COVID-19 : tout ce que vous devez savoir

Protégeons le doré jaune

Plan de gestion de l’espèce

Depuis 2011, un plan de gestion du doré a été implanté au Québec par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs afin d’assurer la préservation de l’espèce. Et comme pêcheur, vous avez un rôle important à jouer! À commencer par le respect de la gamme de tailles exploitée, soit la remise à l’eau des poissons qui ne correspondent pas aux limites de taille préétablies. Et grâce à la précieuse collaboration de tous les pêcheurs, le succès des captures n’en sera que meilleur!

Dans la réserve faunique La Vérendrye, cette mesure touche désormais l’ensemble des plans d’eau dès la saison de pêche 2022.

Réserve faunique La Vérendrye Réserve faunique La Vérendrye
Réserve faunique La Vérendrye Émile David | © Sépaq

Modalités selon les secteurs

Des gammes de tailles à respecter, deux zones à considérer

La réserve faunique La Vérendrye se divise en deux niveaux de croissance pour le doré : lente et rapide. Les mesures mises en place diffèrent donc selon le secteur visité. Assurez-vous de bien connaître la frontière à considérer pour éviter la confusion une fois sur le terrain.

Consultez la carte

Répertoire des lacs et leur gamme de taille applicable

Secteur Abitibi (croissance lente)

Remise à l’eau obligatoire de tous les dorés jaunes plus petits que 32 cm et plus grands que 47 cm.

Zone concernée : tout le territoire au nord des routes 217, 20, 28, 117 et 29, en excluant les lacs de l’Orignal, Joncas et au Barrage.

Secteur Outaouais (croissance rapide)

Remise à l’eau obligatoire de tous les dorés jaunes plus petits que 37 cm et plus grands que 53 cm.

Zone concernée : tout le territoire au sud des routes 217, 20, 28, 117 et 29, en incluant les lacs de l’Orignal, Joncas et au Barrage.

Pour les deux secteurs, aucune limite de longueur pour les dorés noirs.


 

© Sépaq

Savoir mesurer adéquatement

Saviez-vous que les dorés capturés doivent toujours être mesurés sur leur longueur totale, plutôt que dans la fourche de la queue? Assurez-vous de prendre vos mesures adéquatement pour éviter de conserver des prises qui sont hors de la gamme de tailles autorisée.

© Sépaq

Transporter ses dorés dans les règles de l'art

Si le doré capturé entre dans la gamme de tailles requise, évitez les malentendus lors des contrôles en transportant toujours vos dorés capturés avec la peau toujours sur la chair (entiers ou en filets coupés en portefeuille). Cette mesure a pour but de permettre l’identification de l’espèce de doré et d’en déterminer la longueur totale.

Les saines pratiques de la remise à l'eau

Si le doré capturé n’entre pas dans la gamme de tailles requise, il est essentiel de le remettre à l’eau de manière sécuritaire. Pour favoriser la survie des prises remises à l’eau, quelques précautions simples peuvent être appliquées afin de minimiser les blessures aux poissons.

  • Pêchez à moins de 15 m de profondeur afin de limiter les changements rapides de pression lors de la remontée à la surface.
  • Favorisez les leurres artificiels plutôt que les appâts naturels (vers et sangsues).
  • Remplacez les hameçons en J et les trépieds par des hameçons circulaires.

  • Utilisez une épuisette à petites mailles sans nœud.
  • Maintenez le poisson dans l’eau pour l’ensemble des manipulations. Si vous devez le manipuler hors de l’eau, ayez de préférence les mains nues et mouillées et limitez l’exposition à moins de 15 secondes. Plus le poisson est exposé à l’air, moins bonnes sont ses chances de survie.
  • Évitez de toucher aux branchies et aux yeux du poisson.

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire