Parc national d’Oka

Orientations

Les enjeux de conservation au parc national d'Oka

Un parc national est créé pour protéger des milieux naturels représentatifs ou particuliers et des paysages d'une région. Ces territoires doivent aussi être mis en valeur par l'interprétation du patrimoine naturel et culturel et par des activités de plein air extensives. Les enjeux de conservation découlent alors de la recherche de l'équilibre entre la protection et l'accessibilité de ces aires protégées.

Beaucoup de gens associent le parc national d'Oka simplement à une plage et à un camping. Pourtant, malgré la petite superficie du parc, il regorge d'éléments naturels et culturels particuliers. Plusieurs centaines de milliers de visiteurs fréquentent le parc annuellement, ce qui représente un double défi : s'assurer que ce fort achalandage ait un impact minimal sur le milieu et tenter de faire découvrir davantage les richesses que protège le parc.

Les infrastructures et les aménagements doivent être conçus pour recevoir tous ces gens sans compromettre la qualité des habitats et des biens patrimoniaux qu'ils découvrent. Nous devons aussi profiter de la présence de tous ces visiteurs pour les sensibiliser à ce qui les entoure et à l'importance de protéger ce territoire qu'ils visitent.


Les outils de gestion du parc

Pour faire face à ces enjeux, la première étape est de bien connaître le territoire sous notre gestion. Toutes ces informations sont inscrites dans la Synthèse des connaissances du parc qui compile l'ensemble de ce qui est connu sur le milieu naturel et sur l'histoire du territoire. Cette synthèse est mise à jour périodiquement afin d'y intégrer toutes les nouvelles données issues des activités d'acquisition de connaissances.

Pour réaliser des gestes concrets visant à enrichir nos connaissances et à gérer adéquatement le milieu, nous avons mis en place notre plan de conservation. Ce dernier identifie et priorise tous les enjeux de conservation du parc et  les actions à prendre pour faire face aux problématiques dépistées.

Finalement, le parc dispose d'un plan de protection qui détecte et encadre les problématiques spécifiques à l'application réglementaire.

Saviez-vous que...

Un camping forestier pour demain

Le camping est la deuxième activité de plein air en importance au parc national d'Oka. À long terme, les secteurs aménagés pour cette clientèle sont donc susceptibles de recevoir de nombreux visiteurs.

Un site dans les limites
Un site dans les limites

Cela exerce une pression sur le milieu naturel qui peut conduire à sa dégradation. Cette dénaturalisation du milieu peut être causée par plusieurs facteurs notamment l'empiétement des équipements de camping, les déplacements entre les emplacements de camping et la récolte de bois mort. Toutes ces actions nuisent à la végétation présente et compactent le sol qui devient alors trop dur pour favoriser la régénération végétale.

De plus, le bois mort sert d'habitat et de nourriture pour plusieurs champignons, vers et insectes qui le décomposent ; le sol bénéficie de ce processus en s'enrichissant de cette matière.


Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.