Une année exceptionnelle pour le saumon de l’Atlantique! - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : nouvelles mesures préventives dans certains paliers d'alerte, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Une année exceptionnelle pour le saumon de l’Atlantique!

1 février 2016


La fin de saison 2015 au parc national d’Anticosti nous réservait une belle surprise au niveau de la faune aquatique. Deux fois plus de saumons adultes ont remonté la rivière Vauréal pour y frayer!

La rivière Vauréal

La rivière Vauréal est la plus importante rivière du parc. Elle prend sa source dans les lacs et tourbières du plateau central et s’écoule sur plus de 40 km vers le littoral nord de l’île. Bien que toute la rivière représente un habitat favorable au saumon, ce dernier n’a accès qu’aux 11 premiers kilomètres. La chute Vauréal avec ses 76 mètres représente un obstacle infranchissable.

Une population de saumons en forte hausse

Le saumon dans la rivière Vauréal est une espèce qui est suivie par l’équipe du parc dans le cadre du Programme de suivi de l’intégrité écologique. Donc, chaque année depuis 2006, nous effectuons un décompte des saumons adultes qui remontent frayer dans la rivière. Entre 2006 et 2010, nous comptions en moyenne 50 saumons adultes dans la rivière. Au cours des 5 dernières années, cette moyenne est passée à une centaine. Cette année, tout laissait croire que le nombre de saumons allait être supérieur à celui obtenu au cours des dernières années. Nous avions obtenu quelques résultats optimistes concernant des décomptes effectués dans certaines rivières de l’île. Donc, nous espérions que cette tendance à la hausse dans les rivières de l’île se répercute aussi dans la rivière Vauréal.

À la mi-septembre, nous avons effectué notre décompte de saumons. La température ainsi que les conditions de plongée étaient idéales. La technique que nous utilisons pour ce décompte est la plongée en apnée. Nous parcourons la rivière à pied en partant de la chute Vauréal jusqu’à l’embouchure. Tout au long de la rivière, nous effectuons des plongées dans tous les endroits susceptibles d’avoir du saumon (fosses). Lorsque des saumons sont observés dans une fosse, nous effectuons un décompte total de ces derniers lors de la première plongée. Lors de la seconde plongée, une répartition est faite entre les madeleineaux (saumon de moins de 63 cm) et les rédibèremarins (saumon de plus de 63 cm).

Nos résultats

En 2015, nous avons dénombré un total de 238 saumons répartis comme suit : 101 rédibèremarins et 137 madeleineaux. Ceci représente la meilleure année depuis l’existence des décomptes sur la rivière Vauréal. Ces décomptes ont débuté bien avant la création du parc. En 1993, les techniciens du ministère avaient compté le plus grand nombre de saumons dans la rivière Vauréal pour un total de 157 saumons (excluant 10 saumons capturés par les pêcheurs au courant de la saison).  

L’année 2015 est sans contredit une année exceptionnelle pour la population de saumons de la rivière Vauréal qui au cours des dernières décennies avait subi une baisse considérable comme tous les stocks de saumons au Québec. Ce phénomène constitue présentement un mystère. Espérons que la recherche permettra d’apporter des réponses dans les prochaines années.


Eric Savard est responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc national d’Anticosti. savard.eric@sepaq.com

Photos: Eric Savard et France Plamondon, parc national d'Anticosti, Sépaq.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire