Nouvelles - Sépaq

Nouvelles

4 septembre 2019

Renouvellement de conventions collectives : la Sépaq déçue par le rejet de l’entente de principe

Québec – Le président-directeur général de la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq), M. Jacques Caron, se désole que les employés syndiqués de l’organisation aient rejeté l’entente de principe intervenue en juillet et qui avait été jugée satisfaisante par le Syndicat de la fonction publique et parapublique du Qué-bec (SFPQ).

« Nous sommes déçus par le résultat des votes. Malgré cela, nous allons déployer tous les efforts nécessaires pour comprendre les points d’achoppement et trouver une voie de passage. Nous souhaitons en arriver à un règlement négocié avec nos employés aussi rapidement que possible », a assuré M. Jacques Caron.

L’entente de principe demeure confidentielle. Il n’est pas possible d’en dévoiler les détails pour le moment. Le conciliateur demandé par la Sépaq reste saisi du dossier et il sera en mesure de guider les prochaines étapes de la négociation.

La Sépaq continuera à faire preuve d’ouverture, de sérieux et de responsabilité dans le renouvellement des neuf conventions collectives qui encadrent les conditions de travail de ses quelque 3000 employés. La société d’État réitère qu’un règlement ne pourra se faire qu’à l’intérieur de la capacité de payer de l’organisation et des para-mètres gouvernementaux.

Il n’y a aucune raison pour les utilisateurs de nos établissements de croire que leur séjour ou leurs activités puissent être affectés par la situation. La Sépaq continuera à faire tout en son pouvoir pour éviter que la population québécoise ne subisse des contrecoups découlant de la reprise des pourparlers.

Retour

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire