Parc national de la Yamaska

Orientations

Les enjeux de conservation au parc national de la Yamaska

Un parc national est créé pour protéger des milieux naturels représentatifs ou particuliers et des paysages d'une région. Ces territoires doivent aussi être mis en valeur par l'interprétation du patrimoine naturel et culturel et par des activités de plein air extensives. Les enjeux de conservation découlent alors de la recherche de l'équilibre entre la protection et l'accessibilité de ces aires protégées.

Au parc national de la Yamaska, ces enjeux particuliers sont en lien avec les pressions et activités périphériques qui découlent de changements dans les affectations du territoire. L'agriculture, les changements du couvert forestier, la qualité et la quantité des eaux de surface que draine le bassin versant du réservoir Choinière, sont des transformations pouvant avoir des répercussions importantes sur l'intégrité du parc. Les éléments suivants sont des témoins de ces changements :

  • Apport de nutriments dans le réservoir Choinière par la rivière Yamaska Nord
  • Apparition occasionnelle d'algues bleu-vert dans les eaux du réservoir Choinière
  • Évolution de la dynamique régionale des populations animales : augmentation des herbivores, dont le cerf de Virginie, et broutement soutenu des repousses forestières et des plantes herbacées
  • Introduction d'espèces exotiques envahissantes, le nerprun bourdaine et la renouée japonaise

Dans ce contexte évolutif, le parc contribue positivement, par ses actions de recherche et ses interventions éducatives, à promouvoir l'avènement d'une gestion durable du territoire.


Les outils de gestion du parc

Pour faire face à ces enjeux, la première étape est de bien connaître le territoire sous notre gestion. Toutes ces informations sont compilées dans la synthèse des connaissances du parc qui compile l'ensemble de ce qui est connu sur le milieu naturel et sur l'histoire du territoire. Cette synthèse est mise à jour périodiquement afin d'y intégrer toutes les nouvelles données issues des activités d'acquisition de connaissances.

Pour réaliser des gestes concrets visant à enrichir nos connaissances et à gérer adéquatement le milieu, nous avons mis en place notre plan de conservation. Ce dernier identifie et priorise tous les enjeux de conservation du parc et  les actions à prendre pour faire face aux problématiques identifiées.

Finalement, le parc dispose d'un plan de protection qui définit et encadre les problématiques spécifiques à l'application réglementaire.

Saviez-vous que...

Un projet de ceinture verte autour du parc…

L’équipe du parc mène avec ses partenaires une démarche collective de protection des milieux naturels dans sa zone périphérique depuis déjà deux ans. L’initiative, appelée La Ceinture verte du parc national de la Yamaska, vise à mobiliser un ensemble de propriétaires fonciers dans une approche intégrée de conservation.

Les terres privées à la périphérie du parc présentent encore de grands massifs forestiers qui participent largement à sa richesse faunique et floristique. Dans le cadre de l’initiative, les propriétaires fonciers sont sensibilisés au fait que leurs milieux naturels ne sont pas isolés, qu’ils se connectent dans un réseau plus vaste de boisés et de terres humides interreliés au sein duquel chaque action peut affecter l’ensemble. C’est donc de façon concertée qu’ils sont conviés à préserver leur portion de la trame naturelle qui entoure le parc, et ce sans pour autant compromettre leur volonté légitime d’occuper et de valoriser leurs propres terres.

Afin de susciter l’intérêt des propriétaires pour cette démarche de conservation volontaire, une brochure d’information leur a été remise lors de rencontres personnalisées. Cette brochure, intitulée Une nature au-delà du parc, leur dévoile les richesses naturelles sensibles du parc et, par ricochet, celles susceptibles de se retrouver chez eux. Avec une meilleure connaissance des caractéristiques écologiques et des composantes rares relatives à leur propriété, chaque propriétaire est à même de choisir entre différentes options pour assurer la pérennité de leurs milieux naturels.

Ceinture verte

Parmi les options de conservation, la plus simple qui est à la portée de tous les propriétaires repose sur une déclaration d’intention, par laquelle ils s’engagent moralement à mettre en œuvre différentes recommandations afin de préserver les attraits naturels de leur propriété. L’intérêt pour l’initiative de La Ceinture verte est indéniable. Avec une bonne connaissance de leur milieu naturel, il leur est possible de concilier des objectifs de conservation et d’exploitation.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.