Parc national des Grands-Jardins

-4°C

Conditions de neige ›

Ouvert en hiver

Orientations

Les enjeux de conservation au parc national des Grands-Jardins

Un parc national est créé pour protéger des milieux naturels représentatifs ou particuliers et des paysages d'une région. Ces territoires doivent aussi être mis en valeur par l'interprétation du patrimoine naturel et culturel et par des activités de plein air extensives. Les enjeux de conservation découlent alors de la recherche de l'équilibre entre la protection et l'accessibilité de ces aires protégées.

Au parc national des Grands-Jardins, ces enjeux particuliers sont la protection des habitats aquatiques et la protection des sommets.

Les activités de pêche et de villégiature et les infrastructures en périphérie des lacs et des cours d'eau exercent inévitablement une pression sur le milieu aquatique. C'est pourquoi le parc assure un suivi rigoureux des quotas de pêche et des infrastructures, procède à l'identification des frayères et à la caractérisation des plans d'eau afin d'assurer le maintien à long terme des populations d'ombles de fontaine et d'ombles chevalier et de l'ensemble de l'écosystème aquatique dont elles dépendent.

Les randonneurs visant l'atteinte des sommets aux panoramas spectaculaires oublient qu'à leurs pieds se trouve un écosystème méconnu et fragile. Affrontant quotidiennement la sécheresse, le froid et les rayons ardents du soleil, ces plantes arctiques-alpines sont pourtant sensibles au piétinement. Des aménagements adaptés, une sensibilisation accrue des randonneurs et une meilleure connaissance des conditions de vie des plantes arctiques-alpines aideront à en assurer la protection permanente.


Les outils de gestion du parc

Pour faire face aux enjeux de conservation, la première étape est de bien connaître le territoire sous notre gestion. Toutes ces informations sont compilées dans la Synthèse des connaissances du parc qui compile l'ensemble de ce qui est connu sur le milieu naturel et sur l'histoire du territoire. Cette synthèse est mise à jour périodiquement afin d'y intégrer toutes les nouvelles données issues des activités d'acquisition de connaissances.  

Pour réaliser des gestes concrets visant à enrichir nos connaissances et à gérer adéquatement le milieu, nous sommes à mettre en place notre plan de conservation. Ce dernier identifie et priorise tous les enjeux de conservation du parc et  les actions à prendre pour faire face aux problématiques identifiées. 

Finalement, le parc dispose d'un plan de protection qui identifie et encadre les problématiques spécifiques à l'application réglementaire. 

Saviez-vous que...

Le plongeon huard sous observation

Avec ses vastes lacs poissonneux, ses eaux calmes et limpides, le parc national des Grands-Jardins offre un lieu de nidification idéal pour le plongeon huard. L’équipe du parc y mène d’ailleurs un projet de suivi de la nidification de l’oiseau.

Huard
Attention ! Comme toutes les espèces animales, le plongeon huard a besoin de quiétude pour élever sa progéniture. Observez à distance ! Crédit photo : Louis Laliberté

Depuis 2007, les pêcheurs et les visiteurs sont invités à partager leurs observations de huards via des fiches d’observation. Depuis le début du suivi, plusieurs centaines d’observations ont été recensées et validées. Le dernier bilan date de 2013. En voici les grandes lignes. De 2007 à 2013, sur 21 lacs suivis, entre 13 et 19 étaient occupés par un couple de plongeon huard, de 12 à 22 jeunes y ont été recensés et entre 11 et 20 juvéniles ont survécu à leur premier été et ont pris leur envol.


Haut de page