COVID-19 : retrouvez votre nature en toute sécurité  |   Carte annuelle Parcs nationaux du Québec - Édition Bonjour Québec


Le volume d'appels actuel occasionne des délais élevés d'attente au téléphone. Nous suggérons de consulter la foire aux questions et de réserver en ligne.

Randonnée pédestre

Avez-vous tout ce qu’il vous faut dans votre sac à dos?

Par Lucas A. Holmes, aventurier et passionné de plein air.

Nous attendions ce moment avec impatience et ce jour est arrivé : la réouverture des parcs nationaux pour la pratique de la randonnée pédestre. Nous avions tous bien hâte de renouer avec la nature et d’aller se dégourdir les pattes en montagne. Dans le contexte actuel, les randonneurs doivent plus que jamais privilégier l’autonomie. Voici donc une petite liste d’items que je vous suggère d’apporter lors de vos sorties de plein air.

Évidemment, comme je suis un aventurier de nature, j’ai toujours sur moi le nécessaire (et même plus) pour rester en forêt longtemps et être prêt à toute éventualité. Il suffit d’adapter ces quelques suggestions au type de randonneur que vous êtes. À votre sac à dos!

Lucas A. Holmes | © Sépaq

Les essentiels de la randonnée

  • Une petite trousse COVID-19 (produit désinfectant pour les mains et un couvre-visage, au besoin).
  • Bouteille pouvant contenir au moins 1 litre d’eau et des produits pour traiter l’eau (ex. : Aquatab). Il est important d’apporter la bonne quantité d’eau en fonction de sa sortie plein air. De plus, il existe sur le marché des capsules et des filtres qui vous permettront de traiter votre eau en cas de besoin. Vous pouvez également trimbaler des sachets d’électrolyte afin de faciliter la réhydratation.
  • Des collations : lors d’un effort physique, il arrive de ne pas toujours ressentir la faim. Cependant, prenez l’habitude de consommer des collations afin de garder un bon niveau d’énergie. En plus, on dirait que tout a meilleur goût lorsque nous sommes en plein air. Pas vrai?
  • Des items pour faire du feu (briquet, allumettes, petite chandelle, etc.) : le feu a 1001 usages, il peut vous permettre de vous réchauffer, vous éclairer, de vous faire repérer, de cuisiner ou, encore, de faire bouillir de l’eau. Lorsque le contexte s’y prête, en camping, n’hésitez pas à vous exercer à démarrer un feu.
  • Un couteau de poche : dans la même catégorie que les items pour faire un feu, le couteau de poche saura vous être utile à bien des égards.
  • Une lampe frontale : que ce soit pour vos sorties matinales en plein air ou encore vos arrivées plus tardives de la montagne, la lampe frontale est un incontournable à avoir dans son sac à dos!
  • Un manteau isolant (duvet ou synthétique) : les écarts de température et les changements de météo sont fréquents en montagne. Les manteaux isolés ont la réputation d’être super-légers et seront un allié de choix pour vous protéger des éléments extérieurs comme le froid.
  • Un coupe-vent (idéalement imperméable) : ces petites coquilles ultras compressibles se glissent à merveille dans votre sac à dos et ne prennent que très peu de place. En plus de vous protéger du vent, elles vous garderont bien au sec. D’ailleurs, vous avez déjà fait de la randonnée sous la pluie? Vous devriez l’essayer, l’expérience en vaut le coup et c’est un excellent moyen de fuir les bains de foule.
  • Une petite trousse de premiers soins (pansement, ruban, onguent, etc.) : celle-là, elle est à double tranchant! Trimbaler une trousse de premiers soins, c’est bien, encore faut-il savoir s’en servir efficacement. Elle vous sera d’une grande aide pour prévenir les ampoules.
  • La couverture de survie : personnellement, je n’ai jamais eu à me servir de celle-ci. Cependant, avec le poids négligeable et le très peu de place qu’elle occupe dans le sac à dos, elle peut considérablement aider une personne en situation d’urgence.
  • Un plan B pour s’orienter (carte, boussoles, GPS, application pour téléphone portable) : bien que les sentiers des parcs nationaux sont très bien balisés, c’est une bonne habitude de ne pas dépendre uniquement de la signalisation pour s’orienter. De nos jours, il existe plusieurs applications pour vos téléphones portables (muni d’une antenne GPS) telles que Gaia, Backcountry Navigator, ALLTRAILS, PeakVisor, Spyglass, etc. Vous êtes du style de la vieille école? Pas de problème, la carte et la boussole demeurent ce qu’il y a de plus fiable à condition de savoir s’en servir!
  • De la protection pour le soleil (casquette, lunette de soleil, crème solaire, chandail à manche longue, etc.) : on l’aime notre soleil! Cependant, on doit être très prudents lors d’expositions prolongées aux rayons UV afin de prévenir les coups de soleil et les coups de chaleur.
  • Laissez un message à un proche pour lui indiquer votre itinéraire : avant d’aller chasser votre prochaine publication Instagram ou simplement profiter des bienfaits de la nature, prenez quelques secondes pour aviser un proche de votre itinéraire ainsi que votre date et heure estimée de retour. En cas d’urgence, cette action toute simple va grandement aider les secours.

Organiser son sac à dos

Une fois votre petit ensemble de base pour la randonnée rassemblé, prenez quelques secondes pour organiser votre sac à dos afin de ne pas toujours chercher votre matériel. C’est fou à quel point il est possible de s’égarer dans un sac à dos! La plupart des sacs à dos sur le marché offrent différentes configurations pour vous permettre d’organiser vos items de plein air. Bien qu’il n’y ait pas de recette magique et qu’il existe différentes écoles de pensée sur le sujet, la plupart s’entendent pour mettre les items les moins sollicités au fond du sac (trousse de premiers soins et manteau isolé) et les plus sollicités à portée de main (sur le dessus de la pile ou dans des poches faciles d’accès).

Bonne exploration et n’oubliez pas d’acheter votre droit d’accès quotidien ou votre carte annuelle en ligne avant de vous aventurer dans les sentiers!

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire