Nouvelles - Parc national d’Oka - Parcs Québec - Sépaq

Parc national d'Oka

9 février 2018

Deux nouveaux parcs nationaux dans le projet pilote sur les chiens

Rouyn-Noranda  – Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre responsable des régions de l’Abitibi-Témiscamingue et du Nord-du-Québec, M. Luc Blanchette, et la vice-présidente Exploitation – parcs nationaux et campings de la Sépaq, Mme Catherine Grenier, au nom du président-directeur général de la Sépaq, M. John Mackay, annoncent l’ajout des parcs nationaux d’Aiguebelle et du Lac-Témiscouata au projet pilote autorisant la présence de chiens sous certaines conditions dans ces territoires protégés.

« Les Québécois sont nombreux à considérer leur chien comme un membre de leur famille. Le souhait de pouvoir accéder aux parcs nationaux de la Sépaq avec son chien a été formulé par un nombre important de gens au fil des années. Nous avons été à l’écoute de la population en mettant sur pied ce projet pilote et les deux nouveaux parcs nationaux ajoutés viendront en enrichir l’analyse. Ils offrent la possibilité de valider si les comportements observés depuis deux ans dans les parcs nationaux de Frontenac, de la Jacques-Cartier et d’Oka seront les mêmes dans deux parcs de proximité régionale », a souligné le ministre Luc Blanchette.

« Je me réjouis de l’ajout du parc national du Lac-Témiscouata dans ce projet pilote. Je suis d’avis que la population de la région du Bas-Saint-Laurent accueillera favorablement cette nouvelle tout en se prévalant pleinement de ce privilège en respectant les conditions établies », d’ajouter M. Jean D’Amour, ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent.

« Jusqu’à maintenant, le projet pilote se déroule bien et aucun incident majeur n’a été signalé. Nous ferons connaître les résultats et nos conclusions à la fin de l’année 2018. Soyez assurés que nous gardons en tête l’importance de préserver le milieu naturel ainsi que la qualité de l’expérience pour tous les visiteurs qui apprécient la quiétude de nos parcs nationaux », a déclaré Mme Grenier.

Un portrait plus complet

Les deux dernières années ont permis d’accumuler une quantité significative de données sur le comportement des propriétaires de chiens par rapport aux règles du projet pilote. Les trois parcs nationaux où l’initiative est présentement en cours ont notamment été choisis en raison de leur proximité de grands bassins de population.

Afin de bonifier sa collecte d’information, la Sépaq désire poursuivre l’expérience dans les parcs de proximité régionale, où la fréquentation est moindre, de manière à observer si les attitudes sont comparables. Ce portrait plus complet permettra de prendre une décision éclairée quant à la suite des choses.

L’entrée en vigueur du projet pilote dans les parcs nationaux d’Aiguebelle et du Lac-Témiscouata se fera le 18 mai 2018.

Le succès du projet pilote repose en grande partie sur le comportement des propriétaires de chiens. Il s’agit de l’élément clé pour limiter l’impact sur les milieux naturels et favoriser une cohabitation harmonieuse entre tous les utilisateurs des parcs nationaux.

Les principales règles d’encadrement sont les suivantes :

Deux nouveaux parcs nationaux s’ajoutent au projet pilote autorisant la présence de chiens dans certaines zones :

Trois parcs nationaux font déjà partie du projet pilote lancé en mai 2016 :

Retour

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.