Nouvelles - Parc national du Bic - Parcs nationaux - Sépaq

COVID-19 : retrouvez votre nature en toute sécurité  |   Carte annuelle Parcs nationaux du Québec - Édition Bonjour Québec


Le volume d'appels actuel occasionne des délais élevés d'attente au téléphone. Nous suggérons de consulter la foire aux questions et de réserver en ligne.

Parc national du Bic

Ouverture partielle

Cet établissement est partiellement ouvert. Certaines mesures sanitaires et de sécurité contre la COVID-19 (coronavirus) ont été instaurées afin d’assurer la santé et la sécurité du personnel et des clients.

Note : à l’été 2020, l'eau du secteur Rivière‑du-Sud‑Ouest ne sera pas potable (bloc sanitaire, centre de services, robinets extérieurs et station de vidange). Il ne sera également pas possible d'effectuer un remplissage d'eau dans les autres secteurs de camping. Cependant, ce service est disponible au camping municipal de Saint-Fabien.

Consultez la liste des activités et services offerts

19 septembre 2016

2,6 millions de dollars d'’investissements au parc national Bic

Rimouski – Le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D’Amour, a annoncé, au nom du ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchette, des investissements totalisant 2,6 M$ dans le parc national du Bic. Cette somme de 2,6 M$ vient s’ajouter au montant de 2 M$ annoncé en août 2015 dans le cadre de la Stratégie maritime pour l’aménagement du pôle Tombolo, dont les travaux débuteront cet automne.

Ces derniers investissements de 2,6 M$ sont en lien avec les investissements globaux de 60,5 M$ dans les installations de la Sépaq qui ont été annoncés en juin dernier par le gouvernement. Ils permettront la construction de 10 chalets, dont 5 chalets EXP. Par ailleurs, ils serviront également pour la mise à niveau des infrastructures de traitement de l’eau potable dans les campings du parc.

« L’objectif de ces investissements globaux, soit 4,6 M$, est de consolider le positionnement du parc national du Bic comme une destination touristique incontournable pour la clientèle familiale, qui sera particulièrement bien servi dans le nouveau pôle Tombolo, mais aussi pour tous ceux qui veulent découvrir les beautés du fleuve Saint-Laurent, avec ses anses, ses baies et ses caps », a déclaré le ministre D’Amour.

Retombées pour la région du Bas-Saint-Laurent

« Cet investissement est un appui important au développement de notre région. Nous confirmons par le fait même le rôle de moteur économique régional du parc national du Bic tout en améliorant la qualité des produits que nous offrons aux Québécoises et aux Québécois. Les projets annoncés permettront donc un plus important rayonnement pour le parc national du Bic et pour la région du Bas-Saint-Laurent », a ajouté le ministre D’Amour.


Crédit photo : Mathieu Dupuis

En plus des investissements en lien avec la Stratégie maritime, le gouvernement annonçait, en juin dernier, des investissements gouvernementaux totalisant 60,5 M$ dans les établissements de la Sépaq. Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, M. Luc Blanchette, confirme que « ces travaux généreront dans l’ensemble des régions visées des retombées importantes, et permettront de rendre nos territoires plus accessibles et plus attrayants que jamais ». Les travaux généreront dans l’ensemble des régions visées :

Retour

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire