Blogue Parcs Québec Conservation

Le parc marin franchit une nouvelle étape

25 avril 2017


En janvier 2017, le tout premier règlement à régir les activités pratiquées dans une aire marine protégée au Canada a été actualisé afin de continuer à assurer la protection de l’écosystème du Parc marin du Saguenay-Saint-Laurent (PMSSL). Avec l’appui de nombreux intervenants du milieu, les changements apportés renforcent certaines mesures de protection des baleines.

La règlementation : un outil de conservation

Dans le but d’harmoniser les vocations touristique et récréative du parc marin avec les objectifs de recherche, d’éducation et de conservation, les activités qui y sont pratiquées sont encadrées par le Règlement sur les activités en mer (RAM) dans le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. Adopté en 2002, ce règlement a été développé par les gouvernements en concertation avec les communautés riveraines et les intervenants des secteurs économique, social et environnemental. S’adressant à tous les usagers, il dicte les bons comportements à adopter en présence de mammifères marins, notamment les espèces fragiles comme le béluga du Saint-Laurent et la baleine bleue de l’Atlantique Nord, 2 populations en voie de disparition qui fréquentent les eaux du parc.

Infographie composée de différents cercles représentant les distances et les vitesses à respecter en fonction des espèces à observer.Figure 1. Résumé visuel du Règlement sur les activités en mer du parc marin du Saguenay―Saint-Laurent, PMSSL

Les modifications du RAM en bref

  • Il est dorénavant interdit pour un bateau de s’arrêter dans un rayon de 926 mètres (½ mille marin) d’un béluga. L’interdiction de s’approcher volontairement à moins de 400 mètres d’une espèce en péril s’applique toujours.
  • La vitesse permise pour les bateaux d’excursion et de plaisance circulant à l’embouchure du fjord du Saguenay est réduite à 15 nœuds.
  • Les motomarines, les aéroglisseurs et les sports nautiques de traction sont maintenant interdits à l’intérieur des limites du parc marin.
  • Le nombre de bateaux d’excursion est limité à 4 dans la zone d'observation comprise entre 100 et 200 mètres.
  • Un système de certification des pilotes de bateau d’excursion en mer et des guides de kayak de mer est instauré, comprenant une formation obligatoire sur le parc marin et le RAM et un examen annuel de connaissances.

L’implication du public, la clé du succès

En actualisant le Règlement, les gestionnaires du parc poursuivent leurs efforts de conservation. Toutefois, cette mise à jour ne suffit pas à elle seule à assurer la protection du milieu marin. L’implication et l’appui de tous les usagers sont nécessaires pour atteindre les objectifs de protection. Tous sont donc invités à adopter des comportements responsables lors de la pratique des activités sur l’eau.

Si vous désirez naviguer dans le PMSSL, assurez-vous de connaître le Règlement. Plusieurs ressources sont à votre disposition, comme un dépliant (aussi disponible en version papier dans les marinas) et notre page Facebook.


Yana Desautels est responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc national du Fjord-du-Saguenay. desautels.yana@sepaq.com

Chloé Bonnette est coordonnatrice au partenariat au parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. bonnette.chloe@sepaq.com

Laurie Maurais est agente d'éducation du public en diffusion externe, Unité de gestion du Saguenay–Saint-Laurent, Parcs Canada.

Photo de couverture: Chloé Bonnette


Parcs Québec Conservation

Recevez mensuellement nos plus récentes nouvelles sur les initiatives et les enjeux de conservation dans les parcs nationaux du Québec.

Inscrivez-vous

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.