Quand la nature fait sourire

En collaboration avec Julie Audet, photographe animalière.

Passer du temps en nature peut avoir une signification bien différente selon la personne que vous êtes. Pour ma part, j’y trouve une forme de ressourcement où la nature agit parfois même un peu comme une thérapie. C’est un bien réellement nécessaire!

L’observation de la faune est de loin ce que je préfère une fois sur le terrain. Bien sûr lors des sorties, les rencontres ne sont pas instantanées, encore moins assurées. Mais lorsqu’elles se produisent, cela reste toujours un réel plaisir de redécouvrir ce que la nature a à offrir.

Ces moments sont parfois très brefs, ou plus longs, mais dans tous les cas, je ne m’ennuie jamais! Cela mène parfois à toutes sortes de situations qui, combinées à la photographie, peuvent se révéler très drôles ou encore très surprenantes, dans la spontanéité du moment. Parfois aussi, c’est simplement le fruit du hasard entre la synchronisation du photographe, et la réaction de l’animal. Mais ce qui ne fait aucune surprise, c’est que la nature se dévoile toujours sans filtre, et c’est ce qui fait assurément tout son charme!

Voici une petite compilation de quelques-uns de ces moments croqués sur le vif.

Julie Audet | © Sépaq

Quand la photographe revient à sa voiture après être partie à la recherche de renard, sans en trouver :

Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq

Quand un animal doit composer maladroitement avec un hiver trop long ou capricieux :

Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq

Quand la nature aime agacer en ne dévoilant que des petits morceaux à la fois :

Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq

Quand les petits gestes du quotidien interfèrent avec le momentum du déclencheur :

Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq

Le comble de l’étonnement

L’une de mes expériences les plus drôles reste sans doute cette fois où, après une journée de randonnée au parc national de la Jacques-Cartier, en fin d’hiver, j’ai trouvé une note en papier que quelqu’un avait laissé sur la portière de la voiture stationnée juste à côté de la mienne, sur laquelle on pouvait lire : « ATTENTION : Vous avez laissé une porte de votre voiture ouverte et 1 raton-laveur s’est invité dans votre voiture! Quelqu’un a fermé la porte sans savoir… »

En m’approchant, je l’ai vu, à l’arrière du siège passager, fouillant dans un sac à main... Il était tout mini! Ça ne l’a pourtant pas empêché de semer le désordre dans la voiture! Une histoire qui s’est tout de même bien terminée, je vous rassure, où les propriétaires ont dû patienter un certain moment toutes les portières ouvertes, avant que le petit invité daigne bien sortir de lui-même et continuer sa vie de raton, dehors!

Julie Audet | © Sépaq
Julie Audet | © Sépaq

Julie Audet

À propos de Julie Audet

Passionnée d’animaux et de nature, c’est avec ses lentilles que Julie Audet aime capter et partager les moments qu’elle rencontre lors de ses sorties. La vision unique de la nature qu’elle présente dans ses photos est à la fois très personnelle et empreinte d’une grande sensibilité. On décrit souvent ses photos comme une forme de poésie en images, puisqu’elle sait faire briller les émotions dans chaque ambiance qu’elle capte. Son objectif, développer l’intérêt pour la nature chez les gens!

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire