Via ferrata; un défi sportif à la hauteur des enjeux environnementaux! - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Via ferrata; un défi sportif à la hauteur des enjeux environnementaux!

12 août 2014


Explorer le fjord du haut des airs tout en respectant la conservation de l’environnement, c’est l'objectif que les gestionnaires du parc national du Fjord-du-Saguenay se sont lancé en 2013. En effet, un parcours de Via ferrata a vu le jour cette année dans la baie Éternité.  

Accessibilité et conservation

Véritable compromis entre la randonnée pédestre et l'escalade, la Via ferrata consiste à parcourir un tracé en hauteur, équipé d’éléments (échelons, passerelles, etc..) facilitant l’ascension d’une paroi rocheuse de façon sécuritaire. Membre du regroupement « La route des Via Ferrata du Québec » la Via ferrata du Fjord-du-Saguenay deviendra un incontournable, parmi les 10 destinations du Québec, qui proposent aussi une expérience unique. Cependant, le développement d’une telle infrastructure nécessite une planification rigoureuse, afin que son installation se fasse de concert avec la protection des écosystèmes du parc. Pour ce faire, une étude environnementale a été effectuée afin de s’assurer que le projet soit bien adapté aux particularités fauniques et floristiques du parc national.

Des espèces sous observation!

Dans un premier temps, un inventaire de végétation a été effectué pour s’assurer que des plantes menacées ou vulnérables ne soient pas affectées par la construction du circuit. Cette étude a, par le fait même, permis de faire la découverte d’espèces inusitées comme le cryptogramme de steller, une fougère qui n’avait jusqu’à maintenant pas encore été répertoriée dans le secteur. Des espèces fauniques se sont aussi vu attribuer une attention particulière. C’est le cas du faucon pèlerin et du campagnol des rochers (micromammifère), des espèces qui devront elles aussi partager leur habitat avec les nouveaux adeptes de Via ferrata.

Figure 1 Parcours du tracé de la Via ferrata avant les travaux, dans le but de déceler la présence de plantes à protéger

Un habitat à protéger

Pour les prochaines années, l'aire d'étude sera maintenue sous surveillance afin de s'assurer que les mesures d'atténuation prévues soient efficaces. Par exemple, le nettoyage d'un cours d'eau endommagé par la chute de débris rocheux est déjà entamé. Des actions sont mises en œuvre afin que cette activité demeure respectueuse de notre mission de conservation, tout en en mettant plein la vue aux amateurs de sensations fortes! À qui la chance ?


Audrey Jobin Piché est garde-parc technicienne au parc national du Fjord-du-Saguenay.

Photos: Audrey Jobin Piché, Parc national du Fjord-du-Saguenay, Sépaq.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire