Réserve faunique de Port‑Cartier–Sept‑Îles

Aménagement et gestion intégrée

Aménagements spécifiques

Des frayères sont aménagées pour augmenter le potentiel de reproduction de l'omble de fontaine. Quelques ruisseaux et des rivières ont connu des aménagements grâce à la collaboration de la Fondation de la faune du Québec.

La forêt de la réserve faunique de Port-Cartier–Sept-Îles est exploitée par l'industrie forestière en vertu de contrats d'approvisionnement et d'aménagement forestier (CAAF) accordés par le ministère des Ressources naturelles.

 

Dossiers spécifiques

Il serait possible de récolter plus de 200 000 truites mouchetées par année dans la réserve faunique de Port-Cartier–Sept-Îles, mais seulement 15 % d'entre elles sont pêchées actuellement. Grâce à la qualité des habitats et à la rareté des espèces de poissons compétitrices, la majorité des lacs ne contiennent que de la truite mouchetée indigène. Les conditions de pêche à la truite mouchetée sur ce fameux territoire sont excellentes :

  • Limite quotidienne de prise et de possession : 20
  • Poids moyen des truites capturées : 180 g (truites de 350 g et plus dans plusieurs lacs)
  • Récolte moyenne par jour-pêcheur : 8 et plus (plus de 12 dans de nombreux lacs)

Restez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.