Surprenante découverte lors d’un inventaire des oiseaux des marais ! - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : nouvelles mesures préventives dans certains paliers d'alerte, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Surprenante découverte lors d’un inventaire des oiseaux des marais !

12 mars 2013


Le parc national des Îles-de-Boucherville forme un archipel composé de cinq îles séparées par des chenaux et parsemées de milieux humides, dont un marais où abonde une vaste diversité d’oiseaux. Depuis 2006, nous sommes partenaires du programme de surveillance des marais et avons inventorié jusqu’à ce jour 33 espèces différentes. L’an dernier, à proximité du marais, nous avons confirmé la nidification d’une espèce très rare au Québec !

Un marais envahi par le roseau commun

Les marais jouent des rôles essentiels : ils assurent un contrôle sur les crues, sur l'érosion et sur la qualité de l'eau, absorbent les nutriments en excès en plus de fournir des habitats pour de nombreuses espèces, dont les oiseaux. Le plus grand marais du parc, situé dans le chenal du Courant, est composé en grande partie du roseau commun, une graminée envahissante qui accapare tout le milieu et qui bloque la croissance des espèces indigènes telles que la quenouille. Les colonies denses du roseau du chenal du Courant forment maintenant de grandes populations circulaires qui se joignent à celles des Grandes battures Tailhandier situées à proximité. Selon une étude menée par le groupe Phragmites au parc, le roseau ne semble pas avoir une influence négative en ce qui concerne l’abondance ou la diversité des espèces d’oiseaux. Toutefois, certaines espèces associées généralement au marais ne sont pas présentes en raison de la présence du roseau commun.

Une grande diversité d’oiseaux !

Depuis 2006, via le programme de surveillance des marais d’Étude oiseaux Canada, nous effectuons un inventaire des oiseaux du marais du chenal du Courant. Nous avons identifié quatre stations en forme de demi-cercle de 100 mètres de rayon à l'intérieur du marais. À chacune des stations, tous les oiseaux entendus ou vus, durant une période de 15 minutes, sont dénombrés. Chaque station est inventoriée deux fois au cours de la saison, entre le 1er juin et 23 juin. L'ensemble des stations doit être visité durant la même soirée. Les inventaires doivent être effectués lors de conditions météorologiques favorables, c'est-à-dire en l'absence de forts vents et de pluie. À ce jour, nous avons identifié 33 espèces différentes d’oiseaux. Les principales espèces étant : le carouge à épaulette, le grand héron, la paruline jaune, le héron vert, le bruant chanteur, l’hirondelle bicolore, le troglotyde des marais, le canard colvert et la sterne pierregarin.


Découverte surprenante à proximité du marais

En juin 2012, lors d’un inventaire d’oiseaux effectué dans le cadre de ce programme, quelle fut notre surprise d’observer deux sternes caspiennes adultes sur les berges d’une île située à proximité du marais. Cet oiseau est une espèce rarement observée dans notre région. D’ailleurs, la sterne caspienne se retrouve sur la liste des espèces susceptibles d’être désignées menacées ou vulnérables au Québec. Une autre surprise nous attendait, puisque ces deux adultes avaient également choisi le site pour leur nidification. Ainsi deux jeunes sternes caspiennes ont été vues dans leur nid. Auparavant, le seul endroit connu au Québec où niche cette espèce se retrouvait au refuge de l’île à la Brume sur la Basse-Côte-Nord. Éventuellement, la sterne caspienne pourrait également sélectionner un site de nidification sur une des nombreuses berges du secteur. Une attention particulière sera donc portée aux berges du parc lors de nos prochains inventaires.

Un inventaire à la portée de tous !

Depuis, deux ans, nous offrons la possibilité à la clientèle de participer à l’inventaire d’oiseaux effectué dans le cadre du programme de surveillance des marais. En rabaska, les gens accompagnent le garde-parc à travers les quatre stations et apprennent à identifier le chant de plusieurs espèces d’oiseaux. Surveillez notre grille horaire des activités de découverte pour vous inscrire!


Nathalie Rivard est responsable de la conservation au parc national des Iles-de-Boucherville et au parc national du Mont-Saint-Bruno
rivard.nathalie@sepaq.com

Photos : Claude Lafond; Pierre Bernier; Sylvain Ménard; Robert Lapensée; Denis Henri; Pierre Bannon.

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire