Le faucon pèlerin, un abonné du parc national du Mont-Orford! - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : nouvelles mesures préventives dans certains paliers d'alerte, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Le faucon pèlerin, un abonné du parc national du Mont-Orford!

23 juin 2015


Malgré son statut vulnérable, le faucon pèlerin est bien présent au parc national du Mont-Orford. Étant de retour année après année au pic aux Corbeaux, il établit son nid et partage la paroi avec les grimpeurs.

Un pèlerin vulnérable et fidèle!

Le pic aux Corbeaux est une paroi réputée pour l’escalade qu’on y pratique, mais aussi en raison de la présence d’un couple nicheur de faucons pèlerins (Falco peregrinus anatum). Ces oiseaux de proie réputés pour leur rapidité et leur goût marqué pour les corniches et les falaises naturelles ont le statut d’espèces fauniques vulnérables au Québec. Ils sont loyaux à leur partenaire et à leur site de reproduction aussi longtemps qu’ils ne connaissent pas de dérangement significatif.

Partager la paroi

Les faucons ne sont pas les seuls à affectionner les parois rocheuses. Les adeptes de l’escalade aussi. Chaque année, la paroi du pic aux Corbeaux est un site très prisé et fréquenté assidûment par les grimpeurs. C’est au cours de l’été 2008 que nous avons fait la découverte d’un nid dans ce sanctuaire de la grimpe. Depuis, les faucons sont de retour chaque printemps pour établir leur nichée. Afin de limiter le dérangement et de permettre aux fauconneaux de se développer en toute quiétude, le site est fermé aux grimpeurs et aux randonneurs pendant quelques semaines. Grâce à la collaboration de tous et à la surveillance accrue du site, la nidification continue d’être un succès avec l’envol de 1 à 3 fauconneaux chaque été. Fidèles à leur habitude, cette année encore, les faucons sont de retour à la paroi.

Figure 1 Paroi rocheuse

Un territoire propice à l’établissement du faucon pèlerin

Le pic aux Corbeaux n’est pas le seul endroit où le faucon pèlerin a élu domicile à proximité du parc. Depuis 2010, nous faisons aussi le suivi d’un couple nicheur sur une paroi rocheuse du mont Cathédrale dans les terres vouées à l’agrandissement du parc national du Mont-Orford. Tout comme leurs congénères du pic aux Corbeaux, ils sont fidèles au poste chaque printemps. À l’intérieur du même territoire, la paroi d’escalade Larouche abrite elle aussi deux faucons. Toutefois, nous n’avons pas encore de confirmation de nidification pour ce site.

Le faucon à observer et à adopter

Lors de votre prochaine visite au parc national du Mont-Orford, peut-être aurez-vous la chance d’observer ce magnifique oiseau en train d’effectuer ses prouesses aériennes. Il est parfois vu au lac Stukely à la recherche de proies. Vous désirez participer à la protection du faucon pèlerin? Nous vous invitons à contribuer au Fonds Parcs Québec en adoptant un animal.

Figure 2 Faucon pèlerin


Claudia Lascelles est responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc national du Mont-Orford. lascelles.claudia@sepaq.com

Photos: Claudia Lascelles, parc national du Mont-Orford, Sépaq; Holly Kuchera et Geoffrey Kuchera/Shutterstock.com

 


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire