en prenant soin d’indiquer les dates et les heures de votre retour avec la consigne de communiquer avec les services d’urgence (911) dans l’éventualité de votre absence.

Conditions météorologiques

En saison hivernale, les conditions météorologiques peuvent changer rapidement et passer de clémentes à difficiles, principalement en région montagneuse où le vent est plus présent. Les écarts de température dans une même journée peuvent être considérables.

Les températures humides avoisinant le point de congélation peuvent entraîner des risques d’hypothermie, voire de décès.

En harmonie avec la nature

Minimiser notre incidence sur le milieu naturel, c’est un devoir. Le comportement à adopter lors de votre séjour dans le parc doit constamment être guidé par le souci de préserver l’intégrité de la nature et de l’environnement qui vous entoure afin que les autres grimpeurs puissent jouir pleinement du même privilège.

Parcs Québec considère l’application des principes du Sans trace comme étant la référence sur les comportements à adopter lors de vos déplacements dans le parc.

Les 7 principes sont :

  1. Préparez-vous et prévoyez;
  2. Utilisez les surfaces durables;
  3. Gérez adéquatement les déchets;
  4. Laissez intact ce que vous trouvez;
  5. Minimisez l'impact des feux (veuillez noter qu’il est toutefois interdit de faire des feux en arrière-pays dans les parcs nationaux);
  6. Respectez la vie sauvage;
  7. Respectez les autres usagers.

Règles de conduite

Nombre de personnes dans le groupe

Pour des raisons de sécurité, il est recommandé de partir en groupe de 3 personnes minimum. Afin de minimiser le dérangement et les impacts sur le milieu naturel.

Personne mineure

Le consentement du titulaire de l’autorité parentale est nécessaire pour permettre à une personne d’âge mineur (17 ans et moins) de faire de l'escalade de glace dans le parc.

Camping

Les sites choisis pour établir votre campement doivent être à au moins un kilomètre de toute infrastructure existante (camping, sentier, refuge, abris, ect.).

En hiver, un campement de base peut être installé pour un maximum de 3 nuits.

N’oubliez pas que le sentiment d’être seul au monde contribue grandement à la magie d’un tel périple.

Durée du séjour

Maximum de 8 nuits dans les limites du territoire du parc national.

Feu de camp

Il est interdit de faire des feux en arrière-pays. Prévoyez l’utilisation d’un réchaud pour cuisiner.

Animaux domestiques

Les animaux domestiques sont interdits dans les parcs nationaux.

Moyens de transport

Vous devez vous assurer de respecter la vocation du chemin que vous empruntez.

Communication

L’isolement des lieux et la topographie rendent inutilisable un téléphone cellulaire. Il est recommandé d’inclure un appareil de communication satellitaire dans votre matériel. Bien que celui-ci ne soit pas infaillible, il demeure plus fiable.

Comportements à adopter en milieu naturel

Tenue vestimentaire

Vous devez porter des vêtements appropriés à la température. Conservez des vêtements secs pour les périodes de repos et une fois que vous êtes rendu au lieu d’hébergement. Le premier indicateur de l’hypothermie est un frisson qui parcourt le corps. Prenez garde à l’hypothermie! Des vêtements secs, une boisson chaude non alcoolisée et de la nourriture sont les remèdes appropriés.

En déplacement

Les itinéraires de plusieurs jours demandent une grande préparation. Le grimpeur doit être apte à se déplacer dans tous les types de conditions. Ainsi, une modification des conditions météorologiques ou de votre état physique peut faire varier de façon importante le niveau de difficulté et la vitesse de progression. En dehors des sentiers, dans des conditions idéales, un groupe expérimenté progresse rarement à une vitesse supérieure à 2 km/h. La meilleure vitesse de déplacement est une vitesse régulière qui vous permet de découvrir et d’apprécier les paysages.

En milieu forestier ou lorsqu’il y a du brouillard, les randonneurs peuvent être facilement désorientés. Il est important de faire le point sur votre localisation quand vous savez où vous êtes. Bref, n’attendez pas d’être perdu pour essayer de vous retrouver sur la carte. Il est donc essentiel qu’une personne du groupe soit habituée avec la lecture de cartes topographiques et avec l’utilisation d’une boussole ou d’un GPS, ou des deux.

