Portrait - Réserve faunique de Matane - Réserves fauniques - Sépaq

Réserve faunique de Matane

Portrait

Historique

Plusieurs spécialistes s'accordent pour dire que le mot Matane fait référence au mot micmac mtctan qui signifie « vivier de castors ». Des sources historiques anciennes mentionnent l'abondance de cet animal dans les environs. Par contre, d'autres rejettent cette hypothèse et affirment que ce toponyme serait d'origine algonquienne signifiant « épaves, débris de navires ».

On ne peut parler de la réserve faunique de Matane sans mentionner l'importance historique de la rivière du même nom qui la sillonne. D'ailleurs, c'est Samuel de Champlain qui a attribué le toponyme à la rivière. Elle a longtemps servi de route aux Amérindiens pour se rendre à la baie des Chaleurs. Aussi, les vaisseaux européens, transportant parfois jusqu'à 100 tonneaux, trouvaient refuge dans son embouchure qui constituait un véritable havre naturel.

Au moment de la création de la réserve en 1962, le territoire d'une superficie d'environ 930 km2 correspondait à la limite forestière de la Compagnie Hammermill. En 1969, après l'abolition de plusieurs clubs privés localisés à l'intérieur des limites de la concession forestière de la compagnie Price, 400 km2 de nouveaux territoires vinrent s'ajouter à la réserve. En 1981, à la suite de la classification du parc de conservation de la Gaspésie, la superficie de la réserve faunique de Matane augmente, principalement dans la partie est où les limites du parc et de la réserve se rejoignent.


Principaux attraits

Les vasières

Ce sont des sources minérales naturelles qui jaillissent du sol. Ce phénomène, très rare au Québec, est l'un des éléments qui font de la réserve faunique de Matane un habitat exceptionnel pour l'orignal.

Les paysages

La réserve faunique de Matane se situe au début de la chaîne des Chic-Chocs. Le lac Matane, est une pure splendeur, surtout à l'heure où le soleil se couche. La vallée de la rivière Cap-Chat compose également une suite de paysages époustouflants.

Les sentiers de randonnée pédestre

Le sentier du mont Blanc et le sentier international des Appalaches permettent d'admirer des panoramas incomparables à partir de sommets avoisinant les 1000 m.

Fiche technique

Superficie

1275 km2


Faune aquatique

  • Omble de fontaine
  • Touladi (truite grise)

Faune terrestre

  • Orignaux
  • Cerf de Virginie
  • Ours noir
  • Renard
  • Coyote
  • Plusieurs petits mammifères

Faune ailée

Plus de150 espèces dont :

  • Aigle royal
  • Grand pic
  • Gélinotte huppée
  • Tétras du Canada
  • Balbuzard
  • Pygargue à tête blanche

Nombre de plans d’eau

  • 38 lacs
  • Plusieurs rivières dont la Cap-Chat et la Matane
  • Nombreux ruisseaux

Couvert forestier

  • Sapin
  • Épinette
  • Concentrations de feuillus en certains endroits

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire