Parc national de la Pointe-Taillon

Orientations

Les enjeux de conservation au parc national de la Pointe-Taillon

Un parc national est créé pour protéger des milieux naturels représentatifs ou particuliers et des paysages d'une région. Ces territoires doivent aussi être mis en valeur par l'interprétation du patrimoine naturel et culturel et par des activités de plein air extensives. Les enjeux de conservation découlent alors de la recherche de l'équilibre entre la protection et l'accessibilité de ces aires protégées.

Au parc national de la Pointe-Taillon, l'enjeu principal est l'érosion des berges qui menace l'existence même de la presqu'île. La pointe Taillon est une péninsule de sable facilement remaniée par les vagues et les courants du lac Saint-Jean. Les modifications apportées au régime hydrique du lac et de la rivière Péribonka pour la production hydro-électrique amènent une baisse d'apport de sédiments à la pointe. À chaque année, la superficie de la pointe Taillon s'amenuise, menaçant donc l'existence même du parc national. Cet enjeu de conservation, grandement préoccupant, fait l'objet d'un suivi annuel pour documenter le phénomène et orienter les interventions visant à ralentir l'érosion.

D'autres enjeux de conservation existent aussi dont les activités d'exploitation en périphérie immédiate du parc, l'application de la réglementation visant à protéger le territoire ainsi que la superficie réduite du parc qui ne peut toujours répondre aux besoins de la faune nécessitant de vastes espaces vitaux, tel l'orignal.


Les outils de gestion du parc

Pour faire face aux enjeux de conservation, la première étape est de bien connaître le territoire sous notre gestion. Toutes ces informations sont compilées dans la Synthèse des connaissances du parc qui compile l'ensemble de ce qui est connu sur le milieu naturel et sur l'histoire du territoire. Cette synthèse est mise à jour périodiquement afin d'y intégrer toutes les nouvelles données issues des activités d'acquisition de connaissances.

Pour réaliser des gestes concrets visant à enrichir nos connaissances et à gérer adéquatement le milieu, nous avons mis en place notre plan de conservation. Ce dernier identifie et priorise tous les enjeux de conservation du parc et  les actions à prendre pour faire face aux problématiques identifiées.

Également, le parc dispose d'un plan de protection qui identifie et encadre les problématiques spécifiques à l'application réglementaire.

Saviez-vous que...

Protection de la végétation

La pratique du camping dans un parc permet d’apprécier un environnement naturel de qualité. Toutefois, cette activité peut amener l’altération de la végétation par le piétinement et par la récolte de branches et de bois en forêt pour alimenter le feu.

Cordages de protection d’écrans de végétation
Cordages de protection d’écrans de végétation

Les campings du parc national de la Pointe-Taillon font l’objet d’un suivi annuel. En effet, leur utilisation estivale amène la dégradation d’écrans de végétation par le piétinement aux abords des sites.

Pour conserver les écrans végétaux, l’installation de cordages de protection a été expérimentée avec succès. En effet, les cordages ont peu d’impact dans l’environnement visuel des campeurs tout en offrant assez d’efficacité pour que la végétation se reconstitue naturellement dans la majorité des cas. Tout cela étant soutenu par le travail de sensibilisation des gardes-parc.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.