Parc national de la Jacques-Cartier

27 janvier 2016

La présence des chiens encadrée par un projet pilote de Parcs Québec dès le 20 mai

Certains sites ont été désignés pour les accueillir dans les parcs nationaux de Frontenac, de la Jacques-Cartier et d’Oka

Québec – La Sépaq met en place un projet pilote d’une durée de 3 ans autorisant l’accès des chiens, sous certaines conditions, dans les parcs nationaux de Frontenac, de la Jacques-Cartier et d’Oka. L’objectif poursuivi est de mesurer l’impact de leur présence sur l’expérience de visite et sur le milieu naturel.

« Notre mission a toujours été de viser l’équilibre entre conservation et accessibilité. Il est donc normal d’avoir une ouverture à ce sujet, mais il faut aussi préserver la qualité d’expérience recherchée par les milliers de visiteurs de ces territoires réputés pour leur quiétude. En encadrant l’accès des chiens, nous pourrons évaluer l’impact de leur présence tout en favorisant l’accessibilité à un plus large public au patrimoine naturel des Québécois », déclare Martin Soucy, vice-président exploitation et responsable de Parcs Québec.

Concrètement, dans les parcs nationaux de Frontenac, de la Jacques-Cartier et d’Oka, des zones d’accès ont été sélectionnées afin de déterminer si la quiétude et la sécurité des visiteurs peuvent y être préservées. Les chiens devront y être tenus en laisse en tout temps. Le comportement des propriétaires de chien sera aussi évalué, et ce, en fonction de la réglementation en vigueur sur ces sites.

Un projet pilote pour guider la décision

Le projet pilote, s’inscrivant dans une démarche amorcée depuis déjà quelque temps, a été élaboré autour des principes directeurs qui guident Parcs Québec. « Constamment, nous cherchons à évaluer l’impact de nos décisions sur la protection de la biodiversité et sur l’expérience de nos visiteurs, soutient M. John MacKay, président-directeur général de la Sépaq. Cela est vrai en matière de développement d’hébergement, d’aménagement de sentiers ou d’offre d’activités de plein air. L’objectif étant de s’assurer que nos actions aient un impact minimal sur le patrimoine naturel ».

Rappelons que, jusqu’à ce jour, la présence canine n’était pas admise dans les parcs nationaux du Québec, et ce, par principe de précaution. Aux termes du projet pilote et à la lumière des données récoltées, la Sépaq prendra une décision éclairée pour tous les parcs nationaux dans l’avenir : autorisation selon certaines conditions ou interdiction. À ce sujet, un comité de suivi du projet pilote, composé de gestionnaires de parcs, de scientifiques et d’un représentant de la santé animale, s’assurera tout au long du projet de la qualité des données recueillies. Ils formuleront également leurs recommandations quant aux manières d’optimiser le programme en cours de route.

« D’ici le 20 mai, nous demandons à la population de garder à l’esprit que seuls trois parcs nationaux font partie du projet pilote. Par conséquent, seuls ces derniers accepteront les chiens uniquement aux endroits ciblés et, évidemment, sous conditions règlementaires. Dans tous les autres parcs nationaux du réseau Parcs Québec, les chiens demeurent interdits d’accès », termine M. Martin Soucy. Mentionnons, cependant, que les chiens sont déjà admis, également sous certaines conditions, dans les réserves fauniques et certains centres touristiques.

Afin d’éviter toute confusion quant au projet pilote, il est possible de consulter le détail des sites visés et de se familiariser avec les règles d’encadrement sur le site Web de la Sépaq à sepaq.com/animaux.

Sites sélectionnés pour accueillir les chiens dans les parcs nationaux

Le parc national de Frontenac (parc en milieu agro-forestier et en région), le parc national de la Jacques-Cartier (parc en milieu forestier en périphérie de la Capitale nationale) et le parc national d’Oka (parc à haute fréquentation en milieu péri-urbain de Montréal) sont ressortis comme étant les candidats idéals à ce projet pilote, et ce, notamment pour la facilité de ces parcs à limiter l’accès des chiens dans certains secteurs. Aussi, l’achalandage important de ces parcs a fait partie des critères de sélection.

Retour

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.