COVID-19 : tout ce que vous devez savoir

Acheter une glacière

Astuces pour la choisir et l’utiliser en toute efficacité

En collaboration avec Protégez-Vous

Que ce soit pour un pique-nique, un long trajet en auto, un week-end au chalet ou quelques jours de camping, la glacière est un indispensable à vous procurer cet été. Le modèle pour vous dépendra en grande partie du type d’excursions que vous comptez faire, mais sa capacité, son poids, ses accessoires et votre budget sont des critères à considérer.

Thomas Tessier | © Sépaq

Lorsqu’il fait chaud, conserver sa nourriture au frais devient primordial. Selon la durée, l’emplacement et la fréquence de vos séjours, vos besoins diffèrent. Heureusement, vous trouverez sur le marché des glacières adaptées à toute situation.

De manière générale, plus l’isolation de la glacière est bonne, plus elle sera chère et lourde. Toutefois, peut-être que vous n’avez pas besoin d’un modèle ultraperformant, comme ceux de YETI ou de Pelican, et qu’une glacière légère de Coleman, par exemple, vous suffira? Si vous allez camper dans un lieu reculé où vous ne pourrez pas acheter de glace, choisissez une glacière qui conserve très bien le froid. Si vous ne campez que quelques fins de semaine par-ci par-là, près de la civilisation, vous pouvez opter pour une glacière d’une centaine de dollars et vous réapprovisionner en glace au besoin.

Alma Kismic | © Sépaq
Thomas Tessier | © Sépaq

Les types de glacières

Les glacières souples

Plus compactes et plus légères que les modèles rigides ou électriques, elles sont conçues pour les pique-niques, les sorties en randonnée et les courts séjours. Elles se transportent facilement, en sac à dos ou en bandoulière. Généralement en tissu imperméable (en nylon ou en polyester, entre autres), elles se plient et se rangent en toute simplicité. Parce qu’elles sont souples, ces glacières peuvent cependant être écrasées pendant le transport, par exemple, dans le coffre d’une voiture rempli de bagages.

Les glacières rigides

À la chasse, à la pêche, à la plage comme en camping, ces glacières conviennent à la plupart des situations. Habituellement moulées en polyéthylène (plastique), elles sont plus encombrantes et plus difficiles à transporter et à ranger que les glacières souples, mais leur robustesse protège bien vos aliments. Elles s’utilisent avec de la glace ou des blocs réfrigérants (ice packs) et elles n’ont pas besoin d’être branchées, contrairement aux glacières électriques.

Les glacières électriques

Elles s’avèrent pratiques en chalet ou lorsque vous avez un emplacement de camping doté d’électricité (avec services), notamment lors d’escapades en véhicule récréatif. La plupart se branchent sur une prise de 12 volts (V), comme celle de l’allume-cigare de votre automobile, mais vous pouvez aussi vous procurer un adaptateur pour les prises de courant standards de 120 V.

Ces glacières offrent un refroidissement thermoélectrique : elles peuvent abaisser leur température interne jusqu’à environ 20 degrés Celsius sous la température ambiante. S’il fait très chaud dehors, vos aliments ne resteront donc pas au frais longtemps.

Avec ce type de glacière, vous pouvez utiliser des blocs réfrigérants, mais jamais de glace, puisque l’eau peut endommager les composants électriques du ventilateur situé dans le couvercle ou la paroi interne.

L’efficacité des glacières électriques diminue considérablement une fois débranchées : leur performance se compare alors à celle d’une glacière ordinaire.

Beside | © Sépaq
Beside | © Sépaq

La capacité et les dimensions

La capacité d’une glacière s’exprime le plus souvent en litres ou en quarts américains, deux unités de mesure quasi équivalentes (1 quart = 0,95 litre). Certains fabricants l’indiquent aussi en nombre de canettes. Si cette donnée aide les gens à visualiser le volume de la glacière, elle s’avère peu utile pour comparer les produits. Deux modèles ayant une capacité identique en litres pourraient ne pas pouvoir contenir le même nombre de canettes si leur espace a été conçu différemment. Fiez-vous donc davantage à leur capacité en litres.

Pour un séjour allant de quelques jours à une semaine, prévoyez entre 10 et 15 litres par membre de la famille, voire plus pour les gros appétits. Pour une famille de quatre, une glacière de 40 à 60 litres devrait convenir. Vous trouverez sur le marché des modèles qui excèdent 70 litres : n’oubliez pas, cependant, qu’une grosse glacière peut s’avérer très lourde et difficile à transporter une fois remplie.

Portez également attention à la profondeur de la glacière choisie, surtout si vous comptez y ranger de grandes bouteilles.

De petits plus pour vous faciliter la vie

Le bouchon de vidange (ou drain)

Pratique, il sert à évacuer l’eau de la glacière sans avoir à la vider de son contenu. Certains modèles de ProFrost, de Woods et de SAIL sont également munis d’un bouchon d’évent. Une fois ouvert, ce dernier provoque un changement de pression qui permet de vider la glacière plus rapidement tout en gardant le couvercle fermé.

Le couvercle à loquet

Cette caractéristique est plus rare, surtout dans le cas des glacières moins chères. Le couvercle à loquet s’avère cependant très utile en camping, puisqu’il empêche les animaux d’accéder à votre nourriture. Si vous partez en camping sauvage ou dans une zone à risque, privilégiez une glacière certifiée à l’épreuve des ours. YETI, Pelican, ProFrost et Woods proposent des modèles évalués par l’Interagency Grizzly Bear Committee, un organisme indépendant. Certaines glacières permettent aussi l’installation d’un cadenas pour verrouiller le couvercle. En camping plus traditionnel, rangez toujours votre glacière dans la voiture pendant la nuit, par mesure de sécurité.

Les roues et la poignée télescopique ou à pivot

Ces accessoires qui facilitent le transport de votre glacière sont souvent les premiers à briser. Ils devraient donc être secondaires dans la liste de vos critères de sélection. Toutefois, si vous y tenez, optez pour une glacière dont les roues sont pleines et dont les joints ont été renforcés. Assurez-vous également que la poignée est assez longue pour que vous puissiez tirer la glacière derrière vous.

Le poids des glacières varie entre 4 et 15 kg environ. Cet écart s’explique par la taille des produits, mais aussi par l’épaisseur de leurs parois et de l’isolant. Dans le cas d’un modèle pesant ou volumineux, rappelez-vous que vous devrez le porter s’il ne possède pas de roues.

Les autres accessoires

Vous trouverez sur le marché des glacières équipées d’accessoires supplémentaires, parfois assez pratiques : planche à découper, panier, porte-gobelet, ouvre-bouteille, boussole, ruban à mesurer, lumière, etc. Ils sont surtout présents dans les glacières conçues plus spécifiquement pour la chasse et la pêche, et donc, indirectement, les modèles qui conservent très bien la glace.

Thomas Tessier | © Sépaq
Thomas Tessier | © Sépaq

La facilité d’utilisation

Toutes les glacières ont leurs petits défauts : trop lourde, trop encombrante, un couvercle poreux (et donc dur à nettoyer en profondeur), un couvercle difficile à ouvrir lorsque la glacière est vide (sans poids à l’intérieur pour la maintenir au sol), etc.

En magasin, il est important de vérifier que les manipulations les plus courantes sont faciles à réaliser, par exemple, ouvrir et fermer le couvercle, les loquets et les valves. Regardez à l’intérieur de la glacière pour voir si tous les racoins sont facilement accessibles pour être lavés.

Si la glacière possède un bouchon de vidange, assurez-vous que l’eau puisse se vider complètement en penchant légèrement la glacière. Si le bouchon est trop haut, il est probable que de l’eau restera dans le fond.

La conservation du froid

Quelques fabricants, comme OtterBox et Frigidaire Professional, sont particulièrement optimistes quant à la performance de leurs produits. Certains affirment même que leurs glacières peuvent conserver la glace pendant une, voire deux semaines complètes.

En fait, la capacité d’une glacière à conserver le froid dépend de plusieurs facteurs tels que le type d’isolation, l’étanchéité du couvercle et du drain et l’utilisation du produit. Les glacières les moins chères conservent généralement la glace assez pour une fin de semaine de camping. Si vous souhaitez garder vos aliments au frais le plus longtemps possible, procurez-vous un modèle avec un joint d’étanchéité, qui rendra votre glacière hermétique. C’est le cas de la plupart des modèles de plus de 250 $.

Des marques comme Pelican et YETI offrent de l’information sur l’épaisseur et la composition de leurs parois. Les glacières dotées de parois épaisses et isolées avec de la mousse (polystyrène, polyuréthane, etc.) conservent mieux le froid que celles dont les parois sont minces et exemptes d’isolant.

