De drôles de moustaches

En collaboration avec Charles-Olivier Trudel, guide animalier à l’Aquarium du Québec.

Vous l’avez sans doute remarqué, la lèvre supérieure des morses est pourvue d’une magnifique moustache de style « gauloise », qui porte d’ailleurs le nom de walrus mustache en anglais. Mais contrairement à la moustache humaine, ce n’est pas un caprice de mode. Il s’agit plutôt d’un organe sensoriel extrêmement important présent chez les deux sexes : les vibrisses. Démystifions-les!

Aquarium du Québec Aquarium du Québec
Aquarium du Québec Francis Bouchard | © Sépaq

À quoi servent-elles?

Les petits yeux globuleux des morses ont quelques lacunes, particulièrement quand vient le temps de se nourrir. Leur position fait en sorte que les morses sont incapables de voir un objet situé tout juste devant leur bouche. De plus, les morses en quête de nourriture remuent le fond de l’eau et la rendent très trouble de sorte que même des yeux particulièrement perçants n’y verraient rien. Les vibrisses sont donc d’une précieuse aide pour les aider à dénicher leurs proies cachées en profondeur.

Aquarium du Québec
Aquarium du Québec © Sépaq
Aquarium du Québec
Aquarium du Québec © Sépaq

Comment fonctionnent-elles?

Les morses ont plusieurs centaines de vibrisses de longueurs variables, allant de quelques centimètres au centre à plus de 30 cm sur les côtés. Les longues vibrisses situées latéralement permettent aux morses de trouver des proies, alors que les vibrisses centrales plus courtes, denses et sensibles, permettent non seulement de trouver un objet, mais également d’identifier sa forme.

Pour ce faire, les morses collent leur tête sur le fond de l’océan, en bougeant chacune de leurs vibrisses individuellement et en utilisant leurs lèvres pour plus de précision. Cela leur permet d’être extrêmement efficaces dans leur quête alimentaire. On estime qu’un morse peut trouver, identifier, excaver et manger plus de six palourdes à la minute et cela pendant plusieurs heures! Les vibrisses sont si sensibles qu’elles peuvent identifier des objets de 0,4 cm2 – ce qui correspond à peine la taille d’une fourmi!

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire