Un suivi de petits invertébrés qui en disent long sur la santé des cours d’eau - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Un suivi de petits invertébrés qui en disent long sur la santé des cours d’eau

18 décembre 2012


Plusieurs des parcs nationaux du réseau Parcs Québec suivront dorénavant l’état de santé de leurs cours d’eau en adhérant à un programme provincial de surveillance volontaire des macroinvertébrés benthiques. Ce programme, nommé SurVol Benthos, consiste à utiliser des macroinvertébrés qui vivent dans le fond des cours d’eau comme des indicateurs de la santé des écosystèmes aquatiques.

Le programme SurVol Benthos

SurVol Benthos est un programme québécois de surveillance volontaire des cours d’eau utilisant les macroinvertébrés benthiques comme bio-indicateur. Il est issu d’un partenariat entre le ministère du Développement durable, de l’Environnement, de la Faune et des Parcs (MDDEFP) et le Groupe d’éducation et d’écosurveillance de l’eau (G3E). SurVol Benthos est un programme structurant qui permet aux organisations et aux paliers gouvernementaux de travailler ensemble pour acquérir des connaissances sur la santé des cours d’eau, et ainsi en assurer une meilleure gestion. Les parcs nationaux du Lac-Témiscouata et du Mont-Orford ont débuté le suivi l’automne dernier. Au cours des trois prochaines années, quatorze autres parcs nationaux du Québec adhéreront au programme.

Échantillonnage de macroinvertébrés benthiques dans le cadre du programme SurVol Benthos au parc national du Mont-Orford au mois d'octobre 2012

Mais qu’est-ce qu’un macroinvertébré benthique?

Un macroinvertébré benthique est un animal dépourvu de colonne vertébrale et visible à l’œil nu qui habite le fond des cours d’eau et des lacs. Puisque les macroinvertébrés benthiques constituent une source de nourriture pour plusieurs espèces, ils sont un important maillon de la chaîne alimentaire des milieux aquatiques. Les insectes représentent une bonne partie des macroinvertébrés benthiques. Certains, tels les éphéméroptères (photo de gauche) habitent un cours d’eau seulement pendant leur stade larvaire. D’autres, tels que certains coléoptères (photo centrale), y passent toute leur vie. Enfin, d’autres groupes sont compris dans les macroinvertébrés benthiques comme les mollusques (photo de droite) et les crustacés.

La sensibilité variable des macroinventébrés benthiques

Des perturbations de nature anthropique dans un bassin versant peuvent modifier la composition des communautés de macroinvertébrés benthiques, puisque ceux-ci sont fortement influencés par les conditions biologiques, chimiques et physiques de leur habitat. Un milieu peu ou non perturbé contient normalement une plus grande diversité d’organismes benthiques sensibles à la pollution et à la dégradation du milieu (ex. : éphéméroptères), tandis qu’un milieu perturbé contient davantage d’organismes tolérants (ex. : chironomidés). De plus, l’abondance et la diversité des macroinvertébrés benthiques sont plus faibles dans un milieu perturbé. La composition des communautés constitue en quelque sorte le portrait à court terme (allant jusqu’à quelques années) des effets cumulatifs et synergiques des perturbations ayant eu lieu dans un bassin versant.

En raison de cette sensibilité variable des groupes benthiques aux paramètres de qualité de l'eau et de l'habitat, l'utilisation de macroinvertébrés benthiques est reconnue pour être un indicateur représentatif de la qualité du milieu naturel du bassin versant en amont des sites d'échantillonnage. Ils sont généralement abondants, faciles à récolter et leur prélèvement très localisé a peu d’effets nuisibles sur l’écosystème. Une présence accrue de groupes taxonomiques intolérants à la pollution et une augmentation de la diversité et de l’abondance peuvent ainsi être indicatrices d’une augmentation du niveau d’intégrité écologique.

Intégration du SurVol Benthos au Programme de suivi de l’intégrité écologique

Depuis 2004, l’ensemble des parcs nationaux du Québec vérifie l’évolution de l’état de leur intégrité écologique à l’aide du Programme de suivi de l’intégrité écologique (PSIE). Les indicateurs choisis pour le PSIE visent à évaluer des paramètres représentatifs de l’état des écosystèmes. En recueillant de l’information sur l’état de santé des milieux aquatiques, le suivi des macroinvertébrés benthiques dans le cadre du programme SurVol Benthos constitue un indicateur de qualité pour le PSIE.


Janick Gingras, conseillère en conservation à la vice-présidence Parcs Québec, gingras.janick@sepaq.com.

Photos : Manon Paquette, Julie Moisan (MDDEFP) et G3E.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire