Blogue Parcs Québec Conservation

Devenir éco-plongeur, pourquoi pas?

1 février 2012


Découvrez les bonnes pratiques à adopter en plongée sous-marine pour préserver les trésors marins du parc national de l’île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé.

Le parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé est réputé pour ses paysages sous-marins diversifiés ainsi que pour sa faune et sa flore riche et colorée. Il accueille chaque été des plongeurs venus de partout au Québec, attirés par les algues, anémones plumeuses, étoiles de mer, crustacés et autres invertébrés, de même que par les nombreux poissons qui vivent dans la bande marine du parc. Les plongeurs qui découvrent ce milieu peuvent, sans le savoir, causer du tort à ces espèces qui accomplissent dans cet écosystème des activités essentielles à leur survie, telles que l’alimentation et la reproduction. Ils peuvent, par exemple, les déloger avec leurs palmes ou leurs bulles, ou encore mettre des sédiments en suspension lorsqu’ils entrent en contact avec le fond marin. Les bonnes pratiques de plongée qui suivent identifient des comportements à adopter afin de minimiser le dérangement sur les espèces et les habitats et ainsi contribuer à diminuer l’empreinte écologique des plongeurs. Voici quelques mesures à respecter qui feront de vous un éco-plongeur averti.

Je suis attentif à l'environnement dès la surface

  • Prenez connaissance de la règlementation en vigueur sur les sites de plongée et respectez-la.
  • Adoptez des comportements respectueux de l’environnement à bord de l’embarcation de plongée. Par exemple, restez à une distance de 100 m des cétacés et portez une attention particulière à ne pas perturber la faune (mammifères marins, oiseaux, etc.).
  • Choisissez adéquatement le site d’ancrage de votre bateau en utilisant les tangons lorsque présents. Sinon, placez l’ancre de manière à éviter qu’elle ne traîne sur le fond.
  • Ne rejetez aucun déchet en mer.
  • Rincez adéquatement votre équipement de plongée après chaque sortie afin d’éviter la propagation des espèces aquatiques envahissantes qui auraient pu s’y fixer. Vous protégerez ainsi les écosystèmes, en plus de prolonger la durée de vie de votre équipement.

Je protège les fonds marins et leurs habitants

  • Évitez autant que possible tout contact avec les différents fonds marins qui vous entourent.
  • Portez une attention particulière à vos coups de palmes; ceux-ci peuvent être néfastes pour les communautés animales et végétales fragiles qui vivent fixées sur les fonds sous-marins. De plus, pour éviter la mise en suspension des sédiments, il est recommandé de nager en grenouille plutôt qu’en effectuant des battements de jambes lorsque vous êtes à l’horizontal.
  • Vous ne devez en aucun cas manipuler, prendre ou déranger les organismes marins.
  • Choisissez des sites de plongée dont la vulnérabilité et la fragilité sont compatibles avec votre expérience.
  • Ne nourrissez pas les animaux; vous protègerez ainsi leur instinct de prédation, les réseaux alimentaires et l’équilibre naturel.
  • Soyez discrets et respectez une distance d’observation adéquate afin de ne pas modifier le comportement des organismes que vous observez, particulièrement lorsqu’il s’agit de mammifères marins.
  • N’oubliez pas que vous n’êtes pas seul à fréquenter les sites où vous plongez.

Je respecte les mammifères marins

  • Si un phoque vient jouer avec votre équipement, il est conseillé de continuer la plongée en ignorant sa présence. Celui-ci devrait vous quitter après quelques minutes.
  • Dans le cas où un phoque se montre vraiment trop insistant et ne veut plus vous lâcher, retournez tranquillement à votre embarcation, en n’oubliant pas de faire vos paliers de décompression, et redescendez un peu plus tard.
  • Ne tentez pas de nourrir, de toucher, d’interagir ou de nager avec un mammifère marin.
  • Évitez les gestes brusques en présence d’animaux et ne cherchez pas à attirer leur attention par votre production de bulles, à l’aide d’une lampe de plongée ou par des mouvements exagérés avec vos bras ou vos palmes.
  • Ne dérangez pas un phoque qui sommeille au fond de l’eau.

Je respecte la règlementation

  • Si vous ne plongez pas avec le club nautique, vous devez vous inscrire au parc et acquitter vos droits d’accès avant d’aller plonger.
  • L’accès à certains sites est restreint en raison de leur fragilité. Veuillez vous informer au parc pour en connaître les détails.
  • Plongez uniquement durant les heures d’ouverture du parc.
  • Ne prélevez rien sur les fonds marins.

Soyez un ambassadeur des mers

  • Si vous observez des désordres environnementaux ou tout autre phénomène inhabituel, veuillez le signaler au club de plongée ou encore aux autres organisations environnementales du secteur.
  • Sachez reconnaître les espèces aquatiques envahissantes et signalez leur présence à Pêches et Océans Canada. Téléchargez le guide Les envahisseurs aquatiques.

Maintenant que vous connaissez les bonnes pratiques de plongée, devenez un pédagogue engagé en informant les autres plongeurs et en rappelant les règles aux plongeurs qui les oublient. Gardez à l’esprit que le privilège de fréquenter les fonds marins vient avec la responsabilité de préserver cet environnement fragile. Pour en apprendre davantage sur les bons comportements à adopter en plongée et pour découvrir les fonds marins du parc national de l’île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé, nous vous invitons à visionnez la vidéo Soyons éco-plongeurs.


Esther Blier est directrice générale au réseau d'observation de mammifères marins
Mélanie Sabourin est responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc national de l’Île-Bonaventure-et-du-Rocher-Percé
sabourin.melanie@sepaq.com

Photos: Renan Legal (ROMM), Philippe Bois


Parcs Québec Conservation

Recevez mensuellement nos plus récentes nouvelles sur les initiatives et les enjeux de conservation dans les parcs nationaux du Québec.

Inscrivez-vous

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.