Parc national du Fjord-du-Saguenay

Orientations

Les enjeux de conservation au parc national du Fjord-du-Saguenay

Un parc national est créé pour protéger des milieux naturels représentatifs ou particuliers et des paysages d'une région. Ces territoires doivent aussi être mis en valeur par l'interprétation du patrimoine naturel et culturel et par des activités de plein air extensives. Les enjeux de conservation découlent alors de la recherche de l'équilibre entre la protection et l'accessibilité de ces aires protégées.

Au parc national du Fjord-du-Saguenay, un enjeu particulier est, entre autres, le morcellement du territoire en plusieurs périmètres terrestres discontinus. La nature éclatée du territoire et l'étendue de celui-ci constituent un défi important au plan de la conservation. Les activités de prélèvement qui se pratiquent en périphérie du parc (ex. : chasse, coupe forestière), ou au sein même du territoire (ex. : pêche récréative) méritent aussi une attention particulière en vue d'assurer l'intégrité du territoire.

Il en va de même pour la gestion de l'offre d'activités, laquelle doit tenir compte des éléments sensibles du milieu (ex. : nidification du faucon pèlerin et escalade, randonnées nautiques et échoueries de phoques, circulation en zone littorale et herbiers fragiles, etc.).


Les outils de gestion du parc

Pour faire face aux enjeux de conservation, la première étape est de bien connaître le territoire sous notre gestion. Toutes ces informations sont compilées dans la Synthèse des connaissances du parc qui compile l'ensemble de ce qui est connu sur le milieu naturel et sur l'histoire du territoire. Cette synthèse est mise à jour périodiquement afin d'y intégrer toutes les nouvelles données issues des activités d'acquisition de connaissances.

Pour réaliser des gestes concrets visant à enrichir nos connaissances et à gérer adéquatement le milieu, nous avons mis en place notre plan de conservation. Ce dernier identifie et priorise tous les enjeux de conservation du parc et  les actions à prendre pour faire face aux problématiques identifiées.

Finalement, le parc dispose d'un plan de protection qui identifie et encadre les problématiques spécifiques à l'application réglementaire.

Saviez-vous que...

L'emblème animalier du parc sous la surveillance des gardes-parc!

Au milieu du 20e siècle, les populations de faucon pèlerin ont connu des baisses importantes en Amérique du Nord. L'usage de pesticides organochlorés était principalement la cause de ce déclin.

Faucon pèlerin
Le suivi de la nidification du faucon pèlerin s’effectue chaque année au parc

Aujourd'hui, on constate que les mesures de protection mises en place semblent porter leurs fruits. Les parois du fjord constituent un lieu de nidification idéal pour ce rapace : on y trouve une dizaine de sites. Chaque année, les gardes-parcs effectuent le suivi de la nidification du faucon pèlerin, équipés d'une lunette d'approche, d'un dispositif sonore... et de beaucoup de  patience!

Le printemps venu, ils sillonnent le fjord à la recherche d'indices de nichée. La localisation d'un nid n'est pas une mince tâche. Celui-ci se confirme habituellement au cours du mois de juin. Nouvellement éclos, les fauconneaux peuvent alors être observés ou entendus. Ils resteront au nid durant environ 5 semaines.

Le faucon pèlerin: une espèce vulnérable mais bien présente


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.