Les scientifiques dans la mire du parc marin - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Les scientifiques dans la mire du parc marin

2 août 2016


Stimuler les partenariats de recherche en orientant les scientifiques vers des sujets qui permettraient d’atteindre les objectifs de gestion d’une aire marine protégée, telle est l’intention du futur Plan d’orientation de recherche scientifique du Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent.

Au coeur du mandat

Le parc marin du Saguenay–Saint-Laurent est un territoire reconnu pour sa grande biodiversité marine. Les activités qui y sont pratiquées sont nombreuses. Afin de trouver le bon équilibre entre la protection et l’accessibilité du territoire, la recherche scientifique joue un rôle capital dans l’atteinte des objectifs de conservation du parc marin. Les connaissances étant plus limitées en milieu marin qu’en milieu terrestre, les sujets ne manquent pas pour mieux comprendre ces écosystèmes uniques et leurs relations avec le milieu. Les projets scientifiques menés au parc marin sont, pour la plupart, réalisés en collaboration avec des partenaires de recherche tels que les universités, d’autres ministères ou organisations non gouvernementales. Pour favoriser la complémentarité des projets et élargir le spectre des connaissances, un plan d’orientation sera prochainement disponible pour les chercheurs.

Figure 1. Analyses en laboratoire de myes communes, Émilie Lacaze

Regrouper pour mieux prioriser

Tant au niveau environnemental, social, économique ou technologique, la science peut grandement contribuer à identifier les menaces, à mieux gérer les risques, à évaluer l’efficacité des mesures de protection et à favoriser l’appréciation par le public visiteur. Les enjeux de gestion et de protection d’une aire marine protégée s’étendent dans plusieurs sphères. Afin d’établir la liste des besoins et des priorités en matière de recherche scientifique au parc marin, le comité conseil sur la gestion des écosystèmes et de la recherche, composé d’experts en sciences environnementales, a recensé, compilé et référencé l’état actuel des connaissances que nous possédons sur le parc. Puis, en considérant les principales préoccupations de gestion de l’aire marine protégée, ils ont regroupé les projets sous 4 grandes thématiques soit l’écologie et la biodiversité, les activités humaines, la qualité de l’environnement et la gestion des risques ainsi que la gouvernance et les aspects sociaux, économiques et culturels. Cet exercice a permis de faire ressortir les sujets sur lesquels il serait souhaitable ou essentiel d’approfondir la connaissance.

Un plan proactif

Afin d’arrimer les sujets de recherche proposés aux besoins de connaissances, le plan suggère des orientations pour chacune des thématiques. L’intégration, dans la liste des projets identifiés, des programmes de suivi ou de recherche en cours, a pour but d’informer et d’inciter la mise en place de projets complémentaires. Avec sa grande flexibilité et son caractère évolutif, le Plan d’orientation de recherche scientifique du parc marin sera le premier guide de planification scientifique spécifique à la gestion d’une aire marine protégée au Québec. Surveillez sa mise en ligne prochaine sur le www.parcmarin.qc.ca.  Pour information immédiate, communiquez avec Chloé Bonnette, coordonnatrice au partenariat.


Chloé Bonnette est coordonnatrice au partenariat au Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent. bonnette.chloe@sepaq.com

Photos du carrousel: Chloé Bonnette et Audrey Jobin-Piché


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire