COVID-19 : nouvelles mesures préventives dans certains paliers d'alerte, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Steve Deschênes | © Sépaq

Un parc national créé pour le caribou

Les randonnées pédestres au parc national de la Gaspésie sont uniques et on peut observer sur le mont Jacques-Cartier la colonie de caribous la plus au sud de la province. Au début du siècle dernier, on comptait environ 1000 caribous dans le parc. Aujourd’hui, il en reste moins de 80. Le territoire est maintenant interdit à l’exploitation forestière et minière. Des actions concrètes sont aussi mises en place pour favoriser la restauration de l’espèce.

Restaurer la forêt pour protéger le caribou de la Gaspésie

L'évolution du caribou de la Gaspésie

Le caribou de la Gaspésie à la croisée des chemins

Pour freiner le déclin des caribous, le parc national de la Gaspésie reboise d’anciens chemins forestiers aménagés sur son territoire. Son but? Restaurer leur habitat et barrer la route à leurs prédateurs. Lire l'article

Sur la trace des orignaux

La population d'orignaux au parc national de la Pointe-Taillon est dix fois plus élevée qu'ailleurs au Québec. L'abondance des bêtes constitue un enjeu de conservation pour la flore. L'utilisation de pièges photographiques permet d'estimer la densité d'orignaux sur le territoire et d'acquérir des connaissances sur les espèces du parc.

Lire l'article

La migration des nyctales

Le parc national du Fjord-du-Saguenay offre au grand public la chance d'observer de près les petites nyctales, ces oiseaux qui parcourent jusqu'à 1 200 km lors de leur migration. Cette activité de découverte donne un accès privilégié à l'arrière-scène de la recherche.

La protection du faucon pèlerin

En amont du fjord du Saguenay, on retrouve de grandioses falaises où nichent les faucons pèlerins qui étaient en danger d’extinction dans les années 80. Le parc national du Fjord-du-Saguenay a même dû réintroduire des individus tellement la situation était critique. Grâce aux efforts du parc, la population de faucons a quintuplé en quelques années.

SOS Chauves-souris

Souvent associées aux monstres dans les récits d’épouvante, les chauves-souris constituent plutôt les victimes de l’histoire d’horreur en cours. La menace : le syndrome du museau blanc, qui se répand à une vitesse fulgurante et entraîne une hécatombe sans précédent dans les colonies de ces mammifères volants. Lire l'article

Voir la vidéo

© Sépaq

L'omniprésence du cerf de Virginie sous la loupe

Le cerf de Virginie est un herbivore généraliste, qui, en surnombre, peut nuire à la régénération des forêts. Dans les parcs nationaux des Îles-de-Boucherville et du Mont-Saint-Bruno, un travail colossal est fait afin de limiter la perturbation de cet abondant cervidé sur la flore forestière.

L'omniprésence du cerf de Virginie sous la loupe

Les inventaires de cerfs de Virginie

Des solutions pour conter la surabondance de cerfs de Virginie

L’animal emblématique du parc national des Monts-Valin

Le parc national des Monts-Valin a comme animal emblème le lynx du Canada. Comme nous avons peu d'information à son sujet, le parc a mis en place un programme de suivi pour mieux connaître ce félin.

Répertorier les fugaces libellules

Elles volent rapidement et s’esquivent brusquement. Les libellules n’échappent pas pour autant à l’oeil d’Alain Mochon. Le responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc national de la Yamaska se dévoue à répertorier les espèces de ce précieux maillon de la chaîne alimentaire présentes au Québec.

Lire l'article

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire