Aller au contenu

Parc national du Mont-Saint-Bruno

2°C

Ouvert en hiver

Orientations

Les enjeux de conservation au parc national du Mont-Saint-Bruno

Un parc national est créé pour protéger des milieux naturels représentatifs ou particuliers et des paysages d'une région. Ces territoires doivent aussi être mis en valeur par l'interprétation du patrimoine naturel et culturel et par des activités de plein air extensives. Les enjeux de conservation découlent alors de la recherche de l'équilibre entre la protection et l'accessibilité de ces aires protégées.

Situé dans une plaine morcelée par le développement urbain et l'agriculture, le parc national du Mont-Saint-Bruno joue un rôle de premier plan dans la conservation et la protection du patrimoine floristique de l'une des collines montérégiennes situées dans les basses-terres du Saint-Laurent.

Le parc est aussi l'un des plus petits en terme de superficie et, malgré tout, sa fréquentation représente près de 18 % de la fréquentation totale du réseau québécois. La situation géographique du parc et le contexte urbain dans lequel il se trouve font en sorte que ce territoire est visité le jour comme la nuit. Une vigilance continuelle est donc nécessaire afin d'assurer le respect des règlements visant à protéger le milieu.

Finalement, le parc est un refuge important pour plusieurs plantes rares puisqu'il représente un des derniers endroits forestiers de la grande région de Montréal, jadis riche au niveau de la biodiversité.


Les outils de gestion du parc

Pour faire face aux enjeux de conservation, la première étape est de bien connaître le territoire sous notre gestion. Toutes ces informations sont compilées dans la Synthèse des connaissances du parc qui compile l'ensemble de ce qui est connu sur le milieu naturel et sur l'histoire du territoire. Cette synthèse est mise à jour périodiquement afin d'y intégrer toutes les nouvelles données issues des activités d'acquisition de connaissances.

Pour réaliser des gestes concrets visant à enrichir nos connaissances et à gérer adéquatement le milieu, nous sommes à mettre en place notre plan de conservation. Ce dernier identifie et priorise tous les enjeux de conservation du parc et  les actions à prendre pour faire face aux problématiques identifiées.

Finalement, le parc dispose d'un plan de protection qui identifie et encadre les problématiques spécifiques à l'application réglementaire.

Saviez-vous que...

La phégoptère à hexagones

Unique à l’Amérique du Nord, cette fougère croît sur les sols riches des érablières.

Phégoptère
70 % des plants du Québec se retrouvent au parc national du Mont-Saint-Bruno.

En raison de la destruction de son habitat, elle est devenue rare, jusqu’à obtenir le statut légal d’espèce menacée au Québec. Depuis 1999, des travaux ont été menés au parc par Mme Andrée Nault, du Biodôme de Montréal, pour mieux documenter la situation de la phégoptère et mettre en place un programme de suivi qui permettra à terme de mieux comprendre la dynamique de cette fougère peu connue.

Un décompte des frondes (feuilles) classées selon leur taille et leur statut reproducteur et un estimé de leur fertilité ont été réalisés. Il en ressort que la colonie du parc, répartie en trois populations qui comptent plus de 28 000 frondes, est mature et très vigoureuse, obtenant une cote de qualité supérieure.


Haut de page

Ma Nature

Bienvenue dans Ma Nature, une toute nouvelle version du profil Sépaq. Si vous avez déjà un profil Sépaq, connectez-vous avec les mêmes accès pour accéder automatiquement à votre compte Ma Nature. Pour en savoir plus, cliquez sur Qu'est-ce que c'est?

J'ai oublié mon mot de passe

ou

Inscrivez-vous

Qu'est-ce que c'est?