Gardez en tête que l’utilisation que vous ferez de votre glacière, peu importe sa qualité, affectera sa performance. L’ouvrir et la fermer à répétition, par exemple, brisera la chaîne du froid, surtout par temps très chaud.

Le prix

Vous trouverez sur le marché des glacières à seulement 75 $, et d’autres qui coûtent plus de 1 000 $. Sans surprise, les plus chères sont très robustes et fabriquées pour durer, ce qui n’est pas toujours le cas des modèles vendus à petit prix.

Des fabricants comme Woods, Igloo et Coleman proposent toutefois des glacières rigides à une centaine de dollars qui pourraient très bien convenir pour un week-end de camping, surtout si vous avez facilement accès à de la glace.

Vous comptez utiliser une glacière seulement quelques fois cet été? Pensez à l’emprunter à des proches ou à l’acheter de seconde main. Si vous magasinez dans l’usagé, assurez-vous que la glacière voulue et ses accessoires (roues, poignées, bouchons et joint d’étanchéité) sont en bonne condition.

Organiser votre glacière

La disposition des aliments et de la glace ou des blocs réfrigérants à l’intérieur de votre glacière influence la qualité de la réfrigération. Afin de conserver votre nourriture à la bonne température le plus longtemps possible, voici quelques conseils.

La disposition des aliments

  • Étape 1 : le fond de la glacière étant l’endroit le plus froid, déposez-y les aliments les plus périssables, comme la viande ou les poissons qui n’ont pas été congelés.
  • Étape 2 : placez les autres aliments selon l’ordre dans lequel vous en aurez besoin. Par exemple, votre souper du premier soir devrait se trouver en haut.
  • Étape 3 : ajoutez ensuite les aliments que vous utiliserez le plus souvent. Ils seront facilement accessibles et cela vous évitera de les chercher et de laisser la glacière ouverte trop longtemps.
  • Étape 4 : puisque l’air froid descend, terminez l’organisation de votre glacière en couvrant les aliments avec de la glace ou des blocs réfrigérants.
  • Étape 5 : assurez-vous qu’il n’y a pas trop d’espace libre dans votre glacière, car l’air accélérera la fonte de la glace. Remplissez votre glacière au maximum de sa capacité ou comblez tout espace vide avec de la glace.
  • Étape 6 : idéalement, préparez une deuxième glacière pour les boissons, comme les jus, la bière et le lait. Vous éviterez ainsi d’ouvrir trop souvent celle qui contient les aliments pour vos repas.
Caroline Dostie | © Sépaq
Mikaël Rondeau | © Sépaq

Glace ou blocs réfrigérants?

La glace concassée est pratique, car les glaçons se faufilent entre les aliments et comblent les espaces libres. Ils fondent cependant plus vite qu’un gros bloc de glace.

Vous pouvez aussi utiliser des blocs réfrigérants ou, encore mieux, en fabriquer en congelant des gourdes ou des bouteilles d’eau. Elles représenteront par le fait même une réserve d’eau potable.

Des trucs pour les repas

  • Préparez quelques repas et congelez-les avant de partir. En plus de vous donner congé de cuisine, ils agiront comme blocs réfrigérants.
  • Emballez vos aliments, comme la viande crue et les légumes, dans des contenants hermétiques afin de les protéger de l’eau.
  • Cuisinez ce qui est le plus périssable en premier, comme la viande crue qui n’a pas été congelée. Gardez les plats congelés, les conserves et les autres aliments pour les jours suivants.
  • Après les avoir utilisés, rangez rapidement les aliments périssables, comme le lait, les œufs et la mayonnaise, afin qu’ils se conservent longtemps.
  • Gardez toujours votre glacière à l’ombre, sous une table de pique-nique, par exemple, car cet emplacement sera plus frais.

Entretenir votre glacière

Pour conserver votre glacière longtemps, prenez-en bien soin après chaque utilisation.

  • Frottez l’intérieur et l’extérieur à l’eau chaude savonneuse.
  • Assurez-vous de bien nettoyer le bouchon de vidange, où la saleté est moins facile à voir.
  • Utilisez une pâte faite de bicarbonate de soude et d’eau pour venir à bout des taches tenaces.
  • Laissez la glacière sécher à l’air libre.
  • Si possible, entreposez-la avec le couvercle ouvert, même durant la saison morte.

Logo Protégez-vous

À propos de Protégez-vous

Protégez-Vous est un organisme sans but lucratif, autofinancé et indépendant, qui informe, éduque et accompagne les consommateurs afin de les aider à faire des choix éclairés et responsables.

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire