Gardons l’œil sur l’arlequin plongeur - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : nouvelles mesures préventives dans certains paliers d'alerte, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Gardons l’œil sur l’arlequin plongeur

7 juillet 2015


Saviez-vous qu’en plus du fou de Bassan, on rencontre plein d’espèces d’oiseaux intéressantes au parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé? C’est notamment le cas de l’arlequin plongeur, un petit canard de mer qui gagne à être mieux connu.

Un statut préoccupant

La population de l’Est de l’arlequin plongeur, présente le long de la côte atlantique, a été désignée « préoccupante » en 2001 par la Loi sur les espèces en péril.

Dès le printemps, avant la reproduction, les petits canards de mer se tiennent en groupes à différents endroits sur le territoire du parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé. Les oiseaux nichent aux abords des ruisseaux et des rivières à fort débit. Une fois l’incubation commencée, entre la mi-juin et le début juillet, le mâle quitte le nid pour se rendre aux sites de mues. Les femelles les rejoindront 1 ou 2 mois plus tard. Le secteur de l’île Bonaventure compte parmi les aires de mue les plus importantes de l’arlequin plongeur.

Un nouveau protocole d’observation

En 2007, un plan de gestion pour la population de l’Est de l’arlequin plongeur a été élaboré afin d’estimer les effectifs, d’améliorer les programmes de suivi et de mieux connaître les menaces sur l’espèce. La mise en œuvre de ce plan est assurée par le Service canadien de la faune. Au niveau du parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, certaines observations étaient notées, mais aucun véritable protocole n’avait été mis en place. Cette saison marque donc le début de notre protocole de prise de données d’observation de l’arlequin plongeur. Les 4 sites principalement utilisés par l’espèce seront visités aux 2 semaines et les informations recueillies seront consignées.

Figure 1 Observation d’arlequins plongeurs

Les activités de relevé à long terme de la population de l’Est de l’Amérique du Nord étant très limitées, il nous fait grand plaisir d’instaurer un suivi plus complet! Longue vie à ces jolis canards plongeurs!


Catherine Boulay est responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé. boulay.catherine@sepaq.com

Virginie Tousignant est garde-parc technicienne au parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé.

Photos: Josée Méthot et Virginie Tousignant, parc national de l'Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, Sépaq.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire