Blogue Parcs Québec Conservation

Quand l’eau envahit une vallée

2 mai 2017


Le panorama qui s’offre aux visiteurs du parc national de la Yamaska est le résultat d’une grande transformation survenue en 1977, il y a 40 ans, avec la création du réservoir Choinière. L’histoire de ce plan d’eau s’imbrique étroitement dans l’avènement du parc quelques années plus tard.

Une réserve d’eau salutaire

L’eau n’a pas toujours coulé à flots dans la région de Granby. Certains citoyens se souviendront de grandes disettes dans les décennies 1950 et 1960. La dernière a eu lieu en août 1975, alors que le débit de la rivière Yamaska Nord était devenu presque nul. Pour remédier au problème, stabiliser l’écoulement de cette petite rivière et sécuriser l’approvisionnement en eau des citadins en aval, le barrage-réservoir Choinière fût créé de toutes pièces.

Lors de son inauguration le 23 septembre 1977, le ministre d’État à l’Aménagement de l’époque, M. Jacques Léonard s’exprimait alors en ces termes : « Les premiers bénéficiaires du plan d’aménagement de la Yamaska sont les citoyens de la région (…); l’eau n’est pas un bien gratuit et inépuisable, et l’amélioration de sa qualité dépend de ceux qui en font l’utilisation quotidienne; si les usagers prennent conscience de la valeur inestimable de l’eau pour une société et apprennent à s’en servir avec égard, de façon responsable, cette approche sera la garantie de succès de l’opération entreprise ».

yam-anniversaire-texte-1Figure 1. Inauguration du barrage-réservoir Choinière le 23 septembre 1977, Fonds Jeannot Petit, Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

Avec l’aménagement du réservoir Choinière, il y a 40 ans cette année, un vaste plan d’eau de 456 hectares apparaissait dans une région peu pourvue en lacs. Ce nouvel attribut allait offrir un potentiel récréatif indéniable et contribuer à la création du parc en 1983. Depuis, le plan d’eau et le parc sont devenus une destination privilégiée par plus de 180 000 visiteurs par an en quête d’une oasis rafraîchissante.

yam-anniversaire-texte-2Figure 2. Le réservoir Choinière et le mont Yamaska en arrière-plan, Mathieu Dupuis.

Une « Petite Manic »

« Un chantier des plus impressionnants » rapportait Cyrille Felteau, dans le journal La Presse du 4 juillet 1975 : « À perte de vue, les arbres ont été coupés, de longues grues se penchent à droite et à gauche, pendant que d’énormes camions se frayent un chemin à travers des nuages de poussière. » L’ampleur du barrage-réservoir était telle que certains le surnommèrent « Petite Manic-3 » pouvait-on lire dans le même journal, en référence au barrage d’envergure qui était inauguré sur la Côte-Nord à la même époque. Une différence majeure distingue pourtant les 2 ouvrages. Si Manic-3 a pour fonction la production hydroélectrique, le barrage Choinière doit quant à lui régulariser le cours de la rivière Yamaska Nord.

yam-anniversaire-texte-3Figure 3. Chantier en bordure de l’ancien cours de la rivière Yamaska Nord en juin 1975, Fonds Florand Laliberté, Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

yam-anniversaire-texte-4Figure 4. Implantation dans le socle rocheux des puits d’évacuation et des structures de contrôle du barrage en juin 1975, Fonds Florand Laliberté, Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

yam-anniversaire-texte-5Figure 5. État des travaux de construction du barrage le 27 octobre 1975, Fonds Florand Laliberté, Société d’histoire de la Haute-Yamaska.

L’Histoire mise en valeur

Afin de souligner le 40e anniversaire du barrage-réservoir Choinière, le parc national de la Yamaska organise une journée d’activités spéciales libre d’accès pour les résidents de la MRC de La Haute-Yamaska le samedi 27 mai 2017. Des excursions en canot-rabaska seront, entre autres, au programme de cette journée. Pour information : 450 776-7182.


Alain Mochon est responsable du service de la conservation et de l’éducation au parc national de la Yamaska. mochon.alain@sepaq.com

Photo de couverture:Alain Mochon


Parcs Québec Conservation

Recevez mensuellement nos plus récentes nouvelles sur les initiatives et les enjeux de conservation dans les parcs nationaux du Québec.

Inscrivez-vous

Restez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.