DES ÉCOSYSTÈMES FORESTIERS EXCEPTIONNELS - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

Blogue de conservation

DES ÉCOSYSTÈMES FORESTIERS EXCEPTIONNELS

18 juillet 2017


À l’été 2016, une visite des écosystèmes forestiers exceptionnels (EFE) potentiels a permis de confirmer la présence de superbes forêts ancestrales dans la vallée de la rivière Jacques-Cartier.

Des propositions à explorer

Au début des années 2000, des travaux de photo‐interprétation ont été réalisés afin d’examiner 6 propositions d’EFE situés dans le parc national de la Jacques-Cartier. Toutefois, aucune validation de ces sites n’avait été faite sur le terrain. Heureusement, au printemps 2016, la direction du parc et la Direction de l’aménagement et de l’environnement forestiers ont convenu de visiter ces sites et d’en faire rapport.

Les EFE validés!

Trois propositions d’EFE ont été validées, soit parce qu’ils présentent les caractéristiques propres aux forêts anciennes, soit en raison de la rareté des essences qu’on y retrouve.

  1. Montagne de la Sautauriski :
    Structure remarquable de forêt ancienne d’une superficie de 12 ha. Les bouleaux jaunes atteignent 200 ans. On y observe une abondance de gros arbres de plus de 60 cm de diamètre ainsi que des chicots de fort diamètre. Une épinette rouge de 280 ans y a été observée.
  2. Rivière Jacques-Cartier, secteur de La Croisée :
    Structure remarquable de forêt ancienne d’une superficie de 45 ha. Les bouleaux jaunes atteignent plus de 300 ans. On y observe une abondance de gros arbres de plus de 60 cm de diamètre, plusieurs atteignant 80 cm et même jusqu'à 1 m. On note aussi la présence de chicots de fort diamètre.
  3. Ruisseau McLish :
    Peuplement de 3 ha présentant un groupement d’essences forestières raréfiées : bétulaie jaune à érable à sucre et orme d'Amérique. La présence de l’orme d’Amérique à cette latitude est très rare. Il constitue entre 10 et 15 % du couvert forestier.

jac-EFE-texte-1Figure 1. Peuplement de bouleau jaune du secteur de La Croisée, avec son tapis de fougère, Louis-Étienne Picard.

Des arbres vénérables

D’autres arbres d’un âge vénérable, dont des pins blancs, ont été localisés le long de la vallée de la rivière Jacques-Cartier à divers endroits. Ce sont les pentes fortes, empêchant l'exploitation forestière dans le passé, qui ont contribué à la sauvegarde de ces spécimens. Ouvrez bien les yeux lors de votre visite, vous pourrez les voir se dresser au-dessus de la forêt.

jac-EFE-texte-2Figure 2. Pin blanc de 82 cm de diamètre, Louis-Étienne Picard.


Benoit Dubeau est responsable du service de la conservation et de l’éducation, Parc national de la Jacques-Cartier. dubeau.benoit@sepaq.com

Claude Poulin est conseiller en aires protégées, Direction de l’aménagement et de l’environnement forestiers, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs.

Photo de couverture: Louis-Étienne Picard


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.