Parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé

Orientations

Les enjeux de conservation au parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé

Un parc national est créé pour protéger des milieux naturels représentatifs ou particuliers et des paysages d'une région. Ces territoires doivent aussi être mis en valeur par l'interprétation du patrimoine naturel et culturel et par des activités de plein air extensives. Les enjeux de conservation découlent alors de la recherche de l'équilibre entre la protection et l'accessibilité de ces aires protégées.

Au parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, un enjeu particulier est notamment l'importance du lieu comme site de nidification pour plusieurs espèces d'oiseaux marins. Le parc constitue un habitat essentiel pour ces espèces qui font face à de nombreuses pressions humaines à l'extérieur du parc.

La conservation et la protection du patrimoine bâti sont également des enjeux importants puisque ces bâtiments témoignent de l'histoire locale. À une certaine époque, Percé a été le plus important poste de pêche de la région.

Une autre préoccupation significative est la question de la sécurité dans le secteur Rocher-Percé, où l'érosion provoque chaque année la chute de plusieurs centaines de tonnes de roches. Une accentuation de l'érosion est d'ailleurs observée depuis quelques années. C'est pour cette raison qu'une sensibilisation accrue est faite auprès de la clientèle du parc afin de l'informer des risques associés à ce secteur.


Les outils de gestion du parc

Pour faire face aux enjeux de conservation, la première étape est de bien connaître le territoire sous notre gestion. Toutes ces informations sont compilées dans la Synthèse des connaissances du parc qui compile l'ensemble de ce qui est connu sur le milieu naturel et sur l'histoire du territoire. Cette synthèse est mise à jour périodiquement afin d'y intégrer toutes les nouvelles données issues des activités d'acquisition de connaissances.

Pour réaliser des gestes concrets visant à enrichir nos connaissances et à gérer adéquatement le milieu, nous avons mis en place notre plan de conservation. Ce dernier identifie et priorise tous les enjeux de conservation du parc et  les actions à prendre pour faire face aux problématiques identifiées.

Finalement, le parc dispose d'un plan de protection qui identifie et encadre les problématiques spécifiques à l'application réglementaire.

Saviez-vous que...

Un voyage dans le temps

Le parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé vient tout juste de terminer la restauration de la maison Duval, ancienne habitation d’une des familles marquantes ayant vécues à l’île Bonaventure.

Maison Duval
La maison Duval

Cette maison construite en 1912 par William Duval à partir des matériaux de la maison de son grand-père Peter-Nicholas Duval s’était passablement détériorée au cours des dernières années. Ce nouveau bâtiment, restauré selon le plan et les techniques d’origine, permet donc de garder vivante l’histoire de toute une famille, dont celle de monsieur William Duval. Cet homme passionné a été le gardien du sanctuaire d’oiseaux de l’île et fût l’un des premiers à baguer des fous de Bassan. Il était également en charge de bureau de poste et opéra un traversier pour amener des artistes et des photographes sur l’île.

Depuis 10 ans, le parc a complété la restauration de 21 des 25 maisons de l’île, remplissant ainsi sa mission de conservation du patrimoine bâti et permettant à la riche histoire de l’île Bonaventure de rester bien vivante pour le bénéfice des générations futures.


Restez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.