Nouvelles - Parc national du Mont-Tremblant - Parcs Québec - Sépaq

Parc national du Mont-Tremblant

0°C

Conditions de neige ›

Ouvert en hiver

16 octobre 2018

Un accès encadré pour les chiens au printemps prochain

Québec, mardi 16 octobre 2018 – À la lumière des résultats du projet pilote mené depuis 2016, la Sépaq autorisera l’accès des visiteurs accompagnés d’un chien dans certains secteurs et à certaines conditions dans la plupart des parcs nationaux du Québec à partir du 17 mai 2019.

« Nous avons effectué un travail rigoureux d’analyse des données récoltées dans cinq parcs nationaux. Nous constatons que les règles établies pour préserver les milieux naturels et favoriser une cohabitation harmonieuse sont respectées et que l’expérience client n’est pas affectée négativement par la présence des chiens », a noté la vice-présidente à l’exploitation des parcs nationaux, Mme Catherine Grenier.

Dès le printemps prochain, dans la majorité des parcs nationaux de la Sépaq, la présence de chiens dans des boucles de campings et des sentiers bien déterminés sera autorisée. Ailleurs que dans ces secteurs, l’interdiction continuera à prévaloir, que ce soit pour préserver l’expérience des visiteurs qui ne souhaitent pas croiser de chiens ou pour protéger des milieux plus sensibles.

Les parcs nationaux d’Anticosti et de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé ainsi que le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, en raison de leurs contraintes biologiques spécifiques et leurs particularités propres, ne s’ouvriront pas aux chiens.

D’ici le printemps 2019, les cinq parcs nationaux qui ont fait partie du projet pilote (Oka, Jacques-Cartier, Frontenac, Aiguebelle, Lac-Témiscouata) continueront à accepter les chiens selon les conditions déjà en vigueur.

Les réserves fauniques et les établissements touristiques permettent déjà la présence de chiens sur leur territoire. Les familles québécoises sont de plus en plus nombreuses à considérer leur chien comme un membre à part entière de leur foyer.

Des propriétaires responsables

Le projet pilote de trois ans a permis de constater un taux élevé de conformité aux règles imposées aux propriétaires pour limiter l’impact de la présence de leurs chiens lors des périodes de grand achalandage, par exemple :

La même règlementation s’appliquera partout où les chiens seront admis. Son respect continuera d’être mesuré et assuré par divers moyens de surveillance, dont des patrouilles de gardes-parc.

La Sépaq a collaboré avec un comité d’experts externe, composé notamment de chercheurs scientifiques et de représentants de la santé animale, pendant toute la durée du projet pilote.

Des ajustements encore possibles

Des ajustements pourront être apportés pour resserrer la surveillance si les taux de conformité reflètent un relâchement dans le suivi de la règlementation. La présence de chiens pourrait à nouveau être interdite dans un sentier, un secteur, tout un parc ou pendant une période de temps spécifique si les règles ne sont pas respectées.

Le comportement des propriétaires de chien a été au cœur du projet pilote. L’exercice a démontré qu’ils sont plus enclins à suivre les règles dans les zones plus achalandées en raison de la pression des pairs. La concentration de l’offre accessible aux chiens dans les secteurs fréquentés peut contribuer positivement au taux de conformité, notamment pendant la saison froide. 

Les milieux sensibles protégés

Les secteurs autorisés ont été regroupés dans des zones bien délimitées pour favoriser la bonne compréhension des visiteurs et faciliter l’application des règles. Ces endroits ont été sélectionnés en fonction des impacts potentiels limités sur les milieux naturels, la capacité à y faire respecter les règles et la possibilité d’y faire cohabiter les différents usages.

Les prochains mois permettront le déploiement d’une signalisation claire dans les parcs nationaux, la formation des employés et la sensibilisation de la population.

La Sépaq opte pour une approche intégrée et harmonieuse qui favorise le respect des milieux naturels, préserve l’expérience client tout en permettant un accès encadré aux chiens.

– Les secteurs autorisés en mai 2019 : sepaq.com/animaux
– Voir aussi la fiche synthèse du projet pilote en annexe

Retour

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire