Démystifier les types de skis

Avec la collaboration de Marlène Walsh de la Station touristique Duchesnay.

Il y a tant de façon de profiter de l’hiver! Les vrais mordus de neige peuvent compter sur une grande variété de sentiers dans les destinations de la Sépaq. Des pistes pour tous les types de skieurs qui ont une passion en commun : la neige!

Pour y voir plus clair, laissons le soin à Marlène Walsh de la Station touristique Duchesnay de faire le point sur les types de skis qui sont offerts sur le marché.

© Sépaq

Ski de fond

Celui-là n’a pas vraiment besoin de présentation. Que vous soyez adeptes du pas classique en utilisant la poussée traditionnelle, ou bien un mordu du pas de patin, cette technique qui se rapproche du patin à glace, la Sépaq vous offrent près de 450 km de sentiers balisés et entretenus mécaniquement. Les skieurs débutants, intermédiaires ou experts trouveront leur compte dans l’un des 8 centres de ski de fond, soit ceux situés dans les parcs nationaux du Mont-Mégantic, du Mont-Orford, du Mont-Saint-Bruno, du Mont-Tremblant, des Monts-Valin et d’Oka, au camp Mercier, et à la Station touristique Duchesnay.

Ski Hok

Le ski Hok, c’est le mariage parfait entre la raquette et le ski. Inspiré des skis portés par les chasseurs des montagnes de l’Altaï en Eurasie, nous devons la version du Ski Hok nord-américain au québécois François Sylvain et à l’américain Nils Larsen. Ils ont conçu une version qui facilite la marche sur les surfaces planes tout en permettant de bien contrôler les descentes hors-piste.

Les skis Hok sont significativement plus courts et plus larges que les skis de fond, ce qui permet de flotter sur la poudreuse. Ces skis incluent des peaux d’ascension intégrées qui permettent un excellent déplacement en forêt dans un couvert neigeux épais, et la descente des pentes avec une vitesse limitée. Parfait pour les débutants, on enfile des bottes de randonnée dans les fixations qui rappellent celles des raquettes. Ce sont deux sangles à cliquet qui maintiennent la botte sur une plaque avec pivot avant, ce qui facilite la marche puisque le talon est libre.

Le ski Hok est donc un équipement polyvalent qu’on utilise principalement hors-piste. Très facile à manier, il est parfait pour les non-initiés. Il peut être pratiqué au parc national des Monts-Valin et de la Gaspésie ainsi qu’à la Station Duchesnay et à l’Auberge de montagne des Chic-Chocs.

Réserve faunique des Laurentides
Réserve faunique des Laurentides Francis Bouchard | © Sépaq
Réserve faunique des Laurentides
Réserve faunique des Laurentides Steve Deschênes | © Sépaq
Parc national de la Gaspésie
Parc national de la Gaspésie Steve Deschênes | © Sépaq
Parc national de la Jacques-Cartier
Parc national de la Jacques-Cartier Steve Deschênes | © Sépaq
Parc national de la Jacques-Cartier
Parc national de la Jacques-Cartier Steve Deschênes | © Sépaq

Ski nordique

Skier dans des sentiers balisés, mais non tracés ou damés, voilà une activité particulièrement appréciée par les âmes d’explorateurs, et par ceux et celles qui préfèrent s’aventurer un peu plus loin dans l’arrière-pays. Les skis nordiques sont des skis de fond conçus pour faire de la randonnée à l’extérieur des sentiers balisés, mais non conçus pour la descente. Un plus peu plus large que les skis de fond réguliers, ils sont dotés de carrés métalliques pour une meilleure prise sur la glace. Les fixations et les bottes sont semblables à celles du ski de fond.

Une douzaine de parcs nationaux balisent plus de 585 km de sentiers pour transformer votre rêve en réalité. La réserve faunique de Papineau-Labelle offre également des sentiers pour pratiquer ce sport tant apprécié.

Ski hors-piste

Aussi appelé ski haute-route, le ski hors-piste est exactement comme le ski alpin, mais avec un système de fixation conçu spécifiquement pour remonter les pentes. Le talon peut se détacher en mode montée et se sécurise par la suite comme les skis alpins. Ils sont conçus pour flotter sur la neige très abondante, un peu comme des skis nautiques.

Ce sport est en forte croissance au Québec depuis une dizaine années. Il peut être pratiqué dans le réseau Sépaq à l’Auberge de montagne des Chic-Chocs, à la réserve faunique des Chics-Chocs et de Matane, au parc national de la Gaspésie et de la Jacques-Cartier.

Télémark

Le télémark est pour sa part très semblable au ski de hors-piste, mais le talon est détaché de la fixation en tout temps. La liberté au talon qu’offrent les bottes et les fixations utilisées avec le télémark permettent d’exécuter des virages harmonieux dits « virages télémark ». Conçu pour parcourir de grandes distances tout en étant apte à effectuer des descentes, le télémark est très polyvalent. On peut le pratiquer hors-piste, les skis permettent une bonne maîtrise de la poudreuse, des bosses et de l’ascension pour ceux qui utilisent sous leur ski des peaux amovibles.

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire