COVID-19 : retrouvez votre nature en toute sécurité  |   Carte annuelle Parcs nationaux du Québec - Édition Bonjour Québec


Le volume d'appels actuel occasionne des délais élevés d'attente au téléphone. Nous suggérons de consulter la foire aux questions et de réserver en ligne.

Cuisiner le poisson fraîchement pêché

Par Frédérique Naud, chargée de contenu à la Sépaq.

Quand je vais à la pêche, j’apprécie particulièrement la quiétude de me retrouver juste là, dans une chaloupe, sur un lac paisible, entourée de forêt. Ça me plonge dans un état méditatif. C’est fou le bien que ça fait!

Pour moi, la pêche, ça va au-delà d'attraper du poisson, car c’est une véritable quête : celle de ramener le souper et ça, ça a vraiment un petit quelque chose de plus comme activité de plein air! Réfléchir à mes recettes, prévoir mes ingrédients, penser aux différentes combinaisons de saveurs possibles, c’est vraiment agréable.

Voici donc mes meilleurs trucs pour apprêter votre poisson fraîchement pêché en toute simplicité.

Nancy Guignard | © Sépaq

Avant toute chose : on prépare notre poisson

Avant de se lancer en cuisine, on doit d’abord nettoyer et préparer notre poisson. La technique est fort simple : il suffit d’avoir un couteau bien aiguisé et de couper le poisson au centre de son abdomen, de la queue à la tête, afin de retirer ses organes. Il est important de gratter et retirer tous les résidus de sang et de bien rincer le poisson.

Dans le cas de la truite, la peau et la tête peuvent être conservées sans problème. Je préfère les garder entières, c’est moins compliqué.

Ensuite, on choisit nos saveurs

Un mot à garder en tête : simplicité! Parce que le poisson frais, ça n’a pas besoin de grand-chose pour être délicieux. Quelques ingrédients de qualité, un peu d’amour et le tour est joué.

Les bases

Une bonne huile d’olive, du citron (ou autre acide), de la fleur de sel et du poivre suffiront à satisfaire vos papilles. Les plus fous ajouteront leur herbe fraîche préférée!

La sauce pickels

J’adore servir le poisson avec une petite sauce pickles à base de crème sure, d’aneth, de ciboulette et de cornichons. Avec une salade de patates grelots, ça fait toujours fureur.

La sauce vierge

Garnir son poisson d’une sauce vierge est une véritable révélation! Ça ajoute beaucoup de fraîcheur. C’est d’une facilité désarmante et tellement pratique pour un grand groupe. On mélange des tomates cerises, des échalotes vertes, des herbes fraîches, des câpres, une bonne pincée de fleur de sel et on arrose le tout d’une bonne dose d’huile d’olive. On sert la sauce sur un poisson grillé et on déguste. Vous m’en reparlerez!

Les tacos de poisson

Si vous vous sentez plus festif, osez les tacos de poisson! Avec un poisson blanc comme le doré, c’est succulent. Pour ma part, j’aime bien cuire le poisson en flocons avec un peu de cari et garnir mes tacos (on privilégie les tacos mous) selon l’envie du moment : guacamole, coriandre, oignons rouges marinés, jus de lime, mangue, tomates, salsa de maïs, etc. Les possibilités sont infinies!

Frédérique Naud | © Sépaq
Nancy Guignard | © Sépaq
Nancy Guignard | © Sépaq
Nancy Guignard | © Sépaq

Et la cuisson dans tout ça?

Si nous avons plusieurs personnes à nourrir, on essaie de choisir nos poissons sensiblement de la même grosseur pour éviter les temps de cuisson différents.

Ici, tous les modes de cuisson sont possibles : dans la poêle, sur le BBQ, en papillote sur le feu, dans le four, etc. Tâchez seulement de ne pas trop cuire le poisson. On arrête la cuisson lorsque la chair commence à se détacher en flocons à la fourchette.

Le truc du beau-frère

Il y a deux ans, mon beau-frère a eu l’idée géniale d’apporter un petit fumoir portatif à la pêche. C’est devenu un incontournable! Le petit goût de fumée à l’essence d’orange est vraiment original et c’est une façon différente de déguster ses prises. On peut même les emballer sous vide et les congeler, question de prolonger les saveurs de l’été!

Nancy Guignard | © Sépaq
Nancy Guignard | © Sépaq

Il y a les traditions aussi

La truite du midi

La plus grande tradition dans ma famille à la pêche est sans contredit la fameuse truite du midi. À l’aide d’un petit brûleur, on cuit la truite dans une poêle, directement dans la chaloupe au grand air, dans le gras de bacon. On prend les plus petites truites pêchées, c’est meilleur. Le petit côté salé du bacon fait tout le travail, je vous le dis!

Le classique des classiques

On éponge le poisson, on le roule dans la farine et on le fait frire légèrement dans la poêle avec du beurre. On n’oublie pas de saler le poisson avant et on sert avec un trait de jus de citron. Facile et délicieux!

Une petite nouvelle

Un nouveau classique s’est ajouté depuis quelques années à notre séjour de pêche annuel. Il s’agit des truites entières marinées dans l’huile d’olive, le jus de lime et l’ail, garnies de tronçons d’échalotes vertes, de feuilles de menthe, et grillées sur le BBQ (merci Ricardo). Succulent, délicat et simple comme bonjour.

---

Alors, ça vous donne le goût?

Laissez aller votre imagination et inspirez-vous d’aliments frais que vous avez sous la main.

Ensuite, imaginez-vous après une belle journée de pêche, entouré de vos proches, en train de siroter un petit verre et de vous raconter vos anecdotes du jour autour d’un bon repas. Pour moi, c'est exactement ça le bonheur.

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire