Soyons stratégiques face à l’envahisseur - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Soyons stratégiques face à l’envahisseur

12 mai 2015


Face à l’envahissement de plusieurs lacs de la région par le myriophylle à épis, le parc national du Mont-Tremblant a amélioré son plan d’action pour protéger les lacs du territoire.

Un envahisseur aquatique est aux portes du parc national

Plusieurs lacs du Québec sont contaminés par des espèces exotiques envahissantes. Au parc national du Mont-Tremblant, le myriophylle à épis est l’espèce la plus préoccupante. Elle est présente dans plus d’une dizaine de lacs de la région immédiate du parc. Elle est surtout transportée d’un plan d’eau contaminé à un autre par les embarcations, les remorques, les moteurs, les articles de pêche et le matériel récréatif aquatique. Des fragments de la plante peuvent s’accrocher au matériel puis se déposer au fond de l’eau, pour ensuite prendre racine.

L’impact de l’envahisseur

Le myriophylle envahit le milieu en formant une masse végétale qui empêche la pénétration de la lumière. Les conditions physicochimiques du site sont alors altérées (pH, température, phosphore, nitrogène, oxygène). Par conséquent, il y a d’importantes répercussions sur les plantes aquatiques indigènes, les insectes aquatiques, le plancton et les poissons.

Un territoire toujours intègre

Aucune mention de myriophylle à épis n’est actuellement faite au parc national. Ceci est particulièrement remarquable considérant sa forte fréquentation, la prédominance des activités nautiques récréatives qui s’y exercent et le bon nombre de plans d’eau contaminés à l’extérieur du territoire. Afin de protéger les écosystèmes aquatiques du territoire, le parc national vient de mettre à jour sa stratégie de prévention face à cet envahisseur.

Figure 1 Écosystème aquatique intègre du parc national

Références

TENNIER, Hugues, 2015. Stratégie de protection des milieux aquatiques du parc national du Mont-Tremblant contre le myriophylle à épis (myriophyllum spicatum) et d’autres espèces exotiques envahissantes. Parc national du Mont-Tremblant (Sépaq), 27 pages.


Hugues Tennier est responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc national du Mont-Tremblant. tennier.hugues@sepaq.com

Photos: Jacques Tremblay et Éric Loiseau.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire