COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Station touristique Duchesnay

Travailler dans une carte postale

En collaboration avec Mélanie Pageau

La vue sur le lac Saint-Joseph ou la jolie forêt, le contact avec la nature, les clients en vacances, la bonne bouffe, l’ambiance zen… Travailler à la Station touristique Duchesnay, c’est comme figurer sur la carte postale! Centre de villégiature quatre saisons à 30 minutes de Québec, Duchesnay constitue un havre de paix et un terrain de jeu majestueux pour les clients qui séjournent à l’Auberge ou en chalets, pour les visiteurs quotidiens qui viennent goûter la fine cuisine ou pratiquer l’une des nombreuses activités… mais aussi pour les employés!

Qu’ils travaillent à l’accueil, à l’entretien ménager, à la cuisine, aux activités, à la maintenance, à la salle à manger, aux opérations sur le terrain ou dans les bureaux, tous profitent de l’environnement bucolique et de la zénitude des lieux. Ils apprécient également l’esprit d’équipe et l’ambiance familiale qui règnent dans les équipes de passionnés, qui ont Duchesnay « tatoué sur le cœur ». La bonne humeur de la clientèle est aussi contagieuse!

Ici, les journées sont très variées, loin de la routine et du trafic. Il est possible d’y exercer différents métiers et de se développer professionnellement. Petit tour d’horizon.

Station touristique Duchesnay Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Victor, guide animateur Marine Clément-Colson | © Sépaq

Amélie

Préposée à l’accueil et chef d’équipe

Possiblement la première personne que les clients de l’Auberge rencontreront, Amélie les accueille avec le sourire depuis trois ans. C’est justement ce qu’elle aime de son emploi en tourisme : rencontrer des gens. « C’est inspirant. Ils viennent de la ville et veulent s’évader, être en contact avec la nature. Ils sont contents de venir ici. »

Grande randonneuse, elle profite elle-même de cet environnement pour aller marcher à la fin de son quart de travail, avant de rentrer à la maison à Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Elle découvre également les grands espaces d’autres établissements de la Sépaq grâce au Programme employé, qui lui permet notamment de visiter gratuitement les parcs nationaux et d’obtenir des rabais sur l’hébergement. Elle reçoit aussi des conseils de ses collègues sur les endroits à voir.

Néry

Aide-domestique et chef d’équipe

Pour Néry aussi, le contact avec les clients est important. Certains lui manifestent leur reconnaissance pour la propreté de leur chambre ; c’est une source de fierté pour celle qui y met tout son cœur depuis 12 ans. Originaire du Mexique, où elle œuvrait en tourisme, c’est à Duchesnay qu’elle a trouvé son premier emploi au Québec et elle souhaite y travailler encore longtemps.

Devenue chef d’équipe depuis deux ans, elle relève maintenant d’autres défis. Elle recrute aussi de nouveaux arrivants pour joindre l’équipe, qui travaille dans le plaisir. « On rit, on s’aide. Pour moi, c’est le travail idéal. »

Dominique

Sous-chef banquet

Après un accueil chaleureux et une chambre étincelante, c’est la nourriture de Dominique qui ravit les clients. Dans la cuisine de Duchesnay depuis 20 ans, Dominique a gravi les échelons un à un à sa sortie de l’école en cuisine d’établissement : commis de cuisine, deuxième cuisinière, première cuisinière, chef d’équipe et maintenant sous-chef depuis cinq ans. En équipe avec le chef, elle s’occupe des menus, des commandes et s’assure de maintenir les hauts standards du restaurant.

« J’ai atteint l’objectif de ma carrière, dit-elle. Je suis bien. On a amené la cuisine à un niveau intéressant et j’en suis fière. » La native de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier souhaite poursuivre ainsi, tout en continuant de créer des plats goûteux. Elle apprécie la très grande cuisine, assez récente et bien équipée, ainsi que le fait de toucher à beaucoup de styles de restauration : clientèle d’affaires, banquets, mariages, tables d’hôte, etc.

Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Amélie, préposée à l’accueil et chef d’équipe Marine Clément-Colson | © Sépaq
Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Néry, aide-domestique et chef d’équipe Marine Clément-Colson | © Sépaq
Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Dominique, sous-chef banquet Marine Clément-Colson | © Sépaq
Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Andrée-Anne, adjointe aux activités Marine Clément-Colson | © Sépaq

Andrée-Anne

Adjointe aux activités

Diplômée du collège Mérici, c’est lors de son stage qu’Andrée-Anne est tombée amoureuse de la Station : « J’ai eu un coup de cœur pour les activités! C’est ici que je veux faire carrière. C’est tellement beau! » L’hyperactive G.O. a saisi l’occasion d’un remplacement pour faire sa place. Elle travaille avec les groupes scolaires, encadre les guides et développe des activités, au grand plaisir des jeunes visiteurs. Elle partage son temps entre le « terrain » et le bureau. Ça bouge!

Elle profite aussi de son milieu de travail pour faire du kayak sur l’heure du dîner, tester les parcours d’Arbraska, admirer les belles vues du sentier Le Rocher. « Chaque saison a quelque chose à apporter, observe-t-elle. À la première neige, on devient fous ; le ski s’en vient! » En regardant le lac, elle conclut : « On est chanceux. »

Victor

Guide animateur

Originaire de Québec, Victor a fait son cours secondaire en concentration plein air à l’école du Mont-Saint-Sacrement. Il était donc naturel pour lui de trouver un travail dehors. C’est un ami qui travaillait à Arbraska qui l’a mis sur la piste de Duchesnay. Victor y a déjà passé quatre étés comme guide animateur. Chef d’équipe, il assure aussi la sécurité et n’a pas peur de faire le fameux parcours rouge, qui offre une vue époustouflante sur le lac Saint-Joseph du haut du pont de planches.

Point commun avec ses collègues : il apprécie la clientèle. « Servir des gens qui sont en vacances, pas stressés, dans une ambiance zen et relaxe… Des clients satisfaits, ça fait des employés satisfaits. »

Tony

Ouvrier certifié d’entretien

Après avoir travaillé 20 ans dans une usine de fabrication d’acier, notamment à titre de directeur du contrôle de la qualité, Tony avait besoin « de changement, de sérénité et d’air frais ». Sa deuxième carrière se déroulerait dans un milieu de vie qui l’intéressait davantage. Il est donc retourné aux études en récréotourisme. Originaire de Rivière-à-Pierre, il connaissait déjà la Sépaq puisque son père avait travaillé pendant 30 ans à la réserve faunique de Portneuf.

Dès qu’un poste s’est libéré, il a tenté sa chance à Duchesnay, où il œuvre maintenant comme ouvrier certifié d’entretien. Tony effectue plusieurs travaux de maintenance, de peinture, de menuiserie, de plomberie, d’électricité, de déneigement, etc. « Il y a beaucoup de travail à faire, mais ce n’est plus du travail à la chaine », se réjouit-il. Il envisage de terminer sa carrière de cette façon, éventuellement en travaillant à temps partiel comme saisonnier pour une préretraite bien méritée.

Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Tony, ouvrier certifié d’entretien Marine Clément-Colson | © Sépaq
Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Isabelle, serveuse Marine Clément-Colson | © Sépaq
Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Kim, adjointe administrative Marine Clément-Colson | © Sépaq
Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Michel, préposé aux opérations terrain Marine Clément-Colson | © Sépaq
Station touristique Duchesnay
Station touristique Duchesnay - Éloïse, préposée aux opérations terrain Marine Clément-Colson | © Sépaq

Isabelle

Serveuse

Pour Isabelle, le métier de serveuse ne se résume pas à trimballer des assiettes. « Je connecte avec l’expérience que les gens viennent vivre », explique celle qui a aussi travaillé pour Club Med, des compagnies aériennes, l’Hôtel de glace, etc. « Je cours après les gens en vacances, de bonne humeur! »

Ce qui la retient à Duchesnay depuis un an, c’est l’esprit d’équipe, l’entraide, l’amitié avec les collègues. Elle voit aussi des possibilités de carrière dans le réseau de la Sépaq afin d’y grandir professionnellement.

Kim

Adjointe administrative

Kim a pour sa part presque fait le tour des emplois de Duchesnay! Arrivée il y a 19 ans comme sauveteuse de plage, elle a poursuivi aux activités à l’automne, puis au ski de fond l’hiver et en restauration (hôtesse, commis, serveuse de banquet, etc.). Elle a toujours travaillé à l’année. Elle a passé 16 ans dans l’équipe de la réception, comme préposée à l’accueil, chef d’équipe, adjointe à l’hébergement et responsable de l’hébergement pendant 10 ans.

C’est un choix familial qui l’a dirigée vers un emploi d’adjointe administrative il y a un an, poste qui lui convient parfaitement durant cette période de vie. « Je ne voulais pas quitter la Station, explique-t-elle. C’est un endroit que j’aime, que j’ai vraiment à cœur. Je l’ai vu changer à travers les années. J’étais contente d’avoir la possibilité de rester ici. Je me vois prendre ma retraite ici. » Son sentiment d’appartenance se fait aussi sentir durant ses vacances, qu’elle passe souvent dans des établissements de la Sépaq. « On a eu un coup de cœur pour l’Auberge de montagne des Chic-Chocs! »

Michel et Éloïse : le mentor et la relève

Préposés aux opérations terrain

Un préposé aux opérations terrain, POT dans le jargon de la Sépaq, qu’est-ce que ça fait exactement? Ce métier est aussi varié qu’il y a de jours dans l’année! Il prépare les sentiers au printemps, répare les dégâts, tond le gazon, peinture, débroussaille, entretient les refuges, répond aux urgences, etc.

Dans le cas de Michel, l’hiver, c’est un autre métier : il devient opérateur de surfaceuse-dameuse (le BR pour le ski de fond). C’est la neige qui dicte alors son horaire. « Ça prend de sept à huit heures pour faire le réseau. On le refait presque tous les jours. On a mis la barre haute. Les skieurs qui viennent souvent savent que le réseau est top notch. On aime ça que ce soit parfait! »

Aussi technicien en foresterie, Michel a étudié juste en face à l’École de foresterie de Duchesnay. Ses deux années comme professeur à la commission scolaire et ses 22 années à la Station touristique Duchesnay l’ont bien préparé à jouer son rôle de mentor. Il a notamment initié Éloïse à conduire la dameuse et à manipuler une pépine. Il espère bien garder cette relève. Tous les deux forment une « équipe de feu »!

Éloïse a aussi étudié à l’École de foresterie. Elle a commencé à l’accueil pour le ski de fond. Quand un poste de préposée aux opérations s’est libéré, elle a fait le saut. Ce travail exigeant physiquement ne lui fait pas peur. Elle profite aussi de l’expertise de Michel, qui lui donne les trucs du métier et la met en confiance.

« J’adore travailler dehors ; c’était LE poste pour moi. Je trippe! J’aime tout ce qui est machine, scie à chaine, pépine, etc. Ça me rend fière de moi. Je me lève tous les matins en étant contente de faire ce que je fais. Je ne peux pas demander mieux. » Il y en a qui ont cette chance « d’être sur leur X » dès leur premier emploi à temps plein!

Vous voulez vivre des moments uniques dans des lieux uniques?

Chaque année, la Sépaq cherche un millier de personnes pour pourvoir différents postes. L’un d’eux est peut-être pour vous! Surveillez les offres et inscrivez-vous aux alertes d’emplois.

Ça m'intéresse

Mélanie Pageau

À propos de Mélanie Pageau

Maman de deux garçons et passionnée de plein air et d'aventures, Mélanie affectionne particulièrement le vélo de montagne, le fatbike (VPS – vélo à pneus surdimensionnés), le ski de fond, la longue randonnée, etc. Bref, bouger en nature! Ancienne journaliste maintenant conseillère en communication, Mélanie s’est jointe à la Sépaq pour marier ses passions à sa vie professionnelle.

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire