Ouverture du parc national du Lac-Témiscouata : Et si on voyageait autrement? - Blogue de conservation - Parcs Québec - Sépaq

COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Blogue de conservation

Ouverture du parc national du Lac-Témiscouata : Et si on voyageait autrement?

21 mai 2013


Qui n’a jamais rêvé de voyages lointains et de destinations exotiques en feuilletant les pages d’un magazine? Pourtant, les plus belles choses sont parfois derrière chez nous, cachées à notre regard, car nous sommes trop occupés à chercher au loin les trésors qui dorment sous nos yeux. Obnubilés par les soleils lointains nous oublions parfois que le Québec, et particulièrement le réseau des parcs du Québec, regorge de petites merveilles à découvrir sans modération. Le 21 juin prochain, le nouveau parc national du Lac-Témiscouata ouvrira ses portes et vous invite à un voyage hors du commun à travers le temps et certains des plus beaux paysages des monts Notre-Dame. 

Un territoire riche

Le parc national du Lac-Témiscouata s’étire tout le long d’un des plus beaux et des plus grands lacs au sud du St-Laurent, le lac Témiscouata, dont il protège près de la moitié des rives et l’unique île, l’île Notre-Dame. Le lac est une source continue d’émerveillement pour l’œil et un défi pour les sens. Le son clair d’une vague, la splendeur d’une montagne de pins plongeant vers le lac, le détail d’une fleur d’astragale sur une pointe rocheuse, la douceur d’une brise, les odeurs du parc. Le lac Témiscouata offre une approche unique pour découvrir le territoire et se laisser charmer par le mariage parfait de la forêt, du vent et de l’eau.

Que vous soyez un kayakiste ou un pêcheur de Touladi, que vous soyez en quête de dépaysement, de grands espaces ou simplement un amateur d’eau et de sable chaud, le lac Témiscouata est fait pour vous. Vous n’aurez pas assez d’un séjour pour le découvrir sous toutes ses coutures. 
Dépassé les rives qui sont parfois de véritables sanctuaires pour nombreuses plantes rares et pour les pygargues qui séjournent toujours plus nombreux à proximité, le visiteur découvre un autre monde. Érablières à bouleau jaune, cédrières tourbeuses ou pinède s’agencent le long des pentes dans une mosaïque forestière foisonnante de vies. S’élevant majestueusement face au lac Témiscouata, la montagne du Fourneau constitue une halte obligée pour les visiteurs du parc qui pourront d’un regard embrasser toute la richesse du Témiscouata.

Afin de rendre accessible ce véritable trésor, l’équipe de la Sépaq s’est employée depuis trois ans à mettre en place les infrastructures et les aménagements qui permettront de vivre une expérience unique et empreinte de l’esprit des lieux. Dans cet environnement préservé, il était crucial de faire preuve de la plus extrême précaution pour que mise en valeur et conservation soient optimales. Ces précautions ont permis de découvrir plusieurs sites archéologiques et de nombreuses stations de plantes rares qui sont venus enrichir nos connaissances du parc.

Un trait d’union entre l’humain et la nature

Le parc national du Lac-Témiscouata est avant tout un trait d’union entre l’humain et la nature. Une histoire millénaire qui s’est écrite au fil des rivières, des lacs et des portages. Une histoire qui prend sa source dans la richesse des monts Notre-Dame, sur la ligne de partage des eaux, entre la baie de Fundy et le St-Laurent.

Cette histoire n’est pas étrangère aux affleurements de chert, une pierre utilisée durant des milliers d’années pour la confection d’outils, mais également au positionnement géographique du territoire. Au cœur d’un entrelacs de rivières et de lacs majestueux, la rivière et les lacs Touladi font partie de ces chemins d’eau qui font voyager les humains depuis des millénaires.

Paleoindiens, nation malécite, aventuriers, coureurs des bois, bûcherons et bâtisseurs d’hier et d’aujourd’hui, tous ont vécu de cette nature et tissé avec elle des liens précieux et vitaux. Leurs histoires et leurs secrets sont toujours là.

Des dizaines de sites archéologiques ont déjà été découverts et bien d’autres secrets dorment encore à l’ombre des grands arbres, dans une terre qui a gardé la mémoire des temps anciens.
Chaque promenade, chacun de nos pas aujourd’hui, ne sont que l’écho d’une histoire très ancienne dont la présence est encore perceptible. Cette magie-là, le parc souhaite la transmettre et la partager.

Participer à un projet de recherche en archéologie c’est possible!

Un grand projet d’archéologie verra le jour cet été. Ceux qui le désirent pourront vivre une expérience combinant la conservation, la recherche et la mise en valeur. La présence d’archéologues au parc permettra aux visiteurs de s’impliquer activement dans un projet de recherche et de goûter aux plaisirs du tourisme d’expérience et de la fouille. Ces travaux seront une opportunité unique pour se plonger dans cette histoire millénaire, s’initier à l’archéologie et pleinement prendre la mesure de la magie du territoire et des trésors qui sommeillent ici.

Ailleurs, le personnel du parc vous attend pour faire de votre visite une expérience inoubliable! Essayez nos activités de découvertes, glissez-vous dans la peau d’une famille amérindienne et partez en expédition en rabaska, ou venez rencontrer le personnel de la station scientifique ASTER qui sera présent tout l’été au parc pour initier les visiteurs à l’astronomie et à l’étude des paléo environnements….

Dans la continuité de ce qui se fait en archéologie, il sera également possible pour les visiteurs de s’initier au programme de suivi d’intégrité écologique du parc. De nombreuses surprises vous attendent tout l’été et les occasions de participer à des activités nouvelles avec des professionnels et des passionnés ne manqueront pas.

Pour un autre voyage

Le parc national du lac Témiscouata ouvrira ses portes le vendredi 21 juin 2013. Le choix vous reviens : Faire des milliers de kilomètres et chercher très loin des raisons de s’émerveiller ou simplement prendre le temps de découvrir ou redécouvrir les trésors qui sont à côté de chez nous, dans les parcs nationaux du Québec, et de prendre le temps d’aller à la rencontre des passionnés qui y travaillent.
Les plus beaux voyages ne se mesurent pas en kilomètres, mais en découvertes et une chose est certaine, le parc national du lac Témiscouata vous réserve un grand voyage.

Prenez le temps de vous arrêter et offrez-vous quelques instants cet été pour découvrir le dernier né des parcs nationaux.



Pierre-Émmanuel Chaillon est responsable de la conservation et de l’éducation au nouveau parc national du Lac-Témiscouata.
chaillon.pierreemmanuel@sepaq.com

Photo : Marc Loiselle; Adrian Burke; Domique Boudreau

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire