Neuf bleuets pour une tarte ? - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Neuf bleuets pour une tarte ?

26 août 2014


C’est bien connu, le Saguenay–Lac-Saint-Jean est le pays des bleuets. On prétend même que les bleuets y sont tellement gros qu’il n’en faudrait qu’un seul pour faire une tarte… Au parc national des Monts-Valin, c’est plutôt la variété des espèces de bleuets qui attire l’attention.

Diversité impressionnante

En effet, le parc peut s'enorgueillir de la présence de toutes les espèces, hybrides et variétés de bleuets connus au Québec sauf l’airelle en corymbe (Vaccinium corymbosum), une espèce méridionale située à la frontière sud du pays. En plus de l’airelle à feuilles étroites qui est l’espèce la plus connue et celle qui est la plus consommée, on peut observer les espèces ou variétés suivantes sur les sommets du mont Valin :

Bleuets à «couronne» ou collerette:

  • Airelle à feuilles étroites (Vaccinium angustifolium)
  • Bleuet noir (Vaccinium angustifolium var. nigrum)
  • Airelle boréale (Vaccinium angustifolium var. boreale)
  • Airelle fausse-Myrtille (Vaccinium myrtilloides)
  • Et l’hybride Vaccinium angustifolium X myrtilloides

Bleuets à moustache (pistil persistant):

  • Airelle des marécages (Vaccinium uliginosum) forme dressée
  • Airelle des marécages (Vaccinium uliginosum) forme prostrée
  • Airelle des marécages (Vaccinium uliginosum) forme à feuilles étroites

Même s’il s’agit d’une même espèce, les différences importantes de ces différentes formes de l’airelle des marécages s’observent bien sur le terrain.

Bleuets à nombril:

  • Airelle à feuilles ovales (Vaccinium ovalifolium)
  • Airelle gazonnante (Vaccinium cespitosum)
  • Et l’hybride Airelle «des nuages» (Vaccinium X nubigenum)

Figure 1 Airelle gazonnante. Il faut remarquer les fines dents sur les feuilles, la présence d’un «nombril» et la petite taille du plant.

Tous bleuets, mais tous différents

Pour peu qu’on s’y attarde, les différences entre ces espèces ou variétés de bleuets sont bien visibles. Les feuilles de certaines sont dotées de petites dents, les branches de certaines sont recouvertes de légers poils, les fruits de certaines sont noirs alors que les plants d’une autre variété sont minuscules et forment un tapis gazonnant. Ce qui surprend le plus toutefois c’est les différences importantes lorsqu’on goûte aux différents fruits.

Si nous évaluons la richesse d’un milieu par la variété de ses habitats et de ses espèces, le parc national des Monts-Valin se distingue de façon remarquable en tant que réservoir génétique du genre « Vaccinium ». Pouvions-nous vraiment nous attendre à autre chose au « pays des bleuets »? Un garde-parc est présent aux belvédères du pic de la Hutte chaque fin de semaine durant la saison des bleuets. Venez voir et gouter la différence.


Claude Pelletier est responsable du Service de la conservation et de l’éducation au parc national des Monts-Valin. pelletier.claude@sepaq.com

Photos: Marie-Andrée Zizka


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire