COVID-19 : mesures préventives, guide du visiteur, ainsi qu'activités et services offerts


Vous avez des questions? Consultez les réponses aux questions fréquemment posées par nos clients.

Le grand retour du Noël des campeurs

En cette année particulière, où le temps des fêtes a été, disons… plus tranquille qu’à l’habitude, on s’est dit qu’on méritait bien un deuxième Noël, en formule estivale cette fois-ci. C’est le moment de ramener au goût du jour le Noël des campeurs! Quétaine, cette tradition québécoise de fêter Noël en juillet? Non, c’est amusant! Revisitez votre cœur d’enfant et transformez votre séjour de camping en fête pour les petits et les grands!

Pour la petite histoire, c’est en 1962 que le Noël des campeurs aurait été célébré pour la première fois au Québec. L’origine de cette tradition, bien que contestée, serait attribuable au Domaine de Rouville, un camping situé à Saint-Jean-Baptiste, en Montérégie. Encore aujourd’hui, plusieurs campings se font un point d’honneur de célébrer le Noël des campeurs grâce à des décorations extravagantes, à un défilé du père Noël en bermuda, à des feux d’artifices et à un programme de diverses activités.

Officiellement, le Noël des campeurs est célébré le 25 juillet, exactement 6 mois après le vrai jour de Noël. Mais le père Noël nous a confirmé qu’on peut le fêter n’importe quand cet été! Pourquoi ne pas alors organiser un Noël des campeurs durant votre prochain séjour en plein air?

Voici quelques idées pour célébrer Noël en camping et en toute simplicité!

Daph & Nico | © Sépaq

Le secret est dans l'ambiance

Le défi, quand on part en camping, c’est de doser la quantité de choses à apporter. Alors que la voiture déborde déjà, on doit être créatif afin que notre Noël des campeurs soit assez minimaliste. Prévoyez une petite boîte avec quelques éléments qui égayeront votre terrain de camping et recréeront l’esprit des fêtes. Quelques lumières de Noël (à pile ou à énergie solaire si vous n’avez pas accès à l’électricité), des décorations (incassables si possible) à accrocher à la tente ou sur une corde, les bas de Noël de la famille à suspendre à la tente… Bref, grâce à seulement quelques éléments décoratifs, le terrain prendra des airs de fête.

La décoration du terrain est une activité en soi. Faites-en un jeu avec les petits (et les plus grands!), qui se feront une joie de replonger dans l’ambiance de Noël pour une deuxième fois en moins d’un an.

Outre le site, ce qui est le plus simple à décorer, c’est vous! Ressortez vos chandails et vos pyjamas de Noël pour les soirées autour du feu ainsi que vos chapeaux de lutin, de père Noël ou de renne.

Pour ajouter une touche kitsch, préparez des colliers de style hawaïen… avec du popcorn. Il vous suffit d’enfiler du maïs soufflé nature (pour éviter que le gras du beurre ne tache les vêtements) sur un fil de pêche avec une aiguille pour obtenir un collier comestible, sympa et écolo. Succès garanti! Vous pouvez même faire des guirlandes de maïs soufflé… à manger toutefois avant la tombée de la nuit pour éviter que les ratons laveurs ne s’invitent à la fête.

Le petit plus : Afin de rendre l’expérience encore plus magique pour les plus petits, pourquoi ne pas faire revenir les lutins le temps de cette fête atypique? Un peu de poudre de perlimpinpin et le tour est joué : voilà le lutin arrivé du pôle Nord, missive en main expliquant qu’il a eu une permission spéciale de Nicolas pour venir célébrer ce drôle de Noël. Imaginez tous les tours que les lutins peuvent jouer en camping!

L'été, c'est fait pour jouer

Pendant la journée, le choix des activités est quasi infini. Usez de votre imagination et inspirez-vous de vos propres traditions des fêtes pour divertir les convives.

Si vous êtes sur le bord de la plage, vous pouvez faire un concours du plus beau bonhomme de… sable, ou encore des anges dans le sable!

La forêt est quant à elle un lieu parfait pour une chasse au trésor! Il suffit de cacher des indices autour du campement, de dessiner une carte et de cacher un petit trésor pour garantir quelques heures de plaisir.

Envie de bouger? Organisez des olympiades : tir à la corde, course de « brouette », limbo et course à obstacles sont des activités faciles à faire en camping.

Pour les plus vieux, un tournoi de pétanque, de Mölkky ou de fers à cheval saura certainement agrémenter l’après-midi et attiser l’esprit de compétition.

Chose certaine, avec les décorations et les accoutrements festifs, vous ne passerez pas inaperçu auprès des autres campeurs. Qu’à cela ne tienne : invitez les curieux et curieuses autour du feu (en respectant les mesures sanitaires)! Après tout, Noël, c’est l’amour!

Daph & Nico | © Sépaq
Daph & Nico | © Sépaq

Le festin de Noël

Bien sûr, à Noël, on mange! Si votre famille est gourmande, le repas sera certainement une des activités centrales de votre Noël des campeurs. Prenez soin de préparer une jolie table, avec une belle nappe de Noël, quelques petites chandelles et des éléments décoratifs que vous n’apporteriez pas en camping en temps normal. Le but, c’est de faire quelque chose d’un peu spécial.

Évidemment, on ne fait pas cuire une dinde en camping! Mais dans l’esprit des gros partys de Noël, un buffet froid permettra de célébrer en toute simplicité. Des petits sandwichs pas de croûte, des crudités, des œufs mimosa, une salade de macaronis ou encore un pain sandwich rappelleront aux plus nostalgiques les grands repas des fêtes. Tout se prépare à la maison avant de partir et se conserve dans la glacière jusqu’au repas. Simple, pratique et très satisfaisant!

Comme à Noël, le clou du repas est le dessert (ou plutôt les desserts!). Revisitez les recettes classiques de votre mère, de votre grand-mère ou de vos tantes, celles qu’on ne fait (habituellement) qu’une fois par année et que tout le monde dévore avec plaisir. Prévoyez un beau plateau de desserts en petites bouchées : beignes, carrés aux Rice Krispies, bonshommes en pain d’épice, gâteau Reine-Élisabeth, sablés et autres sucres à la crème donneront vraiment des airs de Noël à cette journée.

Une autre idée pour jumeler camping et Noël : des boules d’énergie « gâteau aux fruits ». Fruits confits et séchés, noix et épices (cannelle, muscade) mêlés à de la purée de dattes donneront des boules qui goûtent le fameux gâteau du temps des fêtes. Elles sont délicieuses au dessert et parfaites en collation pendant la randonnée du lendemain.

L’astuce pour conserver vos desserts? Apportez-les congelés, dans une belle boîte en métal, et laissez-les dégeler tranquillement dans la glacière. Au service, ils seront parfaits et moelleux!

En complément, question d’assumer le thème jusqu’au bout, remplissez quelques pots Mason de bonbons rouges et verts ou, si vous arrivez à en trouver en plein été, de cannes de bonbon. Des pots 2 en 1 : décoratifs et gourmands!

L’importance de conserver la chaîne de froid : Contrairement au vrai Noël, celui-ci se passe en plein été, à l’extérieur, sans réfrigérateur, sous des températures qui dépassent souvent les 25 degrés Celsius. Il faut donc redoubler de vigilance pour garder les aliments les plus frais possibles, en ne les sortant qu’à la dernière minute. C’est encore plus important pour les plats qui contiennent des œufs, de la viande ou de la mayonnaise, comme la salade de macaronis. Petit truc : remplissez aux trois quarts un grand bol de glaçons et déposez-y le bol de salade. Et dès le repas terminé, on remet tout dans la glacière avant de reprendre la fête!

Daph & Nico | © Sépaq
Daph & Nico | © Sépaq
Daph & Nico | © Sépaq
Mikaël Rondeau | © Sépaq

À boire!

En été, il faut bien s’hydrater. Prévoyez une grosse jarre de punch bien frais grâce à laquelle tous les convives pourront se désaltérer. Et qui dit Noël dit atocas! Un punch aux canneberges avec une légère amertume est parfait pour se rafraîchir pendant la journée. Ajoutez dans la jarre des canneberges surgelées et beaucoup de glaçons pour garder le punch froid le plus longtemps possible. Encore une fois, le truc est d’apporter le jus congelé et de le laisser dégeler dans la glacière. Pour les adultes, puisque c’est Noël, ajoutez-y un trait de rhum, de vodka ou de gin.

Feu, feu, joli feu

Le soir venu, autour du feu, on poursuit les festivités! Alors que la campeuse-musicienne joue des airs de Noël au ukulélé ou que le campeur-conteur y va de quelques chansons à répondre, on sort l’attirail pour faire griller de bonnes choses sur le feu.

Des guimauves, certes (on ne boudera pas les classiques!), mais aussi des saucisses! Et pas n’importe quelles saucisses : des saucisses cocktail enrobées de bacon! Alignez-en quelques-unes sur la broche et faites-les griller au-dessus des braises jusqu’à ce que le bacon soit croustillant. Privilégiez des tranches de bacon pas trop épaisses pour accélérer la cuisson.

S’il reste des sandwichs pas de croûte, on peut aussi les faire griller au-dessus des braises. Gageons que, comme à Noël, vous irez vous coucher bien repu… au son des ouaouarons!

Est-ce qu’une nouvelle tradition de camping vient de renaître? On dirait bien!

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire