Blogue Parcs Québec Conservation

L'Alliance Éco-Baleine sous observation

24 mars 2015


Le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent figure parmi les meilleurs endroits au monde pour observer les mammifères marins. En 2011, L'Alliance Éco-Baleine a été fondée afin de s'assurer que les activités d'observation en mer s'effectuent de manière écoresponsable. Membre de cette Alliance, le parc marin a mis sur pied un suivi permettant de mesurer la progression de l'organisation vers l'atteinte de ses objectifs.

Une Alliance engagée

L'Alliance Éco-Baleine regroupe des entreprises d'excursion, le parc marin du Saguenay-Saint-Laurent et le Groupe de recherche et d'éducation sur les mammifères marins (GREMM). Tous se sont unis pour la mise en valeur des activités d'observation en mer dans un contexte de développement durable. Plus précisément, les objectifs de l'Alliance Éco-Baleine sont :

  • Sensibiliser le public à la conservation;
  • Limiter les impacts des activités d’observation en mer sur les baleines;
  • Assurer le suivi de la ressource et de l’efficacité des mesures de gestion;
  • Suivre des pratiques responsables d’un point de vue environnemental, social et économique;
  • Travailler dans un esprit de concertation en regroupant les acteurs du tourisme, de la recherche et de la conservation.

Figure 1 Observation de mammifères marins

Un suivi constructif

Comme l'Alliance s'implique depuis 5 ans dans une démarche d'amélioration continue pour accroître son efficacité, il devient pertinent de mesurer le «niveau d’atteinte» de ses objectifs et des retombées des actions qui en découlent. Pour ce faire, l'organisation a elle même mis en place un suivi de progression, piloté par Parcs Québec, afin de cibler ses points forts et ceux à améliorer au fil du temps. Ce suivi basé sur un système d'indicateurs de performances, permettra de :

  • Garder le cap sur les objectifs;
  • Prendre des mesures de gestions adéquates pour la protection des mammifères marins;
  • Améliorer les pratiques sur l’eau;
  • Obtenir davantage d’information sur la clientèle et l’image projetée par l’industrie.

Afin d'obtenir un portrait global de la situation, les méthodes utilisées pour mesurer les avancés nécessitent la collaboration de plusieurs intervenants. Par exemple, les capitaines de bateaux et les gardes de parc du parc marin, nous transmettent annuellement une évaluation portant sur les comportements de navigation en mer. Parallèlement, les employés des entreprises membres sont depuis 2014, sous la loupe de «clients mystères», envoyés pour expérimenter l'entièreté du cycle de visite du consommateur. Ces résultats suscitent la curiosité et motivent la volonté d'améliorer le service dans les entreprises participantes.

Pour des consommateurs avertis

Ultimement, le suivi de progression de l'Alliance Éco-Baleine contribue à limiter les impacts de l'activité sur les mammifères marins, tout en permettant aux compagnies de se dresser une place de choix parmi les entrepreneurs écoresponsables de la région. La clientèle sensible aux enjeux environnementaux peut dès maintenant rechercher la mention «Éco-Baleine» parmi les entreprises d'excursion au parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.


Audrey Jobin Piché est garde-parc technicienne au parc marin du Saguenay-Saint-Laurent.

Photos: Renaud Pintiaux, Chloé Bonnette et Jeff Grosse.


Parcs Québec Conservation

Recevez mensuellement nos plus récentes nouvelles sur les initiatives et les enjeux de conservation dans les parcs nationaux du Québec.

Inscrivez-vous

Soyez informé

Inscrivez-vous aux courriels de la Sépaq et soyez le premier à connaître nos nouveautés, nos offres et nos promotions spéciales.