Avalanches

De façon générale, toutes les pentes qui présentent un intérêt pour les sports de glisse peuvent comporter un risque d’avalanche. Pour réduire ce risque, vous devez avoir la formation nécessaire pour évaluer la stabilité de la neige et faire les choix les plus judicieux. Vous devez être en mesure de réagir en cas d’avalanche en ayant les équipements requis (DVA, pelle, sonde) et en sachant bien comment les utiliser. Enfin, vous devez vous informer des conditions de neige en place et des prévisions météorologiques.

Alimentation lors de vos déplacements et de votre ascension

Si vous êtes rigoureux dans votre alimentation et votre hydratation, il sera plus facile de maintenir une température corporelle confortable. De plus, vous aurez plus d’énergie pour vous déplacer et vous serez plus alerte si vous devez faire face à un imprévu. Prévoyez toujours quelques suppléments en cas de besoin.

Hydratation

Assurez-vous d'avoir en votre possession de l’eau en quantité suffisante. La consommation quotidienne minimale d’eau pour un adulte est de 2 litres. Une bonne hydratation sert, entre autres, à régulariser sa température et à réduire les risques de crampes musculaires.

  • Durant le déplacement, boire régulièrement (toutes les 20 minutes) de 150 ml à 350 ml (3 à 4 gorgées) de liquide;
  • Ne pas attendre de ressentir la soif puisque, à ce moment, la déshydratation est déjà installée;
  • S’hydrater même lorsqu’il fait froid, car le froid diminue les signes de la soif;
  • Si vous transpirez plus qu’à la normale, vous devriez boire plus qu’à la normale également.

Prévoyez un moyen pour traiter l’eau. Vous devriez avoir en votre possession un filtre, un purificateur ou des gouttes et des comprimés.

Matériel technique

Peu importe la marque, le modèle ou le prix des différents équipements techniques que vous aurez en votre possession, il est important que vous soyez habitué avec ces derniers.

Le choix du sac à dos doit être fait en fonction du volume et du poids de vos bagages ainsi qu’en fonction de votre stature physique. Prenez bien le temps d’ajuster votre sac à dos en portant les vêtements que vous aurez durant vos déplacements et votre ascension.

Protection de l’environnement

Tous les déchets, même les déchets biodégradables, doivent être rapportés par les grimpeurs. Cette règle est de mise non seulement le long de la route, mais également en arrière-pays loin de tout service et loin de tout lieu de pratique d’activités.

Animaux sauvages

Lors de votre randonnée, vous circulerez dans l’habitat naturel de plusieurs espèces fauniques. Les animaux sont de nature très peu agressive. Toutefois, si vous tentez de les approcher de trop près, leur instinct de survie pourrait se traduire par un comportement dangereux.

Que faire pour prévenir...

Une fracture, une luxation ou une entorse
Nous vous suggérons de vous déplacer lentement sans faire de grandes enjambées. Sur les surfaces accidentées ou glissantes, il est souhaitable d’avoir recours à un bâton de marche. Malgré ces précautions, si cela arrivait, appliquez quelque chose de froid sur la blessure et stabilisez la partie du corps blessée.

Des ampoules
Ne partez pas sans avoir marché, skié et grimpé à quelques reprises, et au moins 15 minutes chaque fois, avec vos chaussures neuves. Au moment de vos déplacements et de votre ascension, gardez vos pieds au sec et protégez les zones propices aux ampoules avec une bande adhésive élastique. Malgré ces précautions, si vous avez une ampoule, appliquez un pansement pour éviter de la crever, afin de garder le milieu stérile et afin de laisser le temps à la peau de se régénérer. Par ailleurs, si l’ampoule est crevée, désinfectez la plaie et recouvrez-la d’une crème antibiotique et d’un pansement.

L’ophtalmie
Portez des lunettes de soleil dont le verre procure une protection UV adéquate, et ce, même par temps gris. Malgré cette précaution, si vous avez une affection inflammatoire de l'œil, maintenez les yeux ouverts dans l’obscurité.

Les plaies bénignes ou graves
Il est recommandé de toujours manipuler de façon sécuritaire les pièces d’équipement telles que les piolets, les crampons, le couteau, la hache, le réchaud, etc. Malgré ces précautions, si vous vous blessez, désinfectez la plaie avec un antiseptique et protégez cette dernière avec un pansement. Vous devez absolument éviter l’infection des plaies graves en utilisant des compresses stériles. Les plaies graves exigent un recours médical immédiat.

L’abandon d’un ami en forêt
Nous vous recommandons de partir en groupe de 3 randonneurs au minimum. Souvenez-vous de ne jamais abandonner un blessé, sauf en cas de force majeure. Mettez de l’énergie à réconforter le blessé et à lui montrer votre présence.

Que faire si vous êtes perdu?
Pour prévenir cette situation, repérez-vous régulièrement à l’aide de votre carte. Si vous êtes incertain de votre localisation, restez calme, arrêtez-vous et prenez quelques minutes pour faire le point sur la situation. Ensuite, retournez à un endroit facilement identifiable sur la carte : le sommet d’une montagne, l’intersection d’un ruisseau et d’un lac ou d’un autre ruisseau, une paroi rocheuse, etc. Faites le point à nouveau. Si vous êtes égaré, demeurez sur place en attendant les secours. Par contre, si vous êtes absolument convaincu de ne pas être perdu, prenez la décision de poursuivre votre route ou de rebrousser chemin. Attention! Hors des sentiers, un randonneur a toujours tendance à surévaluer sa vitesse de déplacement. Celle-ci dépasse rarement 2 km/h.

Consignes administratives et obtention du permis d’accès à l’arrière-pays

Pour accéder à l'une des parois d'escalade de glace du parc, il est obligatoire de détenir un permis d’accès. Pour l’obtenir, vous devez en faire la demande par écrit en remplissant le formulaire approprié.

Demande de permis d’accès pour des séjours de plus d’une journée

Lorsque votre itinéraire est prêt, que vous avez pris connaissance des risques associés à celui-ci et que vous considérez être en mesure de les assumer, vous devez remplir la Demande de permis d’accès. Chacun des membres de votre groupe doit remplir individuellement la demande. Cependant, toutes les demandes d’une même expédition doivent être acheminées en un même envoi au bureau administratif du parc national.

Chacune des demandes est analysée afin de s’assurer, notamment, que l’expédition respecte les consignes relatives à la mission des parcs nationaux. De plus, on doit s’assurer que l’expédition se déroule dans le secteur ciblé. Si votre demande est conforme et que la capacité d’accueil n’est pas atteinte, une confirmation vous sera envoyée dans les délais prescrits.

Un délai de 7 jours est à prévoir à partir de la réception de votre demande pour l’obtention du permis d’accès à l'une des parois d'escalade de glace. Les frais de séjour sont de 10 $/pers./nuit (maximum de 8 nuits), en plus de l'autorisation d’accès quotidien. Ces frais doivent être acquittés en totalité, par carte de crédit ou par chèque, avant d’entreprendre votre séjour.

Modification

Si vous souhaitez modifier les dates du séjour ou remplacer des membres de votre équipe, vous devez le faire au moins 72 h avant la date d’arrivée prévue en communiquant directement avec le bureau administratif du parc concerné.

Annulation

Si vous souhaitez annuler votre séjour, vous devez le faire au moins 72 h avant la date d’arrivée prévue en communiquant directement avec le bureau administratif du parc concerné. Aucun remboursement ne sera consenti pour une annulation à moins de 72 h avant la date d’arrivée prévue.

Coordonnées du bureau administratif

Le grand départ

Avant de vous engager dans cette aventure, informez-vous sur les prévisions météorologiques ou sur le couvert de neige.

Il est obligatoire de vous inscrire à l’accueil et d’avoir en votre possession votre demande d’accès dûment autorisée lors de vos déplacements. Le parcours effectué doit respecter l’itinéraire indiqué sur la demande d’accès.

Haut de page