Nouvelles - Parc national des Monts-Valin - Parcs nationaux - Sépaq

Parc national des Monts-Valin

COVID-19 : fermeture des accès aux territoires jusqu'à nouvel ordre Détails

11 décembre 2014

Début d’une nouvelle histoire hivernale au parc national des Monts-Valin

Québec – Le parc national des Monts-Valin, pour rendre justice aux momies présentes sur son territoire, vient de baptiser le secteur entourant le pic de la Hutte, la contrée des Momies. Cette destination viendra combler les amateurs de sport d’hiver souhaitant ajouter une nouvelle expérience de visite au parc. En plus de pouvoir faire l’observation de ce fameux phénomène climatique, qui rivalise avec celui de la formation des fantômes, les raquetteurs et les skieurs auront le choix entre quatre randonnées pour les ramener à leur point de départ, au centre de découverte et de services.

Dès demain, le parc national des Monts-Valin ouvre ses portes aux amateurs de plein air pour une saison qui devrait s’étirer jusqu’à la fin mars!

Quatre randonnées pour une contrée

Tous les week-ends, et durant les Fêtes et la relâche scolaire, une navette partira du centre de découverte et de services en direction de la contrée des Momies, pour l’aller uniquement. Le coup d’envoi pour ce service débutera le 26 décembre. À partir du lac des Pionniers, les sportifs pourront visiter les pics environnants avant de prendre le chemin du retour, pour lequel quatre options s’offrent à eux :

1. La traversée – En direction des fantômes, les raquetteurs emprunteront le sentier qui relie le lac des Pionniers à la vallée des Fantômes. La motivation risque d’être très grande. D’une longueur de 12 km, cette randonnée peut aussi être réalisée par les adeptes de ski hors-piste. De la vallée, les gens reviendront au centre de découverte et de services à bord du Fantôme-Express.

2. La Coulée-douce – Celle-ci emprunte un chemin forestier accueillant aussi bien les raquetteurs que les skieurs. Toujours du lac des Pionniers, les randonneurs se rendront au centre de découverte et de services en prenant le temps de visiter les momies du pic de la Hutte, pour poursuivre leur route en passant par le sentier du refuge Ulysse. C’est une douce randonnée idéale pour les familles sportives avec quelque 10 km à parcourir.

3. Le parcours des Hauteurs – C’est la totale pour observer les momies et pour admirer le paysage. Un parcours d’environ 10 km où les gens pourront aller jusqu’au sommet des pics les plus célèbres du parc, qui promettent un regard surprenant sur une grande partie de la région. Le retour au centre de découverte et de services risque d’être heureux.

4. La descente des Braves – Un circuit destiné aux skieurs en télémark ou en skis de haute route. Du lac des Pionniers, les amateurs aguerris n’auront plus qu’à descendre vers le centre de découverte et de services, en empruntant le couloir de l’Est (400 m de dénivelé) et le réseau de sentiers du Piedmont. Une fois la portion du couloir de l’Est descendue, ils auront le loisir, s’ils le veulent bien, de prendre leurs peaux de phoque pour entreprendre la remontée, de descendre à nouveau, et rebelote!

Tout le monde à bord

On peut accéder à la contrée des Momies, ainsi qu’à la vallée des Fantômes, en montant à bord du Fantôme-Express. Aussi, en banc d’essai dès le 26 décembre, le parc offrira à ceux qui séjournent dans le secteur de la Baie-d’Alexis (pavillon Antoine-Dubuc, chalets Nature et EXP.), l’occasion de faire une petite virée du côté des momies, question d’ajouter une découverte à leur séjour. Dans les faits, durant les week-ends et en haute saison, une navette cueillera les randonneurs à 9 h 30 au pavillon Antoine-Dubuc et les déposera au lac des Pionniers. Une fois la visite des momies complétée, le retour aux fantômes s’effectue en skis ou en raquettes.

Pour les horaires et les réservations : 1 800 665-6527 ou parcsquebec.com/montsvalin.

Le phénomène des fantômes et des momies

Si l’apparition des fantômes coïncide avec les fortes accumulations de neige que connaissent les mois de janvier et février, celle des momies s’effectue lorsque des nuages enveloppent pour un temps les sommets du mont Valin, laissant de minuscules gouttes d’eau qui, en se déposant et en se solidifiant sur les arbres et les branches qu’ils rencontrent, forment une jolie coque de givre. Les deux phénomènes sont saisissants de beauté et étrangement envoûtants.

Retour

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire