COVID-19 : nouvelles mesures préventives dans certains paliers d'alerte, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Du camping à l’état pur

Nos suggestions de destinations pour camper de façon « rustique »

Plus loin des services, des secteurs plus achalandés, des douches à quelques pas de la tente, des blocs de jeux qui grouillent de vie… mais si près du bonheur, de la grande tranquillité et de coins de paradis d’une beauté saisissante. Voilà ce que vous réservent les multiples emplacements de camping rustique situés dans nos destinations.

Vous êtes prêt pour l’aventure sauvage en pleine autonomie? Voici où nos experts vous conseillent de piquer votre campement pour la nuit!

Parc national d'Opémican Parc national d'Opémican
Parc national d'Opémican Catherine Simard | © Sépaq

Parc national du Bic

Situé à l’extrême ouest du parc national du Bic, le camping La Coulée est accessible à pied ou en vélo sur une courte distance d’un peu plus d’un kilomètre. À partir des 9 emplacements boisés, intimes, tranquilles et sur des plateformes de bois, vous aurez accès au magnifique fleuve Saint-Laurent en quelques secondes de marche. Le centre de découverte et de services Ferme-Rioux est accessible à pied ou en vélo (5,5 km) ou en voiture (13 km).

Parc national du Fjord-du-Saguenay

Dans le secteur Baie-Sainte-Marguerite du parc national du Fjord-du-Saguenay, le camping Pointe-du-Moulin et ses 10 emplacements offrent une vue d’exception sur le fjord. Accessible à pied ou à vélo en empruntant un sentier aménagé de 2,3 km, ce camping offre aussi des unités de prêt-à-camper traditionnel, si jamais vous voulez opter pour un peu plus de confort.

Parc national de Frontenac

Pour découvrir un milieu naturel à l’état sauvage, faites escale au camping Lac Egan du parc national de Frontenac. Cet endroit peu fréquenté offre 3 plateformes et un trou à feu avec grille pour préparer votre repas de la façon la plus authentique possible. Le camping est accessible à pied sur une distance de 500 mètres. Des chariots sont prêtés gratuitement pour transporter vos bagages.

Parc national du Fjord-du-Saguenay
Parc national du Fjord-du-Saguenay Paul Dussault | © Sépaq
Parc national des Grands-Jardins
Parc national des Grands-Jardins Mathieu Dupuis | © Sépaq
Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie
Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie Steve Deschênes | © Sépaq
Parc national de la Jacques-Cartier
Parc national de la Jacques-Cartier Steve Deschênes | © Sépaq

Parc national des Grands-Jardins

Selon les campeurs qui fréquentent le parc national des Grands-Jardins, le camping Étang-Malbaie serait le plus beau de ce territoire charlevoisien. Les 5 emplacements sont accessibles à pied sur une courte distance et offrent une vue splendide sur le lac Étang Malbaie. Pour les randonneurs, sachez que le sentier Les Pionniers est situé à proximité du camping. Les navigateurs seront quant à eux heureux d’apprendre que les embarcations personnelles sont autorisées sur ce plan d’eau.

Il faut aussi savoir que le camping La Roche du parc satisfera votre soif de tranquillité. Accessibles à pied après une courte marche, les 23 emplacements de ce camping en bordure de l’eau sauront plaire aux randonneurs (sentier Le Pommereau à proximité) et aux adeptes de balades sur l’eau (embarcations personnelles autorisées sur le lac).

Parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie

Randonnée, canot, vélo : les moyens sont nombreux pour parcourir les 8 kilomètres séparant le centre de services Le Draveur du réputé camping L’Équerre du parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie. Au total, 25 emplacements en forêt ou près de la rivière sont offerts pour les mordus d’aventure à la recherche de quiétude. En prime, les sentiers de randonnée pédestre de la Chute-du-Ruisseau-Blanc et des Orchidées sont situés à proximité. Parfait pour se dégourdir les jambes!

Parc national de la Jacques-Cartier

La vallée de la Jacques-Cartier gagne à être explorée par les campeurs en quête d’intimité. En remontant la rivière par le chemin de la Vallée, vous aurez accès aux campings Le Grand-Duc (km 12,5), Le Héron (km 18), Le Morillon (km 30) et Les Hirondelles (km 30). Ceux-ci sont facilement accessibles à pied moyennant une marche entre 300 m et 2,4 km. La beauté des emplacements de même que la rivière située à proximité sauront vous faire passer des nuits de rêve. Mentionnons aussi notamment que le camping Le Héron est accessible par la rivière. Avis aux amateurs de canot-camping!

Parc national du Mont-Mégantic

Pour profiter des plus belles nuits étoilées de la province, piquez votre tente dans le camping Grande-Ourse du parc national du Mont-Mégantic. Accessible à pied en parcourant 2,2 km avec votre sac sur le dos, vous dormirez au cœur du réseau de sentiers de randonnée pédestre du secteur de l’Observatoire. L’une des 13 plateformes pourra accueillir votre campement. Alors, vous êtes prêt à faire de beaux rêves au cœur de la première Réserve internationale de ciel étoilé?

Parc national du Mont-Orford

Pour les plus grands marcheurs, nous vous suggérons de passer la nuit au camping Le Vallonier du parc national du Mont-Orford. Après une montée ascendante de 4 km, vous pourrez établir votre campement sur l’une des 14 plateformes prévues à cet effet. En relaxant autour de l’un des 2 trous à feu communautaires du camping, vous pourrez dire mission accomplie!

Parc national du Mont-Mégantic
Parc national du Mont-Mégantic Paul Dussault | © Sépaq
Parc national du Mont-Tremblant
Parc national du Mont-Tremblant Steve Deschênes | © Sépaq
Parc national des Monts-Valin
Parc national des Monts-Valin Steve Deschênes | © Sépaq
Parc national de la Pointe-Taillon
Parc national de la Pointe-Taillon Mathieu Dupuis | © Sépaq

Parc national du Mont-Tremblant

En tant que plus vaste territoire du réseau des parcs nationaux du Québec, le parc national du Mont-Tremblant offre évidemment une multitude de campings pour les aventuriers autonomes. Dans le secteur La Diable, ce sont les campings La Gamelle et Le Cyclo qui sont à l’honneur. Ceux-ci sont accessibles après une courte marche de 100 à 300 mètres et sont tout de même situés au cœur des activités du secteur La Diable (plage et sentiers de randonnée pédestre).

Dans le secteur La Pimbina, les campings Lac-Lajoie-Nord, Lac-aux-Rats et Lac-Herman pourront aussi vous donner accès facilement aux activités du secteur, dont la plage du Lac Provost et le sentier de la Chute-aux-Rats.

Du côté du secteur L’Assomption, le camping Simard 1, réputé pour sa beauté et sa tranquillité, sera vous charmer avec ses 9 emplacements rustiques et son accès facile à la rivière l’Assomption. Le camping Chez Bill, situé en bordure du lac Cyprès, offre quant à lui la possibilité de mettre à l’eau son kayak de mer et de naviguer sur le plan d’eau. Finalement, c’est la quiétude assurée du côté du camping Le Ruisseau et ses 3 emplacements rustiques.

Parc national des Monts-Valin

Dans les hauteurs de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, le camping Le Septentrional du parc national des Monts-Valin pour déconnecter pour vrai! Les 5 emplacements accessibles à pied sur une courte distance vous charmeront par leur proximité avec le lac Martin-Valin. Sachez qu’il est possible de louer une embarcation au centre de découverte et de services (à 17 km de là) pour pouvoir naviguer doucement sur ce plan d’eau.

Parc national d’Opémican

Découvrez le dernier-né des parcs nationaux du Québec en séjournant au camping Paroi-aux-Faucons du parc national d’Opémican. Accessibles à pied, les 4 emplacements sont situés à proximité d’une grande falaise de 70 mètres de hauteur qui surplombe le lac Témiscamingue. D’une beauté saisissante! Sous un grand couvert boisé de grands pins, vous dormirez en toute tranquillité. Sachez que plusieurs sentiers de randonnée pédestre sont situés à proximité du camping.

Parc national de la Pointe-Taillon

Imaginez-vous camper en bordure du magnifique lac Saint-Jean… Difficile de demander mieux pour un séjour de camping rustique. Les campings Les Castors, Le Prospecteur et Pointe-Chevrette du parc national de la Pointe-Taillon, situés à respectivement 2, 4 et 20 km du centre de découverte et de services, sont accessibles via la piste cyclable (une remorque pour transporter vos bagages est mise à votre disposition gratuitement). Vous pourrez ainsi dormir près de la rive, là où le bruit des eaux vous fera passer les plus belles nuits.

Le parc offre aussi la possibilité de camper sur l’île Bouliane qui est accessible en kayak ou en navette via la marina de Péribonka. Soyons francs, y a-t-il un plus grand sentiment de tranquillité que de dormir sur l’un des 6 emplacements rustiques de cette île isolée dans l’embouchure de la rivière Péribonka?

Parc national de la Yamaska

Pour un séjour en bordure du réservoir Choinière, le camping Le Rivage du parc national de la Yamaska est tout indiqué. Accessible en marchant ou en roulant à vélo sur 4,5 km, de même que par la voie navigable en canot ou en kayak à parti du centre de découverte et de services, vous pourrez passer la nuit sur l’un des 3 emplacements rustiques de ce secteur. Bonheur et tranquillité assurés!

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire