Grand ménage au parc marin - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Grand ménage au parc marin

15 décembre 2015


Le 3 octobre dernier, autour du quai de Sainte-Rose-du-Nord, un évènement particulier se déroulait dans les profondeurs du Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Bravant les eaux glaciales du fjord du Saguenay, des plongeurs bénévoles, aidés d’équipes terrestre et nautique, s’affairaient à extraire un total de 698 kg de matières résiduelles des fonds marins entourant le quai. Un gros poids de moins sur des écosystèmes qui contribuent au maintien de la qualité de l’eau et de la biodiversité.

Au bout des quais dans le Saguenay, il y a…

La pollution environnant les quais publics dans le fjord a été caractérisée en 2004 par la ZIP Saguenay en collaboration avec le parc marin. Selon les données recueillies, les fonds sont parsemés de plastiques, de pneus, de morceaux de métal, de bois et de béton, d’engins de pêche, de bouteilles de verre, etc.

Figure 1 Localisation de parcelles autour du quai de Sainte-Rose-du-Nord, Source : ZIP Saguenay

Un premier nettoyage a eu lieu à l’automne 2014 autour du quai de Tadoussac où plus de 300 kg de déchets ont été extirpés des profondeurs par les plongeurs. Dans le cas de Sainte-Rose-du-Nord, un bateau du parc marin muni d’un treuil a été nécessaire pour remonter plusieurs pneus et autres objets inusités tels qu’un vélo et une cuve de laveuse… pense-t-on!

Coup de main pour la santé des écosystèmes

Près d’une tonne de détritus a retrouvé le chemin des dépotoirs terrestres depuis 2014, mais la situation demeure troublante. Même si les déchets sous l’eau n’entachent pas les paysages grandioses du fjord du Saguenay ou de l’estuaire du Saint-Laurent en surface, ils peuvent nuire à la bonne santé de l’écosystème marin qui constitue une partie de l’habitat essentiel du béluga du Saint-Laurent, une espèce en péril. Les efforts consentis par les participants de ces activités de nettoyage peu communes ont pour objectif d’améliorer la qualité de l’eau, mais également de sensibiliser la population aux gestes posés sur l’environnement et aux effets cumulatifs de ceux-ci. Afin que les générations actuelles et futures puissent continuer de bénéficier pleinement des richesses marines exceptionnelles du parc marin du Saguenay–Saint-Laurent, nous sommes tous appelés à être soucieux de la disposition adéquate de nos déchets dans notre quotidien.

Les gestionnaires du parc marin, Parcs Canada et Parcs Québec, remercient chaleureusement les bénévoles du Club de plongée Calmar d’Alma, la Fédération québécoise des activités subaquatiques (FQAS) ainsi que la municipalité de Sainte-Rose-du-Nord pour leur contribution à la réussite de l’évènement. L’appui des communautés est essentiel pour relever de tels défis de conservation.

Référence

Caractérisation des pollutions autour de certains quais publics de la rivière Saguenay, Rapport de ZIP Saguenay présenté à Parcs Canada, Novembre 2004, 30 p.


Chloé Bonnette est coordonatrice au partenariat au parc marin du Saguenay-Saint-Laurent. bonnette.chloe@sepaq.com

Photos: Chloé Bonnette et Sonia Normandin (Parcs Canada).


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire