COVID-19 : retrouvez votre nature en toute sécurité  |   Carte annuelle Parcs nationaux du Québec - Édition Bonjour Québec


Le volume d'appels actuel occasionne des délais élevés d'attente au téléphone. Nous suggérons de consulter la foire aux questions et de réserver en ligne.

Trempette repas « vide-glacière »

En collaboration avec Geneviève O’Gleman, nutritionniste, savourer.ca

J’adore les recettes anti-gaspillage (ou plutôt, je déteste gaspiller)! En camping, ça ne fait pas exception. Au fil du temps, j’ai imaginé toutes sortes de recettes pour passer les petits restes qui patientent dans la glacière. Parce qu’après quelques jours de repas planifiés, il reste toujours des petits surplus de légumes et de viandes cuites. Cette trempette repas en est une, parfaite pour passer tout ce que vous avez!

Daphné Caron et Nicolas Gauthier | © Sépaq

Vous avez un reste de steak, de poitrine de poulet ou de filet de porc cuits? Il suffit de le hacher et de l’ajouter à votre trempette. Vous pouvez même faire des mélanges s’il vous reste plusieurs viandes différentes. Une canne de thon pourrait aussi servir de base à la trempette. Sinon, en camping, j’apporte toujours une conserve de légumineuses « au cas où ». Ça finit toujours par dépanner! Je les utilise pour transformer une salade ou une soupe en repas complet bien protéiné. Si je ne l’ai pas utilisée à la fin de mon séjour et que je n’ai rien de périssable à privilégier, alors ma canne de légumineuses se retrouvera nécessairement dans cette trempette. L’idée, c’est de revenir le plus léger possible!

Il me reste aussi toujours des petits bouts de crudités, cette recette est parfaite pour les passer; je hache tout très finement et je les ajoute dans mon poêlon. S’il ne vous reste plus de légumes, ou pas toute la quantité prévue dans la recette, pas grave, mettez ce que vous avez ou n’en mettez pas du tout. Ajoutez ensuite la salsa et le fromage, il ne restera plus qu’à faire mijoter doucement pendant que vous profitez d’une dernière soirée de plein air. 

Daphné Caron et Nicolas Gauthier | © Sépaq
Daphné Caron et Nicolas Gauthier | © Sépaq
Daphné Caron et Nicolas Gauthier | © Sépaq
Daphné Caron et Nicolas Gauthier | © Sépaq

Si vous prévoyez cuire la trempette sur un feu de camp, utilisez un poêlon de fonte, plus résistant. Placez-la grille près des braises, mais pas directement dans les flammes. Si vous avez plutôt un poêlon antiadhésif, ou si vous campez pendant une période où les feux de camp sont interdits, utilisez votre réchaud au propane ou au butane. Ce sera tout aussi bon, promis!

Lorsque la trempette bouillonne un peu partout et que le fromage est bien fondu, c’est prêt! Servez avec des chips de maïs, ou encore des craquelins ou du pain si vos réserves de chips sont épuisées. À la limite, ça se mange même à la cuillère, comme un bon chili!

Rassemblez les amis, débouchez des bières de microbrasseries locales et célébrez le plaisir d’être ensemble, en pleine nature!

Consultez la recette complète

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.

S'inscrire