COVID-19 : retrouvez votre nature en toute sécurité  |   Carte annuelle Parcs nationaux du Québec - Édition Bonjour Québec


Le volume d'appels actuel occasionne des délais élevés d'attente au téléphone. Nous suggérons de consulter la foire aux questions et de réserver en ligne.

L’aventure hivernale parfaite en refuge

Suggestions de parcours pour les vrais mordus

Nous savons que les véritables passionnés de randonnée hivernale sont toujours en quête de nouveaux défis. Que vous soyez en quête de neige abondante, de paysages extravagants ou de sentiers qui vous feront brûler une tonne de calories, nous avons sélectionné pour vous quelques destinations offrant des refuges qui satisferont votre soif d’aventure.

Parc national des Monts-Valin Parc national des Monts-Valin
Parc national des Monts-Valin © Sépaq

Parc national de la Gaspésie

Le majestueux massif des Chic-Chocs, c’est le paradis pour les adeptes de longue randonnée d’hiver. Le parc national de la Gaspésie vous propose le circuit Cascapédia, une immersion complète dans les paysages enneigés de cette magnifique région.

En résumé :

  • Randonnée en ski nordique
  • Circuit Cascapédia (boucle de 57 km au total)
  • Durée : 5 jours / 4 nuits
  • Départ du stationnement La Boussole
    • Jour 1 : du stationnement La Boussole vers le refuge le Pluvier (10 km – Durée : 4 à 5 heures – Dénivelé positif de 388 mètres)
    • Jour 2 : du refuge Le Pluvier vers le refuge Le Huard (20 km – Durée : 6 à 7 heures – Dénivelé positif de 28 mètres)
    • Jour 3 : du refuge Le Huard vers le refuge La Mésange (6 km – Durée : 2 à 3 heures – Dénivelé positif de 315 mètres)
    • Jour 4 : du refuge La Mésange vers le refuge Le Pluvier (11 km – Durée : 4 à 5 heures – Dénivelé négatif de 343 mètres)
    • Jour 5 : de refuge Le Pluvier vers le stationnement La Boussole (10 km – Durée : 2 à 3 heures – Dénivelé négatif de 388 mètres)
  • Service de transport de bagages disponible ($)

Parc national du Mont-Tremblant

Explorer le caractère sauvage du parc national du Mont-Tremblant en ski nordique à travers la boucle de la Diable. Ce sentier de longue randonnée qui vous permettra de passer la nuit dans deux refuges sillonne des érablières à bouleaux jaunes, sapinières, ruisseaux, cascades, lacs et rivières. Vraiment, vous aurez les yeux remplis d’étoiles et les jambes bien endurcies.

En résumé :

  • Randonnée en ski nordique
  • Boucle de la Diable (50,8 km au total)
  • Départ du Centre de découverte et de services (secteur de la Diable)
  • Durée : 3 jours / 2 nuits
    • Jour 1 : du Centre de découverte et de services au refuge La Cache (20,9 km – Dénivelé positif de 140 m – Intermédiaire – Durée de 5 h)
    • Jour 2 : du refuge de la Cache au refuge Le Liteau (18,2 km – Dénivelé positif de 270 m – Intermédiaire – Durée de 5 h)
    • Jour 3 : du refuge Le Liteau au Centre de découverte et de services (11,7 km – Dénivelé négatif de 180 m – Difficile – Durée de 3 h)
Parc national de la Gaspésie
Parc national de la Gaspésie Mathieu Dupuis | © Sépaq
Parc national du Mont-Tremblant
Parc national du Mont-Tremblant Mathieu Dupuis | © Sépaq

Parc national des Monts-Valin

Pour votre prochaine longue sortie en randonnée, prenez la direction du parc national des Monts-Valin, bien connu pour ses fantômes et ses momies (ne soyez pas effrayé). Cette destination qui déborde de neige vous propose d’ailleurs 2 parcours qui vous en mettront plein la vue.

Secteur des refuges Pionnier et Ulysse

Le pic de la Hutte est renommé pour la randonnée pendant la saison des couleurs, mais reste encore un secret bien gardé quand l’hiver s’installe. Ce secteur vous invite à la rencontre des momies. En plus du panorama, les arbres givrés, enneigés et glacés offrent un décor féérique.

En résumé :

  • Randonnée en raquette
  • Boucle de 21 km au total
  • Départ du Centre de découverte et de services
  • Durée : 3 jours / 2 nuits (sans navette – niveau intermédiaire)
    • Jour 1 : du centre de découverte et de services au refuge L’Ulysse (5,5 km – Dénivelé positif de 420 m)
    • Jour 2 : du refuge L’Ulysse au refuge Le Pionnier (4 km – Dénivelé positif de 200 m)
    • Jour 3 : du refuge Le Pionnier au Centre de découverte et de services (11,5 km – Dénivelé négatif de 620 m)
  • Service de transport de bagages disponible ($)

Secteur de refuge Fantôme et du pavillon Antoine-Dubuc

Partez à la découverte du pic Dubuc et de la célèbre vallée des Fantômes. Les précipitations abondantes (de 5 à 7 mètres par hiver) couvrent les arbres qui ne présentent plus que leur silhouette. Ce secteur est visité par les randonneurs au quotidien, mais quelques-uns ont la chance d'y dormir dans les refuges ou les chalets. Voilà une aventure parfaite pour vous réconcilier avec l’hiver et la neige. Au cœur de la vallée des Fantômes, arpentez un sentier de niveau intermédiaire de 3 kilomètres avec un dénivelé de 320 mètres menant au sommet du pic Dubuc. De là s’étendent à perte de vue les collines du piémont et du massif du mont Valin ainsi que les basses terres du Saguenay.

En résumé :

  • Randonnée en raquette
  • Boucle de 27,5 km au total
  • Départ du Centre de découverte et de services
  • Durée : 4 jours / 3 nuits (sans navette – niveau difficile)
    • Jour 1 : du Centre de découverte et de services au refuge L’Ulysse (5,5 km – Dénivelé positif de 420 m)
    • Jour 2 : du refuge L’Ulysse au refuge Le Fantôme (8 km – Dénivelé positif de 250 m)
    • Jour 3 : du refuge Le Fantôme au refuge L’Hibernal (8 km – Dénivelé négatif de 620 m)
    • Jour 4 : du refuge L’Hibernal au Centre de découverte et de services (6 km – Dénivelé négatif de 50 m)
  • Service de transport de bagages disponible ($)
  • Plusieurs autres parcours sont possibles avec ou sans la navette.
Parc national des Monts-Valin
Parc national des Monts-Valin Luc Rousseau | © Sépaq
Parc national du Fjord-du-Saguenay
Parc national du Fjord-du-Saguenay Marc Loiselle | © Sépaq

Parc national du Fjord-du-Saguenay

Sous la neige abondante, le célèbre sentier Les Caps est un incontournable pour les adeptes de plein air. Ce parcours propose une expérience hors du commun en plein cœur de la forêt boréale. En raison du fait que le tracé est parsemé de lacs, les refuges ouvrent normalement qu’à compter de la mi-janvier afin de s’assurer que les plans d’eau soient gelés.

En résumé :

  • Randonnée en raquette
  • Boucle de 27,3 km au total
  • Départ du stationnement du poste d’accueil (secteur de la Baie-Éternité)
  • Durée : 3 jours / 2 nuits
    • Jour 1 : du stationnement du poste d’accueil au refuge Lac-de-la-Chute (12,1 km – Durée de 4 à 5 h – Dénivelé positif de 200 m – Difficile)
    • Jour 2 : du refuge Lac-de-la-Chute aux camps rustiques Les Méandres et de la Rivière (7 km – Durée de 2 à 3 h – Dénivelé négatif de 350 m – Difficile : descente technique)
    • Jour 3 : des camps rustiques Les Méandre et de la Rivière au poste d’accueil de Baie-Éternité (8,3 km – Durée de 3 à 4 h – Dénivelé positif de 200 m – Intermédiaire)

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire