L’inventaire des odonates du parc national du Mont-Orford, un début prometteur! - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

L’inventaire des odonates du parc national du Mont-Orford, un début prometteur!

11 mars 2014


Au cours des saisons estivales 2012 et 2013, un inventaire exploratoire visant les odonates (insectes regroupant les libellules et les demoiselles) a permis de dresser une liste provisoire de trente-huit espèces dans le secteur du Lac-Stukely.

Belles du ciel

L’ordre des odonates regroupe les libellules et les demoiselles. Véritables dragons des cieux, ces insectes exécutent des prouesses aériennes à la recherche de proies ou de partenaires sexuels. Ces invertébrés aux yeux globuleux ont deux paires d’ailes membraneuses qui ne peuvent se replier. Les libellules sont des insectes au vol rapide. Elles sont généralement de bonne taille avec un corps robuste. Les demoiselles, quant à elles, sont généralement plus petites avec un corps délicat. Leur vol est moins rapide. Nous comptons au Québec près de cent quarante espèces d’odonates de formes et de couleurs variées.

Agrion des scirpes (Enallagma Carunculatum

Des habitats propices

Comme les odonates pondent leurs œufs dans l’eau, ils affectionnent tout particulièrement les étangs où ils trouvent tout ce dont ils ont besoin pour se nourrir et se reproduire. Le parc national du Mont-Orford offre une variété d’écosystèmes propices à l’établissement de ces insectes en raison de l’abondance et de la diversité de ses milieux humides. Plusieurs étangs du parc semblent d’ailleurs représenter un potentiel intéressant pour les recherches odonatologiques. C’est le cas entre autres pour les étangs aux Cerises, Fer-de-Lance, Huppé et Martin.

Étang aux Cerises

À la chasse aux libellules!

En 2012, Roxanne S. Bernard, technicienne en entomologie, a commencé un inventaire d’odonates sur le territoire du parc dans le cadre d’une initiative pour un atlas des libellules du Québec. L’objectif était de dresser une première liste des espèces présentes sur le territoire et de vérifier l’existence d’espèces à statut particulier. Quatre sites ont été ciblés dans le secteur du Lac-Stukely en raison de leurs particularités biophysiques. Lors de la première année d’inventaire, 26 espèces ont été recensées en trois sorties sur le terrain. L’été dernier, trois nouvelles sorties exploratoires ont permis d’ajouter 12 nouvelles espèces portant le compte total à 38 espèces (Tableau 1). Jusqu’à maintenant, c’est à l’étang Martin que le plus grand nombre d’espèces différentes a été inventorié : 23 espèces!

Tableau 1 Synthèse de la distribution des espèces d’odonates inventoriées de 2012 à 2013 sur le territoire du parc national du Mont-Orford.

Deux trouvailles d’intérêt!

Les premiers inventaires sommaires ont permis de découvrir une espèce qui n’était pas encore mentionnée dans la région de l’Estrie : la cordulie ténébreuse (Somatochlora tenebrosa), une libellule rarement observée au Québec. Les individus mâles aperçus près de l’étang aux Cerises étaient en pleine patrouille de leur territoire aérien et avaient un comportement qui laissait envisager que le site était propice à la reproduction de l’espèce. Une autre belle découverte a été la périthème délicate (Perithemis tenera). Cette dernière espèce a été mentionnée pour la première fois au Québec en 2007. Il s’agit de la deuxième mention de cette espèce pour la région de l’Estrie.

Cordulie ténébreuse (Somatochlora tenebrosa)

Encore des surprises!

L’équipe du parc national du Mont-Orford se réjouit de l’enrichissement, au fil du temps, de nouvelles découvertes sur le territoire. Elles permettent la poursuite de la mission de conservation, de protection et de mise en valeur du patrimoine. Selon Roxane S. Bernard, responsable de l’inventaire des odonates, les résultats 2012-2013 restent encore bien fragmentaires et le parc pourrait voir doubler cette liste au cours des prochaines années. Qui sait quelles belles surprises nous réserve encore ce riche territoire?


Claudia Lascelles est responsable du Service de la conservation et de l’éducation au parc national du Mont-Orford. lascelles.claudia@sepaq.com

Manon Paquette est garde-parc naturaliste au parc national du Mont-Orford.

Photos : Roxanne S. Bernard et Mathieu Dupuis.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire