COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Prolonger l’été en famille au parc national d’Oka

Par Isabelle Leclerc – Au Québ

Les feuilles rouges sont déjà arrivées! L’été a (encore) filé trop rapidement. Pour notre petite famille, septembre rime inévitablement avec le retour de la routine. Avec les années, on a trouvé un moyen infaillible pour empêcher la grisaille de s’emparer de la maison à l’arrivée de l’automne : prolonger les escapades estivales le plus longtemps possible. C’est ainsi que presque tous les week-ends de septembre et d’octobre, on prend la route pour se retrouver en famille et passer de beaux moments en nature. Le parc national d’Oka est assurément une de nos destinations préférées pour un road trip d’automne, et on vous explique pourquoi.

Parc national d'Oka Parc national d'Oka
Parc national d'Oka Paul Dussault | © Sépaq

Une routine adaptée

Comme nos escapades sont de courte durée, on s’adapte. On laisse à la maison la petite tente, le chauffage de fortune et la bâche, et on préconise la location de prêts-à-camper et de chalets. Le parc national d’Oka a justement une grande offre en ce sens. On y trouve une soixantaine d’emplacements de prêt-à-camper (4 à 6 personnes) dans le camping Les Dunes et une dizaine de chalets Compact (4 personnes) dans le secteur Le Méandre. Les avantages des chalets par rapport aux prêts-à-camper? Ils ont l’eau courante, des toilettes et des douches. Ce n’est pas à négliger!

Le chauffage est vraiment efficace (beaucoup mieux que dans notre tente), ce qui n’est pas de refus avec les nuits plus fraîches. Question de ne pas trop se casser la tête avant de prendre la route, tout le matériel de cuisine est inclus avec la location. On peut même commander un repas de fondue au fromage avec des spécialités du coin si on séjourne dans les chalets Compact. On aime!

Les journées qui raccourcissent nous amènent aussi à adapter notre horaire de vacances. On fait nos feux de camp à l’heure de l’apéro, on mange les guimauves tout de suite après le souper et on se couche à la même heure qu’à la maison. C’est ce qui fonctionne pour nous avec notre enfant de 5 ans. Héééé non… on ne chante pas de chansons sur le bord des braises jusqu’à 23 h, mais le dodo tôt nous permet d’avoir un retour à la routine beaucoup plus doux le dimanche soir.

Une tonne d’activités pour la famille

C’est bien connu, le parc national d’Oka a vraiment tout mis en place pour rendre la vie facile aux familles. On adore la longue plage qui fait 11 km. Peu profonde sur plusieurs dizaines de mètres, la rive sablonneuse se veut l’endroit par excellence pour la baignade l’été. En mode automnal, on l’apprécie pour les longues balades avec les enfants et les multiples options d’arrêts pour les pique-niques.

On aime également parcourir le parc à vélo. La piste cyclable qui est assez plane est parfaite pour s’initier aux plus longues randonnées avec les enfants. On part habituellement de la plage pour se rendre au poste d’accueil de La Grande-Baie, en passant par les milieux humides et le lac de la Sauvagine. Les paysages sont très variés!

On peut pratiquer une foule d’activités nautiques sur le site. Le lac des Deux Montagnes est un endroit parfait pour le canot, le kayak, le pédalo et la planche à pagaie. Pensez à apporter vos équipements, car la location d’équipement nautique prend fin à la fête du Travail.

On trouve près de la plage un immense parc avec de nombreux modules pour les enfants adaptés à plusieurs tranches d’âge.

Parc national d'Oka
Parc national d'Oka Paul Dussault | © Sépaq
Parc national d'Oka
Parc national d'Oka Paul Dussault | © Sépaq
Parc national d'Oka
Parc national d'Oka Paul Dussault | © Sépaq
Parc national d'Oka
Parc national d'Oka Paul Dussault | © Sépaq

Des randonnées accessibles

On trouve également plusieurs sentiers de randonnée pédestre qui sont facilement accessibles pour la marmaille. On aime bien L’Érablière, qu’on peut même faire avec une poussette, si elle a de grosses roues bien sûr.

Notre coup de cœur est sans contredit le sentier du Calvaire d’Oka, qui nous permet d’en apprendre davantage sur la richesse du patrimoine historique du parc. D’une longueur de 4,4 km aller-retour, le sentier est en fait un chemin de croix aménagé par les Sulpiciens sur lequel on peut observer quatre oratoires et trois chapelles. À chaque fois que l’on aperçoit un monument au loin, les enfants sont revigorés et courent pour arriver en premier. La vue au sommet est absolument époustouflante, avec un panorama sur le lac des Deux Montagnes et même sur les Adirondacks. Avec les couleurs, c’est la saison idéale pour cette randonnée. Selon la vitesse de marche des enfants, comptez environ 1 h 30 à 2 h pour faire le sentier dans son entièreté.

Envie d’un peu plus de tranquillité? Mettez le cap sur le lac de la Sauvagine, qui est un réel trésor caché du parc et notre endroit favori pour un pique-nique. C’est également un des meilleurs endroits pour l’observation de la faune. L’automne est une bonne saison pour admirer les nombreux canards plongeurs. D’ailleurs, ouvrez l’œil, parce que vous aurez aussi la chance d’observer le cerf de virginie, le raton laveur, le dindon, la bernache et bien d’autres animaux. On dénombre finalement plus de 200 oiseaux. Imprimez la liste avant de partir et essayez d’en repérer le plus possible avec les enfants!

Psst! Question de profiter de l'activité avec la famille au grand complet, notez que les chiens en laisse sont autorisés sur les sentiers de l’Érablière, du Calvaire d’Oka, du Sommet ainsi que sur La Route verte.

Parc national d'Oka
Parc national d'Oka Paul Dussault | © Sépaq
Parc national d'Oka
Parc national d'Oka Paul Dussault | © Sépaq

Allez hop! On prolonge l’été!

Que ce soit au parc national d’Oka ou ailleurs dans le réseau de la Sépaq, n’hésitez pas à faire comme nous et à prolonger la saison estivale en famille. Les escapades seront certes plus courtes, mais elles en valent tellement la peine! Vous verrez, la morosité de la rentrée s’estompera facilement avec un bon jeu de société sur le bord du feu de camp, les joues rougies après une agréable journée de randonnée. Notre province est belle en toutes saisons, profitons-en pleinement!

Isabelle Leclerc

À propos d’Isabelle Leclerc

Isabelle Leclerc est la voyageuse derrière le projet Au Québ. Elle est une travailleuse autonome dans le domaine de l’événementiel sportif, ainsi qu’une grande voyageuse. Amoureuse du Québec, elle partage ses coups de cœur dans la belle province.

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire