Les phoques du parc national du Bic - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : retrouvez votre nature en toute sécurité  |   Carte annuelle Parcs nationaux du Québec - Édition Bonjour Québec


Le volume d'appels actuel occasionne des délais élevés d'attente au téléphone. Nous suggérons de consulter la foire aux questions et de réserver en ligne.

Blogue de conservation

Les phoques du parc national du Bic

19 octobre 2015


Saviez-vous que le parc national du Bic permet l’observation des phoques directement à partir du littoral et que ces phoques font l’objet de divers projets de suivis?

Le phoque commun, emblème du parc national du Bic

L’observation des phoques est sans aucun doute un des attraits majeurs du parc. Au cours de votre découverte du parc et de ses richesses, vous aurez sans doute la chance d’observer le phoque commun, qui est l’emblème du parc national du Bic. Très enjoué, ce phoque de petite taille est facilement observable à partir du rivage une très grande partie de l’année. Aimant se reposer sur les blocs rocheux dans les anses et les baies, les phoques sont facilement observables dans deux secteurs, soit Pointe aux Épinettes et Anse aux Bouleaux-Ouest. Le choix du secteur de repos des phoques est fonction de l’amplitude de la marée.

Le phoque commun de l’estuaire… pas si commun

La répartition du phoque commun s’étend le long des côtes de l’Amérique du Nord, de l’Europe et de l’Asie.  Cependant, les phoques communs observés ici sont des résidents permanents de l’estuaire du St-Laurent et sont soumis, comme le béluga, aux diverses pressions de leur environnement. Le parc national du Bic et le secteur de l’île du Bic constituent des zones de repos, d’alimentation et de mise bas privilégiées pour cette espèce.

Le phoque commun à l'étude

Wow! Jusqu’à 141 phoques communs ont été observés simultanément lors d’une période d’observation au parc cette année! Depuis 1998, le parc national du Bic effectue la prise de données sur les phoques lors de périodes d’observation offertes aux visiteurs par les gardes-parc naturalistes. Ces données sont acheminées au Réseau d’observation des mammifères marins (ROMM) afin de documenter les mœurs de cette espèce et de mieux connaître l’état de santé de la population dans l’estuaire.

Figure 1 Observation de phoques par une garde-parc

Les phoques communs du secteur du Bic font également l’objet de suivis de population par des équipes de Pêches et Océans Canada. Ces suivis ont permis d’évaluer que le secteur du parc et les récifs en périphérie abritent, en saison estivale, une population d’environ 450 phoques communs. Aussi, depuis plusieurs années, dans le cadre d’un projet à l’île du Bic, des biologistes de ce ministère s’intéressent à la croissance et à la survie des jeunes phoques communs aussi appelés chiots. Cette année, 80 chiots furent capturés, pesés et identifiés à l’aide d’une étiquette pyramidale sur la tête (à l’apparence d’un chapeau) et d’une petite étiquette dans une palme postérieure.

Pour en savoir plus…

Références

Sauvé, Caroline. Fiche explicative relativement aux travaux sur le phoque commun, Pêches et Océans Canada.

Mike Hammill, Pêches et Océans Canada.


Marlène Dionne est responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc national du Bic. dionne.marlene@sepaq.com

Photos: Stéphanie Lamothe; Jean-François Gosselin; Marlène Dionne et Armand Dubé.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire